29/12/2007

Une conférence inspirante sur l' Internationalisme de Cuba ...

Le Marxiste-Léniniste

Numéro 44 - 1er juin 2007

Fondation de l'Association d'amitié avec Cuba de Hamilton

Une conférence inspirante
sur l'internationalisme de Cuba

Fondation de l'Association d'amitié avec Cuba de Hamilton

Une conférence inspirante sur l'internationalisme de Cuba
Cuba et le Canada renforcent leurs liens bilatéraux - Prensa Latina
Cuba répond aux justifications de Washington concernant l'affaire Posada - Prensa Latina

Venezuela

Mythes et réalités dans l'affaire Radio Caracas Television - Ambassade de la République bolivarienne du Venezuela aux États-Unis
Les manigances de l'OÉA et de Washington vis-à-vis de Caracas - Salim Lamrani, voltairenet.org

Accueil | Archives | English

Fondation de l'Association d'amitié avec Cuba de Hamilton

Une conférence inspirante
sur l'internationalisme de Cuba


Le 26 mai a eu lieu à l'Université McMaster à Hamilton la Conférence sur les travaux de Cuba dans le monde, suivie de la fondation de l'Association d'amitié avec Cuba de Hamilton. Y ont participé des étudiants et des travailleurs et des amis de Cuba de tous les horizons, y compris un contingent venu des États-Unis. Les orateurs invités étaient le professeur Isaac Saney de l'Université Dalhousie, en Nouvelle-Écosse et les médecins députées de l'Assemblée nationale de Cuba Pura Concepcion Aviles Cruz et Danay Saavedra Hernandez. Parmi les invités d'honneur il y avait l'ambassadeur de Cuba au Canada Son Excellence Ernesto Senti Darias, la conseillère politique de l'ambassade Margarita Valle, le consul général de Cuba à Toronto Laureano Cardoso, le représentant de l'Institut cubain pour l'amitié avec les peuples (ICAP) Javier Dominguez et le maire de Hamilton Fred Eisenberger.

La journée s'est déroulée avec des présentations et des discussions dans un vivant climat d'amitié et de solidarité entre les peuples canadien et cubain. Citant des exemples de la tradition internationaliste de Cuba, les intervenants ont démontré l'ampleur de l'aide militaire, médicale et autre aide humanitaire de Cuba dans le monde, offerte dans un esprit d'abnégation et de respect de la souveraineté des nations et des peuples.

Suite aux remarques d'ouverture de Jamilé Ghaddar, secrétaire du Comité pour la fondation de l'Association d'amitié, le professeur Saney a parlé du rôle décisif qu'a joué Cuba dans la lutte pour mettre fin au régime raciste et colonialist en Afrique du Sud. Il a présenté le documentaire qu'il a co-réalisé intitulé Sisters' & Brothers' Keeper: Cuba and the Southern African Liberation et raconté comment, de 1976 à 1988, Cuba a répondu à l'appel à l'aide internationale de l'Angola nouvellement indépendante face à l'invasion militaire du régime raciste d'Afrique du Sud.

Fidèle à la tradition de solidarité internationaliste qui caractérise la révolution cubaine depuis le début, Cuba est un des rares pays à avoir répondu à l'appel et fut le seul à pouvoir le faire avec les forces requises. Elle l'a fait de sa propre initiative, sans motifs ultérieurs. Trente-six milles soldats cubains sont allés en Angola comme volontaires sur les fronts civils et militaires et 2 200 y ont perdu leur vie.

Le professeur Saney a raconté la bataille épique de Cuito Cuanavale en 1987-88, où les forces angolaises, namibiennes et cubaines infligèrent une défaite décisive à l'envahisseur sud-africain supérieur en nombre. Cette bataille historique a changé le cours des choses en Afrique: la Namibie a conquis son indépendance, les forces anti- apartheid se sont senties encouragées et le régime de l'apartheid a tôt fait de s'écrouler. Malgré toute la désinformation qui est faite à propos du rôle qu'a joué Cuba dans ces développements, a-t-il poursuivi, nombreux sont les Africains qui, comme Nelson Mandela, ont tenu à reconnaître cette contribution monumentale du peuple cubain.

   
De gauche à droite: Isaac Saney, Danay Saavedra Hernandez et Pura Concepcion Aviles Cruz,
Laureano Cardoso du consulat général de Toronto Laureano Cardoso, l'ambassadeur de Cuba au Canada
Ernesto Senti Darias et le maire de Hamilton Fred Eisenberger.

Les docteures Javier Dominguez et Aviles présentes à l'assemblée ont toutes deux servi en Angola à l'époque et ont exprimé leurs sincères remerciements au professeur Saney pour son film.

Ian Graham, activiste quaker sur la viabilité de l'économie nationale qui s'est rendu à Cuba à de nombreuses occasions, a présenté un exposé sur la «crise du pétrole» dans le monde et ce qu'a fait Cuba pour trouver des sources alternatives d'énergie durant sa «période spéciale» des années 1990. Il a fait ressortir entre autres que l'amitié avec Cuba ne concerne pas seulement ce que le Canada peut faire pour aider Cuba, mais aussi ce que Cuba peut apprendre au Canada concernant l'environnement, le système de santé et d'autres sujets.

Durant la session de l'après-midi, les deux docteures cubaines ont parlé du système de santé dans leur pays et de la contribution internationale que fait Cuba sur le plan médical. Elles ont toutes deux participé à plusieurs missions médicales internationalistes. Aviles Cruz a participé à la mission cubaine en Afrique australe et Saavedra Hernandez a travaillé pendant quelque temps en Haïti. Elles ont expliqué que Cuba est partie de moyens très modestes, diminués par le blocus des États-Unis, pour créer un système de santé remarquable qui fait l'envie du monde et qui a fait grimper les indices démographiques et sociaux de Cuba pour placer celui-ci parmi les pays les plus avancés sur ce front, dépassant les États-Unis à plusieurs égards. Qui plus est, Cuba a mis ce réseau au service des peuples du monde. Le premier contingent international de médecins est allé en Algérie en 1963 malgré le fait qu'à l'époque Cuba disposait de peu de médecins. Aujourd'hui il y a 30 000 membres du corps médical cubain dans les pays d'Amérique latine, Afrique et Asie. Deux milles cinq cents médecins, infirmiers et secouristes sont allés au Pakistan lors du dernier tremblement de terre dans ce pays. Elles ont également parlé de l'Opération Milagro (opération miracle) qui a permis à des milliers de personnes aveugles de voir grâce à une chirurgie de l'oeil offerte gratuitement par des médecins cubains. L'École latino-américaine de médecine (ELAM) forme gratuitement des milliers de médecins venant de l'étranger à la condition qu'ils retournent pratiquer la médecine dans les quartiers défavorisés de leur pays.


Jamilé Ghaddar

À la fin de la conférence, Jamilé Ghaddar a annoncé la fondation de l'Association d'amitié avec Cuba de Hamilton et a invité toutes les personnes présentes à participer à la première réunion formelle de l'association le 16 juin. L'annonce a été accueillie par des applaudissements nourris. Elle a demandé à tous d'aider à bâtir l'association, soulignant l'importance politique de défendre Cuba aujourd'hui quand le gouvernement Bush menace le pays d'intervention militaire et cherche à l'isoler du reste de la communauté internationale. Défendre Cuba c'est faire une contribution à la paix et c'est dans l'intérêt des peuples du Canada et du monde entier, a-t-il dit. Elle a dit que le Comité avait reçu de nombreuses lettres d'appui et en a lues quelques unes. Elle a remercié les nombreuses organisations qui ont parrainé la conférence et contribué à son succès.

L'ambassadeur de Cuba Ernesto Senti Darias a ensuite pris la parole pour souligner l'importance des associations d'amitié, surtout celle-là à Hamilton, un important centre de la classe ouvrière canadienne. Il a dit que la fondation de l'Association d'amitié avec Cuba de Hamilton donnera un nouveau souffle à l'amitié forgée depuis des décennies entre les peuples cubain et canadien.


Rolf Gerstenberger

Javier Dominguez de l'ICAP, également un ancien combattant en Angola, a salué la conférence. L'ICAP a des relations avec 2 000 organisations dans 134 pays, a-t-il dit. Cuba a des amis partout dans le monde et le travail de l'Association de Hamilton est très apprécié. Sam Hammond, membre du comité de préparation, sa salué la création d'une organisation d'amitié aussi large et ouverte et a transmis les salutations de Solidarity House. Rolf Gerstenberger, également membre du comité préparatoire et président du local 1005 des Métallos unis, a souligné l'importance de l'appui des travailleurs canadiens à Cuba et au peuple cubain. Cuba, a-t-il dit, est l'exemple d'un petit pays qui tient ferme face à l'assaut de l'impérialisme américain et elle est à ce titre une source d'inspiration pour les travailleurs. Des leçons ont été apprises de l'exemple cubain, entre autres sur la nécessité de trouver eux-mêmes des solutions aux problèmes de la société. La classe ouvrière et le peuple du Canada veulent également être maîtres de leur destin et trouver eux-mêmes des solutions aux problèmes de la société canadienne. On apprend beaucoup de l'expérience des peuples à s'attaquer aux problèmes de leur société.

Le maire de Hamilton Fred Eisenberger a salué les participants au nom du Conseil municipal et a déclaré qu'il était important que le Canada maintienne de bonnes relations avec Cuba et renforce les liens économiques et politiques avec ce pays. Il a fait part des impressions qu'il avait retenues de sa récente visite à Cuba.

La conférence s'est terminée avec une réception et un spectacle. Des participants ont interprété la chanson Our Friendship, Our Unity: The Key to Our Victory en hommage à l'amitié avec Cuba ainsi que des chants populaires cubains comme Hasta Siempre Commandante Che! Le dîner s'est déroulé dans un climat de discussion et d'échange sur les sujets de la journée et sur le travail à faire pour bâtir l'amitié entre les peuples.

11:49 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.