22/02/2008

22/02/2008: Un Député français écrit à Fidel...


-------- Message original --------

Sujet:

 Un Député français écrit à Fidel...

Date:

Fri, 22 Feb 2008 04:36:32 EST

De:

Xarlo@aol.com


BRAVO !!!
Depuis le temps que je cherchais l'occasion d'en féliciter un...
****************
A n d r é   G E R I N 
 Maire de Vénissieux  Député du Rhône   A  Monsieur Fidel CASTRO Président de la République de Cuba

Le 21 février 2008    Monsieur le Président,   Au  moment    vous  annoncez  votre  décision  de  ne  plus solliciter, ni accepter, un nouveau mandat à la tête de la République de Cuba,  je  me  permets  de  vous  adresser  un  très  fraternel  coup  de chapeau. Depuis le renversement de la dictature Batista le 1er janvier 1959  et  l’installation  d’un  gouvernement  révolutionnaire  décidé  à travailler à la satisfaction des besoins du peuple, vous avez dû faire face à l’hostilité de votre grand voisin américain, à ses mauvais coups, à l’occupation militaire de Guantanamo et à un embargo qui dure encore. Ces derniers jours, le président Bush et ses alliés ont multiplié les commentaires agressifs et cyniques, confirmant au passage qu’ils n’ont toujours pas digéré vos réussites et votre obstination à refuser les règles du jeu capitaliste.   En dépit de cet acharnement et des difficultés inhérentes à la guerre  froide,  Cuba  a  accompli  en  un  demi-siècle  des  avancées sociales  considérables  dont  s’inspirent  aujourd’hui  d’autres  chefs d’Etat sud-américains. Le taux d’alphabétisation des Cubains – 99,8% - est l’un des plus élevés dans le monde, supérieur de six points à celui des Etats-Unis (93,3%).  Votre système de santé, qui garantit à tous une  gratuité  intégrale,  a  réduit  le  taux  de  mortalité  infantile  à  6 pour mille et élevé l’espérance de vie moyenne à 78 ans, soit des niveaux comparables aux pays les plus développés. L’égalité entre les sexes et entre les races est un autre acquis universellement reconnu de la Révolution cubaine.   Ainsi, Cuba reste aujourd’hui un appui et un exemple pour des pays  comme  le  Venezuela,  la  Bolivie  ou  l’Equateur  désireux d’avancer dans la voie du progrès social, que cela plaise ou non à Washington et aux autres capitales occidentales. Je n’ignore pas que la disparition  de  l’Union  soviétique  et  le  maintien  de  l’embargo américain ont compliqué la situation économique et politique de Cuba. Mais je ne doute pas que les jeunes générations cubaines sauront trouver  dans  votre  exemple  et  dans  les  acquis  de  la  Révolution cubaine l’énergie et la créativité pour poursuivre la marche en avant. J’ai bien noté que vous souhaitiez continuer le combat des idées. Malgré toutes les difficultés et les disparités des situations auxquelles nous sommes confrontés, nous sommes nombreux dans ce cas. Le capitalisme comme modèle économique occidental a fait son temps.   C’est donc en ami de Cuba que je vous adresse, monsieur le Président, mes meilleurs vœux pour votre nouvelle vie, pour que votre pays sache trouver la voie pour renforcer les valeurs et les idéaux du socialisme  et  du  communisme  et  pour  que  renaisse  un  nouvel internationalisme de paix, de justice sociale, pour la promotion des hommes et des peuples.  Je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’expression de ma haute considération..     

  André GERIN

 

--

16:18 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.