24/08/2011

[cubaculture] Bulletin Cubart

 
 
 
Subject: [cubaculture] Bulletin Cubart
 
Cabezal del Boletin con el logo de CUBARTE
Año 6 NO. 134 - 22 de Agosto del 2011 SUIVEZ-NOUS CUBARTE on Twitter facebook CUBARTE en youTube ISSN 1810-620X
Le Bulletin Cubart est un résumé hebdomadaire du Portail de la culture cubaine. Dans ces pages vous trouverez les plus transcendantaux événements culturels du pays et leurs reflets dans le monde, ainsi que des espaces d'opinion sur les thèmes qui aujourd'hui préoccupent les intellectuels du monde.
. CUBA
Sérénade de la Fidélité : Un hommage au frère de l’Humanité
La « Croix de Parra » de Baracoa déclarée Monument National
Omara Portuondo a chanté avec feeling pour son peuple
Sumbe, un nouveau film sur l´épopée angolaise
Le Vietnam, la Chine et Cuba récompensés au Circuba 2011
Des Étasuniens visitent une zone d’insertion sociale d’aveugles à Cuba
Un livre sur les « Paroles aux intellectuels » est présenté
Sept groupes européens de rock au Brutal Fest
L’exposition « Ancré par un rêve » de Kcho
Un Symposium International de Hip Hop à Cuba
Alejandro Hartmann reçoit l’Ordre de la Couronne de la Belgique
Les jeunes solidaires du monde élèvent leurs voix pour les Cinq
Magnet Man souligne les sonorités caribéennes dans le rock actuel
. EN EL MUNDO
Le film cubain Habanastation sera présenté à Miami
Les cendres d’Alberto Granado au Venezuela
Défilé de l´Amitié NUESTROAMERICANA avec Montréal et les Premières Nations
. EL PORTAL CUBARTE LE SUGIERE
L´UNEAC dans la Mémoire . Par Pablo Armando Fernández
CIRCUBA 2011 : Excellence et émotions . Par Toni Piñera
Les forteresses espagnoles à Baracoa . Par Alejandro Hartmann Matos
Víctor Blancart Frómeta, un sceau à Baracoa . Par Pedro Quiroga Jiménez
Pour obtenir plus d'informations sur les thèmes d'intérêts, cliquez ici

Sérénade de la Fidélité : Un hommage au frère de l’Humanité

La Fondation Guayasamin a convoqué des chanteurs d’Ibero-Amérique à célébrer  la Sérénade de la Fidélité à l’occasion du 85ème anniversaire du leader historique de la Révolution Cubaine, Fidel Castro.

Cet événement a eu lieu pendant trois heures la vieille du 13 août  au théâtre Karl Marx de La Havane. Selon une information du comité organisateur  vingt-deux artistes de neuf pays ont participé à cette grande fête.

Le Premier Vice-président cubain, José Ramón Machado Ventura, des assaillants de la caserne Moncada, des expéditionnaires du yacht Granma  ainsi que des proches d’Ernesto Che Guevara et des Cinq antiterroristes cubains prisonniers aux Etats-Unis, entre autres personnalités, ont assisté à la sérénade.

Le journaliste Reynaldo Henquen de la station Radio Habana Cuba a posté des extraits du discours d’ouverture d’Alejandro Vera, directeur des relations internationales de la Fondation Oswaldo Guayasamín :

« Ce soir, à La Havane, sur mandat de la mémoire d’Oswaldo Guayasamín, nous transformons en réalité un hommage au frère de l’Humanité, à notre ami et ami de tous, le Commandant Fidel Castro à l’occasion de son 85e anniversaire de vie féconde ; un hommage en sa personne au peuple héroïque de Cuba ; à la Révolution qui brandit en haut le drapeau de la dignité mise en évidence dans le courage de ses 5 héros patriotes dont les esprits nous accompagnent chaque fois, avec une émotion croissante, basée sur l’admiration, le respect, la gratitude et la clameur qui germe depuis le plus profond du cœur des peuples du monde.

Cette sérénade est non seulement un hommage à un être humain qui réunit beaucoup de qualités et de valeurs, c’est fondamentalement une expression de gratitude, de reconnaissance au leader victorieux de Playa Giron et du retour du petit Elian González, c’est un hommage à quelqu’un qui, comme Fidel Castro, a placé dans sa lutte, dans sa conviction, dans sa bataille d’idées, dans sa solidarité internationaliste exemplaire, toutes ces qualités multipliées et offertes avec générosité à toute l’humanité en qualité de frère ». 

La présence des renommés artistes cubains, latino-américains et d‘autres latitudes a ennoblie cet hommage.

Cubarte vous offre aujourd’hui quelques vidéos et une galerie de photos de la Sérénade de la Fidélité.

Daniel Viglietti: Uruguay
http://www.youtube.com/watch?v=HWT9FIGLiLg

Grupo Moncada: Cuba
http://www.youtube.com/watch?v=PZ2Vd1YPQ9g

Candido Fabre: Cuba
http://www.youtube.com/watch?v=WV330y2dD4k

Raly Barrionuevo et Liliana Herrero: Argentine
http://www.youtube.com/watch?v=1-LOG40yx9A

Omara Portuondo et Frank Fernández: Cuba
http://www.youtube.com/watch?v=_du3yIh3PDc

Team Cuba de la Rumba
http://www.youtube.com/watch?v=DTtGO5LQmQk

Vidéos de Rafael de la Osa.

Galerie de la Sérénade de la Fidélité: Théâtre Karl Marx, La Havane
http://www.cubarte.cult.cu/periodico/multimedia/galerias-...

Photos d´Ivan Soca

 

 

 

CUBARTE


La « Croix de Parra » de Baracoa déclarée Monument National

Dès qu’elle est entrée sur la place Cacique Hatuey, chargée par des mains baracoesas, une pluie d´applaudissements est tombée sur elle. Elle est sur ces terres des eaux depuis plus de 500 ans. De nom simple, mais d´une valeur culturelle et historique indéniable, la « Croix de Parra » est un symbole identitaire de Baracoa et depuis la veille, elle est Monument National et trésor de la nation cubaine.

Pour être la seule conservée parmi les 29 placées par Christophe Colomb, pour son authenticité démontrée et pour son bois originaire de cette région, la « Croix de Parra » de Baracoa est Monument National et elle a présidé la messe catholique pour la célébration du demi millénaire de la ville.

« La dévotion de beaucoup a arraché des fragments, mais elle est essentiellement avec nous. (…) Elle est de tout le peuple cubain », a affirmé le docteur Eusebio Leal, historien de La Havane, en communiquant la décision de la direction du Patrimoine National aux habitants de Baracoa.

Eusebio Leal a ajouté que la Croix « est aussi de Guantánamo. Elle est aux soins de tout le peuple de Baracoa, mais particulièrement de sa communauté chrétienne, de son église paroissiale et de son prélat », et il a terminé avec un « Vive Baracoa ».

La Croix, placée le 1er décembre 1492 sur cette côte de Cuba a été conservée jusqu´à présent dans l´église paroissiale de Baracoa et elle est considérée la plus ancienne relique historico-religieuse de la rencontre des cultures européennes et indigènes.

« Une grande croix a été placée à l´entrée de ce port qui je crois qu´il a appelé Porto Saint, sur des galets vifs », écrirait Bartolomé des Maisons de ce jour, la place après son arrivée à des terres baracoesas. Quelques années après elle a été trouvée par Diego Velázquez et ses colonisateurs à son arrivée à Baracoa pour fonder la première de villes cubaines.

Son authenticité a été démontrée par des études effectuées par la docteur Raquel Carrreras par ordre spécial de la direction du Patrimoine National. L´Institut Forestier de Belgique a démontré irréfutablement l´antiquité de la croix. Les études de datation au carbone 14 ont confirmé la structure cellulaire du bois qui correspond à la Coccoloba diversifolia, une essence que l’on peut encore voir dans les montagnes sèches et semi caducifoliée sèches sur les sols calcaires qui existent dans cette région de Cuba, démontrant que Colomb n´avait pas apporté les croix mais qu’elles ont été fabriquées avec des bois insulaires.

Galerie: La « Croix de Parra » de Baracoa : Monument National
http://www.flickr.com/photos/fotos_cuba_hoy/sets/72157627...

Vidéo. Déclaration de La « Croix de Parra » de Baracoa comme Monument National
http://www.youtube.com/watch?v=aMxC6m6sNCw

Photos et Vidéo: Jorge Legañoa

www.cubadebate.cu


Omara Portuondo a chanté avec feeling pour son peuple

La Havane (AIN). - La première du disque Gracias à Cuba, méritant d´un prix Grammy Latin, a seulement été un prétexte pour la rencontre d´Omara Portuondo avec son public de toujours dans le théâtre Kart Marx de La Havane.

Le maestro Santiago Alfonso a dirigé le spectacle, dont la conductrice a été l´artiste qui, avec ses anecdotes, ses souvenirs et ses chansons, a parcouru de manière magistrale la vie de la « novia del feeling ».

Parmi les cadeaux de la nuit a eu lieu la remise du Prix EGREM, la plus haute reconnaissance qu’accorde la maison discographique qui reproduit et promeut une grande partie de la création musicale de la Diva du Buena Vista Social Club.

Pour le peintre Erick Olivera, le concert a été l’espace idéal où solder une vieille dette avec lui-même : remettre à l´artiste le portrait inspiré par sa beauté et ses chansons.

« Mes parents m´ont dit que je serais chanteuse et que je représenterais Cuba, et je les ai cru », a admis entre des rires cette extraordinaire havanaise qui interprète selon ses caprices chaque genre de la musique cubaine du XXème siècle.

Les invités de la nuit étaient Arnaldo Rodriguez, Heidi, Waldo Mendoza et sa petite-fille Rossio, tous contaminés avec le sortilège de la soirée.

Une autre des invités était Vania qui, quelques minutes après avoir improvisé un Contigo en la Distancia unique avec Heidi et Omara, a commenté en exclusivité pour l´agence de presse AIN, que chanter avec une femme si pleine de chanson et de passion était le plus joli cadeau qu´elle pouvait recevoir.

Gracias, Tres Palabras, Havana Travel,  Adios Felicidad, Qué será et Cachita ont été certaines des chansons du récital dans une liste où ne pouvaient pas manquer Amigas, Drume Negrito, Dos Gardenias et Por eso yo soy cubana.

Le solo interprété par l´Orchestre et ceux des musiciens Suamy et Chicoy ont été une révérence d´Omara à la richesse de la musique et à la virtuosité de ses amis, qui paraissent l´inspirer, chaque fois avec de nouvelles déterminations et davantage de feeling.

Omara Portuondo en Concert au Théâtre Karl Marx de La Havane à la présentation de son CD Gracias Prix Grammy Latin

Omara Portuondo en Concert “Gracias"
http://www.youtube.com/watch?v=u_Ua17m8Hhk

Waldo Mendoza et Omara Portuondo en Concert "Gracias"
http://www.youtube.com/watch?v=Dc6ic-kOb78

Omara Portuondo et sa petite-fille Rocio en Concert "Gracias"
http://www.youtube.com/watch?v=kfEBxdwSr58

Vania, Heidi et Omara Portuondo en Concert "Gracias"
http://www.youtube.com/watch?v=hWdUSH8Yt8Y

Arnaldo et Omara Portuondo en Concert "Gracias"
http://www.youtube.com/watch?v=KxQ-DgvPwbw

Vidéos de Rafael de la Osa

AIN


Sumbe, un nouveau film sur l´épopée angolaise

Un nouveau film sur la présence de forces cubaines dans la guerre en Angola met l´accent sur la bataille menée par les enseignants, travailleurs de la construction et les médecins à Sumbe. La première a eu lieu au théâtre havanais Charles Chaplin.

Ce film a été réalisé par le cinéaste Eduardo Moya. Il s´agit du deuxième volet d´une trilogie commencée en 2008 avec le film Kangamba, du directeur Rogelio Paris, celle-ci se terminera par la bataille de Cuito Cuanavale (1987-1988).

Moya a déclaré lors d´une conférence que ce film reflète l´histoire réelle de 175 femmes et hommes qui ont combattu pendant 30 heures continues contre cinq forces d´élite de l´opposition armée appartenant à l´UNITA en Mars 1984.

«C´est un hommage à ces combattants qui ont défendu la liberté et l´indépendance d´un peuple frère et avant tout un témoignage historique des pages glorieuses de la solidarité de notre pays écrites pour les générations futures », a-t-il dit.

Tourné entièrement à Cuba, le film raconte en une heure et demie comment les forces de l´UNITA ont essayé de capturer un groupe de collaborateurs étrangers qui étaient sur ce territoire angolais, y compris des Russes et des Bulgares, afin de provoquer un impact international.

La bande son du film fut écrite par José Maria Vitier. Parmi les acteurs incarnant les personnages il y a Roberto Perdomo, Fernando Hechavarria, René de la Cruz et Jorge Martinez, ce dernier dans le rôle du lieutenant-colonel Juan A. Vazquez Castillo, qui était le conseiller principal du long-métrage.

 

www.ahora.cu


Le Vietnam, la Chine et Cuba récompensés au Circuba 2011

La Havane (PL) – Le Vietnam, la Chine et Cuba se sont convertis en les principaux gagnants du Festival International Circuba 2011, les Asiatiques partageant le Grand Prix et les Cubains conquérant les deux premières places.

Le caractère exceptionnel des Frères Giang, du Vietnam, avec leurs exercices de force, et les équilibres multiples exécutés par une douzaine de petites chinoises entre 7 et 10 ans, de la compagnie Fuyong Acrobatics Art Troupe, ont reçu le Grand Prix qu´accorde le jury du concours.

Les premières et secondes places sont revenues à la Compagnie Havana, de Cuba, grâce à la réalisation d’exercices complexes et de sauts de quatre jeunes sur la barre russe, et de six autres aux barres fixes, respectivement.

La troisième place a été attribuée aux membres de la troupe Du Siêu Nhan, en représentation du Cirque étatique du Vietnam, avec leur spectacle d´acrobatie aérienne.

Les prix de la meilleure interprétation féminine et masculine ont correspondu à la jeune chinoise de 11 ans, du Fuyong Acrobatics Art Troupe, par son équilibre impressionnant sur 12 chaises à une hauteur de sept mètres, qui lui a valu précédemment un Record Guinness, et aux Frères Rodriguez, d’El Salvador, par leur Acrobatie.

Le charisme, la beauté des mouvements et la force exhibée par les Freères Giang lors de chaque représentation du rendez-vous havanais ont été des éléments suffisants pour remporter une des reconnaissances les plus cotées par les artistes : le Prix de la Popularité.

Une fois de plus ces jeunes asiatiques ont fait se lever le public, cette fois dans le théâtre Karl Marx, où ils ont été ovationnés à l’occasion de leur dernière représentation, démontrant pourquoi ils ont aussi remporté deux prix collatéraux, entre eux celui de la Maestria artistique, accordée par l´École de Cirque Charivari, en Espagne.

D’autres institutions du monde du cirque, comme l´Université Mesoamericana de Puepla et le Cirque de Estrella Fuentes, les deux du Mexique, ainsi que le Festival International de Cirque Castillo de Figueres, en Espagne, ont remis des distinctions.

Parmi les vainqueurs récompensés par ces institutions ressortent le duo brésilien d´acrobatie aérienne Priscilia et Tihago ; les jeunes filles cubaines de résistance capillaire et les clowns Platanito (Cuba) et Pipelone (Colombie), ce dernier gagnant de la seconde place du concours « Erdwin Fernández in Memoriam » de cette spécialité.

Cuba a conquis les premières et troisièmes place par l´intermédiaire de Maraca et du duo Cantaleta et Metebulla lors de l’événement qui siège parallèlement au concours officiel du dixième rendez-vous de Circuba.    

PL


Des Étasuniens visitent une zone d’insertion sociale d’aveugles à Cuba

Des membres du projet étasunien « De peuple à peuple » ont visité ce lundi la zone de rééducation élémentaire de l’Association Nationale de l’Aveugle à Cuba, où l’on travaille en faveur de l’intégration sociale de ces personnes.

Bárbara Ajete Licor, présidente de cette entité à La Havane, a souhaité la bienvenue à la délégation et elle s’est référée aux efforts que déploient ces installations dans l’apprentissage du système Braille, dans l’utilisation de la canne, dans les activités de la vie quotidienne et la thérapie de travail.

Tom Puppler, directeur de l’agence étasunienne Insight Cuba, a exprimé son émotion pour l’accueil reçu et l’impression agréable que leur a causé cette seconde visite à Cuba.

Dans les prochains jours, la délégation visitera d’autres centres dans d’autres provinces cubaines.

www.radiohc.cu


Un livre sur les « Paroles aux intellectuels » est présenté

La Havane, (RHC)- La présentation du livre « Cuba, culture et révolution » : les clefs d’une identité » qui contient des références indispensables sur le thème, à commencer par la Paroles aux Intellectuels, prononcées par Fidel Castro en 1961, a constitué un événement important du programme de commémoration du 50e anniversaire de la fondation de l’UNEAC, l’Union Nationales des Écrivains et des Artistes de Cuba.

Le livre a été présenté par le vice-ministre cubain de la culture Fernando Rojas en présence des membres du Comité Central du PCC, Armando Hart, directeur du Bureau du Programme Martiano et de Miguel Barnet, président de l’UNEAC,  ainsi que de Roberto Fernández Retamar, membre du Conseil d’État et Président de la Maison des Amériques.

Il s’agit d’une compilation faite par le chercheur Humberto Rodríguez et par le poète Alex Pausides, et dont le projet a vu le jour cela fait un an à l’initiative du Festival International de Poésie de La Havane.

Dans la présentation, Fernando Rojas a relevé l’importance des documents, des témoignages et des essais que contient le livre ; la répercussion que chaque texte à eu au moment de sa parution et l’actualité totale des idées exprimées.

Le volume recueille des contributions d’Ernesto Ché Guevara, d’ Osvaldo Dorticós, d’Alejo Carpentier, de Nicolás Guillén, d’Armando Hart, de Ricardo Alarcón, d’Osvaldo Martínez, de Graziella Pogolotti, d’Ambrosio Fornet, de Miguel Barnet et de Roberto Fernández Retamar, entre autres remarquables personnalités du monde de la culture cubaine.

www.radiohc.cu


Sept groupes européens de rock au Brutal Fest

L’Agence Cubaine de Rock (ACR) continue à faire histoire dans sa récente mais prolifique existence. Fondée il y a à peine quatre ans, elle a marqué plusieurs points de repère dans la promotion de ce genre sur la scène nationale. L’un d´eux est sans aucun doute le Brutal Fest, un festival de longue portée dont la troisième édition s’étendra du 18 au 28 août dans cinq provinces du pays, avec la participation de sept groupes européens, un fait inédit dans le panorama musical de l´île.

Organisée par l´ACR et la maison discographique française Brutal Beatdown Records en coordination avec l´Institut Cubain de la Musique et l´association suisse Vrockal Métal Fest, la rencontre commencera du 18 au 20 dans le Maxim Rock, avec les groupes suisses Mumakil, Deadly Sin Orgy, Daïgoro, Kess´Khtak, Promethee Mistery Cold et l´anglais The Prophecy. Ces groupes, qui partageront l´affiche avec deux poids lourds du rock cubain, Combat Noise et Escape, et la jeune formation Suffering Tool, se meuvent dans les paramètres extrêmes du métal, comme le doom, le hardcore et le black, parmi d’autres.

Mumakil ressort dans l´affiche, un groupe considéré comme une des révélations de la scène européenne après sa fondation en 2004.

Après leurs concerts dans le quartier général du rock cubain les groupes étrangers prendront la route pour jouer à Pinar del Rio (21), à Matanzas (23), Santa Clara (24) et Camagüey (26).

La nouvelle édition du Brutal Fest conclura le dimanche 28 dans le Maxim Rock avec un concert marathon dans lequel on pourra vérifier tout le blindage des sept bandes européennes et de la légendaire formation cubaine Zeus.

 

www.granma.cu


L’exposition « Ancré par un rêve » de Kcho

Cuba rappelle aussi ses épopées depuis l´art. À Santiago de Cuba, dans le Moncada, une ancienne caserne militaire convertie aujourd´hui en école, l´exposition « Ancré par un rêve » d´Alexis Leiva Machado (Kcho), inaugurée le 26 juillet dernier, offre aux visiteurs de l´espace transformé en musée un hommage à la Révolution, aux martyrs du Moncada et aux hommes et aux femmes qui sont tombées pour la liberté de Cuba.

L´exposition est conformée de 19 pièces réalisées avec les techniques de la peinture, de la gravure et de la sculpture. La conquista de la esperanza, Columna infinita, Regresa vida mía que te espero, La primera piedra ou Visión nocturna sont certaines des propositions du célèbre plasticien cubain.

Parmi les œuvres on souligne la couverture du livre La conquista de la esperanza, le Journal de Campagne de Raúl Castro et d’Ernesto Che Guevara et une récréation du yacht Granma situé entre cinq palmiers royaux sur les hauteurs de la Sierra Maestra.

« Ancré par un rêve », la première expo personnelle de Kcho à Santiago de Cuba, restera dans les salles du Musée Historique 26 de Julio jusqu´au 24 août.

Lors de l´inauguration de l´exposition, le créateur a ratifié qu’il soldait ainsi une ancienne dette avec cette ville, à laquelle doit tant la Révolution cubaine.

Kcho a aussi affirmé qu’avec l´arrivée de la Révolution, tous les espaces se sont ouverts pour le peuple, avec les mêmes possibilités et les mêmes droits pour tous.

La Jiribilla


Un Symposium International de Hip Hop à Cuba

La Havane (PL) – Quasi 70 artistes du Canada, les Etats-Unis, d’Haïti, de Colombie, de France et de Cuba assistent au Symposium International de Hip Hop, qui siège jusqu´au dimanche 21 à La Havane.

Considérée comme le rendez-vous théorique d´une plus grande envergure pour les spécialistes de ce puissant mouvement dans l´île, le symposium accueille, entre autres, les Canadiens Lou Piensa et Vox Sambou ; les Haïtiens Mackend, Elli Manboungou et Enide Edouarin et les Cubains Inay Rodriguez Agramonte et Orlando Ochoa Méndez.

Le forum donne abri à de nombreux exposants des quatre manifestations artistiques de la culture hip hop : rap, breakdance, DJ et graffiti.

La programmation propose des ateliers visant à promouvoir les valeurs constitutives de cette expression culturelle, des débats sur les problématiques qui empêchent une plus grande projection de ses artistes et trouver des stratégies pour que les femmes aient un plus grand rôle dans le mouvement. Ce dernier aspect a constitué une des principales demandes des rappeuses lors des différentes éditions de la rencontre

Les ateliers de breakdance, de genre et d’expression corporelle ressortent dans les journées théoriques, qui seront offerts par le professeur et le chorégraphe français Jeison Touzeau ; la psychologue Sandra Álvarez, directrice de la revue Movimiento, et l´actrice de théâtre Lourdes Suárez, directrice du Projet Espejo, respectivement.

L’événement propose aussi la projection des documentaires Experiencia de vida et Cicatrices de oro qui rassemblent, depuis différentes visions cinématographiques, le travail réalisé dans les communautés par les activistes et des spécialistes du hip hop.

Les soirées sont réservées aux concerts, dans le cinéma Riviera, où la scène accueillera des bandes locales comme Obsesión, Anónimo Consejo y  Ruta 11, Golpe Seko y Las Positivas, Campamento Subterráneo et Causa Justa et, parmi les artistes étrangers, le groupe nord-américain Intikana et les Colombiens Lucía Vargas et Jaison Alexander, parmi d’autres.

Fondé en 2005 par l’ancien projet « La Fábrica », intégré par les bandes Obsesión, Hermanazos et l´actrice de théâtre Lourdes Suárez, le Symposium a atteint une importance internationale pour la profondeur de ses débats, son intérêt marqué à promouvoir les préceptes constitutifs de cette culture et la vocation sociale de ses participants.

Les éditions précédentes ont reçu des artistes de quasi toutes les provinces du pays et de plusieurs des principaux groupes qui défendent avec leur critère le drapeau du hip hop dans l´île, comme Doble Filo, Anónimo Consejo, Hermanazos, Obsesión, Hermanos de Causa, et les Mcs (Maîtres de Cérémonies) Papa Humbertico et Danay Suárez.

Contrairement à de nombreuses parties du monde, à Cuba, le hip hop prend ses distances des patrons de consommation de l´industrie culturelle et maintient les principes de fraternité et de résistance présents dans ses origines, une chose reconnue par beaucoup des principaux exposants dans la sphère internationale.

Cette culture est née dans les années 60 dans les quartiers afro-américains des Etats-Unis, comme un mécanisme de réaffirmation de l´identité culturelle de ses habitants et de la résistance contre la ségrégation raciale.

 

PL


Alejandro Hartmann reçoit l’Ordre de la Couronne de la Belgique

Baracoa, Cuba (AIN) – La Médaille Officielle de l´Ordre de la Couronne a été accordée à Alejandro Hartmann Matos, historien de Baracoa, par décret royal de Sa Majesté le Roi Albert II de Belgique.

Koenraad Adam, ambassadeur de Belgique à Cuba, lui a imposé l´Ordre durant une cérémonie publique dans l´hôtel Castillo de Baracoa, où le livre Baracoa, la cuna del cacao, d’Alejandro Hartmann, avec des photographies de Julio Larramendi a été aussi présenté.

L’Ambassadeur Belge a exprimé sa satisfaction de lui remettre cette distinction dans le cadre du 500ème anniversaire de la fondation de la Ville Nuestra Señora de la Asunción, une ville dont Hartmann est un véritable ambassadeur.

Il a commenté que la relation de Baracoa et de la Belgique date de 1517, quand le Pape Léon X a nommé Juan Witte premier évêque de Cuba pour officier depuis le Diocèse de Nuestra Señora de la Asunción de Baracoa, où il n’a jamais pu venir.

Il a exemplifié la coopération de l´Université de Louvain (Belgique) pour certifier l´authenticité de la Croix de la Parra au moyen des preuves au carbone 14, en 1998.

Alejandro Hartmann, directeur du Musée Matachín depuis plus de 35 ans, a été le fervent promoteur de l´histoire, de la culture et des traditions de Baracoa, et cela lui a valu des reconnaissances internationales comme l´Ordre du Mérite Civil d’Espagne, par décret Royal.

L´historien a offert ses remerciements pour cette haute distinction, disant la recevoir au nom des Baracoenses, avec lesquels il partage un profond amour pour cette belle ville.

AIN


Les jeunes solidaires du monde élèvent leurs voix pour les Cinq

Des membres de la 3e Brigade internationale des étudiants étrangers, des représentants du Comité international de solidarité avec les Cinq, et plusieurs de leurs proches, ont fêté ce jeudi le 48e anniversaire de Fernando Gonzalez, un des cinq Héros cubains incarcérés aux États-Unis pour avoir défendu sa patrie de groupes terroristes protégés par le gouvernement de ce pays.

Magalis Llort, mère de Fernando, a exprimé ses remerciements à tous les jeunes pour leur présence, et elle a partagé avec eux le message de son fils, qui lui a confié : « Je suis très honoré que ces personnes de différentes nationalités se rencontrent pour fêter mon anniversaire ».

« Fernando, a-t-elle déclaré, se sent rempli d’espoir à l’idée que tant de jeunes dans le monde se mobilisent pour la solidarité et se battent pour la justice. »

Danses, chants, et témoignages des étudiants de différentes universités de La Havane ont animé la rencontre, au cours de laquelle la libération des Cinq a été exigée en plusieurs langues.

Les participants réunis au Campement international Julio Antonio Mella, dans la commune de Caimito, province d’Artemisa, ont reçu les dernières informations sur le procès injuste et truqué auquel doivent faire face Fernando, Antonio Guerrero, Ramon Labañino, René Gonzalez et Gerardo Hernandez.

Graciela Ramirez, coordinatrice du Comité international, était présente à cette rencontre organisée par l’Institut cubain d’amitié avec les peuples (ICAP).

« Savoir qu’un tribunal de mon pays n’a pas agi avec justice nous place, en tant que citoyens, dans la même situation, car si nous devions faire face demain à une situation semblable, nous pourrions subir le même sort, d’où la nécessité de changer cet état de choses », a affirmé David Lavender, un jeune Nord-américain.

« Nous savons ce qu’ils sont en train de souffrir, car nous avons plus de 10 000 camarades prisonniers ; nous comprenons et nous continuons de soutenir ce combat. C’est une cause juste, dont la solution est dans la solidarité et dans l’unité de nos forces », a affirmé Mohamed Abu Srou, le représentant palestinien.

 

www.granma.cu


Magnet Man souligne les sonorités caribéennes dans le rock actuel

La Havane (PL) – Le musicien de la Barbade Magnet Man, de visite à Cuba, a assuré, lors d’un entretien avec le journal Juventud Rebelde, que la fusion avec les sonorités caribéennes a enrichi le rock actuel, grâce au développement des nouvelles technologies. Celles-ci ont ouvert de nombreux chemins à la musique, en facilitant la communication et l´échange qui permet le croisement des cultures.

Magnet Man, voix et leader du groupe qu’il a fondé en 2003, s´est référé au marché discographique, expliquant que certaines compagnies tentent « de contrôler le travail des artistes, mais les musiciens savent ce qui veulent faire et le public sait ce qu´il veut consommer ».

Celui-ci est le cas de la musique qu´il interprète avec les trois membres de son groupe. Depuis deux ans il a décidé de fondre le ragga, un rythme originaire de la Barbade, avec les courants internationaux du rock pour créer un style propre.

C’est la deuxième fois que Magnet Man vient à Cuba cette année, la première pour prendre part aux « Romerías de Mayo », dans la province d’Holguín, et maintenant à l’occasion des festivités pour le 25ème anniversaire de l´Association Hermanos Saíz (AHS), qui regroupe les jeunes artistes.

« Les Cubains ont une passion pour les arts, leur culture est très riche, c’est pour cette raison que je reviens dans l’île », a commenté l’artiste.

Il a offert un concert à La Havane, dans le Pavillon Cuba, où il a partagé la scène avec le groupe de pop rock De Voluntad.

Sa présentation a inclut des pièces de son récent album Ragga rock, qui verra le jour durant le Festival de Norfolk, Angleterre, ainsi que les chansons de Magnificent et de son second cd Magnet Man, many sides of me.

Établi au Royaume-Uni, il est l´auteur de la chanson Scape to the music, sélectionnée pour l´hommage offert à Nelson Mandela en Afrique du Sud, à l’occasion de son 90ème anniversaire, donnant les droits d’auteur pour la construction d´écoles en Afrique.

 

PL


Le film cubain Habanastation sera présenté à Miami

La Havane (PL) – Comblé d´émotions après sa récente visite aux Etats-Unis, le réalisateur cubain Ián Padrón a annoncé la présentation de son film Habanastation le 30 août à Miami.

Lors d’une conférence de presse, en compagnie de l´actrice Blanca Rosa Blanco, qui était présente à son côté au festival de Traverse City, Michigan – où le film a été récompensé –, le cinéaste a souligné que, jusqu´à jeudi dernier, le film a été vu par plus de 310 000 spectateurs dans l´île, chiffre exemplatif du haut niveau d´acceptation populaire.

Blanca Rosa Blanco a souligné leur rencontre avec le réalisateur nord-américain Michael Moore, étant agréablement surprise par ses déférences avec la délégation cubaine et la connaissance de sa carrière.

Cette semaine, Habanastation continue son avance météorique dans les principales salles du pays, où il continue à gagner des admirateurs séduits par une histoire qui les touche de près.

Interprété par les enfants Andy Fornaris et Ernesto Escalona, l´argument se centre sur deux compagnons de salle de classe, Mayito et Carlos, appartenant à des milieux différents, enthousiasmés par le monde des jeux vidéos, dans ce cas une playstation.

Avec talent et humour, Ián Padrón conduit le spectateur dans un voyage dans deux Havane différentes pour souligner comment deux enfants de différent milieu peuvent se lier d’une profonde amitié, marquée par de véritables valeurs humaines.

Habanastation, coproduit par l´Institut de Cinéma et l´Institut de Radio et de Télévision de l´île, est la seconde incursion de la compagnie de théâtre infantile La Colmenita dans le septième art, cette fois avec une grande partie de ses membres dans la distribution.

 

PL


Les cendres d’Alberto Granado au Venezuela

La Havane, (RHC) – Des autorités vénézuéliennes et des proches de l’Argentin Alberto Granado ont dévoilé  à Caracas l’urne qui contient les cendres du compagnon d’Ernesto Che Guevara dans son voyage en moto à travers l’Amérique du Sud.

La cérémonie, présidée par le ministre vénézuélien des Affaires étrangères, a eu lieu à la Maison de Notre Amérique José Martí, dans la capitale vénézuélienne. L’Ambassadeur de Cuba Rogelio Polanco y a assisté. 

Dans des déclarations à la presse, le ministre vénézuélien des Affaires étrangères, Nicolas Maduro a rappelé les qualités humaines et l’esprit internationaliste d’Alberto Granado qu’il a qualifié d’homme modeste et capable de posséder les valeurs qui caractérisent les grands leaders.

Il a relevé sa fidélité suprême à l’idéal latino-américaniste et à son amitié avec le Che avec lequel il s’est rendu dans des endroits inhospitaliers dans une vieille moto.

Nicolás Maduro a annoncé que le ministère de la culture commencera prochainement la construction d’un mausolée à Coro, dans l’État de Falcón où reposeront les cendres de cet internationaliste.

Alberto Granado est décédé à Cuba le 5 mars et il avait demandé que ses cendres soient réparties entre son pays natal, l’Argentine, le Venezuela et Cuba.

Source: AIN

www.radiohc.cu


Défilé de l´Amitié NUESTROAMERICANA avec Montréal et les Premières Nations

Le défilé de l’amitié NUESTROAMERICANA avec Montréal et les Premières Nations s’est déroulé le samedi 6 août dans le cadre des activités du vingt-et-unième festival Présence autochtone de Montréal.

Il s’agit d’une initiative populaire de caractère festif, à dimension sociale et multiculturelle, qui s’inscrit dans la tradition de fraternité et d’amitié entre les peuples d’Amérique latine et des Caraïbes, la population montréalaises et les Premières Nations.

Ce défilé a célébré l’adoption de la Déclaration des droits des peuples autochtones par l’ONU, rendue possible grâce à l’appui décisif venu des pays de l’Amérique latine et des Caraïbes.

L’activité a pris la forme d’un défilé multiculturel sur la rue Sainte Catherine (de la place Phillips à la place des Festivals) où des groupes emblématiques des cultures traditionnelles des peuples de la Nuestra América (Amérique du Sud, Amérique Centrale, Caraïbes) ont marché joyeusement avec des groupes représentants les cultures de premiers peuples des Amériques.

L’édition inaugurale du défilé de l’amitié NUESTROAMERICANA avec Montréal et les Premières Nations est d’abord dédiée à la reconnaissance officielle des droits fondamentaux des peuples autochtones par la communauté internationale mais aussi à la commémoration de 10 ans de victoires sociales et populaires qui auront vu la démocratie refleurir sur le territoire de Nuestra América alors qu’on y fête le Bicentenaire des indépendances.

Le Défilé de l’amitié NUESTROAMERICANA avec Montréal et les Premières Nations dans les rues de Montréal correspond à l’idéal de paix que véhicule le Festival Présence Autochtone et qui rejoint la sensibilité culturelle des Montréalais de toutes origines et qui est aussi l’idéal des peuples de Nuestra América.

Vidéo: Défilé autochtones "nuestroamericana"
http://bit.ly/qu7LrJ

Source : TunisieMontrealQc

http://journal.alternatives.ca


Pour nous aider a améliorer notre travail, nous vous prions de bien vouloir nous envoyez vos suggestions à: infoanalisis@webcubarte.cult.cu

infoanalisis@webcubarte.cult.cu . Les souscriptions et les annulations des souscriptions au service de Cubarte, le Portail de la Culture Cubaine se réalise au travers de : http://listas.cult.cu/mailman/listinfo/cubarte

20:48 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.