30/03/2012

Article d'intérêt sur Cuba: Washington consacre des millions de dollars pour provoquer un changement de régime à Cuba. c5

 
 
 
C’est vrai la “Liberté”, les “Droits de l’homme”, la “Démocratie”, sont violés sur l’ île de CUBA, mais c’ est au camp de concentration ricain de GUANTANAMO. Sur ce bout de CUBA, occupé militairement par les Usa, des hommes kidnappés dans leur pays, sans procès, sans jugement, sans condamnation, pour s’être opposés les armes àlamain contre l’ agression de leur pays, sont emprisonnés, à l’ abri des barbelés, des yeux et des oreilles du Monde, depuis une dizaine d’ années... Le Pape et tous ses semblables, tous les tireurs de ficelles, devraient prier pour eux et leur libération...
RoRo
 
 
 
 
From: jemi
Sent: Tuesday, March 27, 2012 8:20 PM
 
Subject: : Article d'intérêt sur Cuba. Washington consacre des millions de dollars pour provoquer un changement de régime à Cuba.
 
Qu'ils laissent donc Cuba tranquille.
Je connais bien ce pays où j'ai de nombreux amis à La Havane et en province.
J'y retrouve un peu de mon enfance et adolescence dans le Pas-de-Calais, où régnait une solidarité profonde.
Aussi, j'apprécie dans ce beau pays, en plus des senteurs tropicales, la sincérité et la tranquillité.
De l'enfance au grand âge, les Êtres humains ont leur place, toute leur place dans cette société humaniste.
Le socle -santé, éducation, culture accessibles à tous, protection de l'environnement- m'amène à penser: "les cubains se gardent de la société capitaliste et c'est bien".
jmb

Transmis par Yaira:


Washington consacre des millions de dollars pour provoquer un changement de régime à Cuba.
Source « La Jornada », 24 mars 2012
Lorsque le gouvernement étasunien et les anti-castristes de Miami ont dénoncé le bref emprisonnement d'opposants par les autorités cubaines à la veille de la visite du Pape Benoît XVI dans l'Ile, ils n'ont pas indiqué que des dissidents, de même qu'une large partie de l'opposition politique à l'intérieur de l'Ile, sont soutenus et dans plusieurs cas financés – en violation des lois cubaines – par Washington et par les organisations anti-castristes de Miami dont le but avoué est le changement de régime.
A cause de cela, les commentaires sur Cuba venant de Washington et de Miami en ce qui concerne la visite du pontife à Cuba, lundi et mardi de la semaine prochaine, sont plus dangereux qu'il semble à première vue. Miami désire toujours qu'il y ait un conflit entre l'Église Catholique et l'État à Cuba. « Ceux qui suivent la ligne dure à Miami ne veulent pas qu'il existe des relations harmonieuses entre l'Église et l'État, à aucun degré, « a commenté l'ambassadeur Wayne Smith, expert des relations bilatérales entre les États-Unis et Cuba, dans une interview à « La Jornada ».
Smith, qui fut le chef de la Section des Intérêts du Gouvernement Étasunien à La Havane lors de la présidence de Jimmy Carter, et est maintenant l'analyste du Centre de Politique Internationale à Washington, a indiqué que le gouvernement des États-Unis désirait aussi que l'Église choisisse une ligne plus dure contre le régime de Cuba, qu'il y ait une confrontation plus importante, mais l'Église ne fera pas cela.
Les relations de coopération développées entre l'Église Catholique, dirigée par le Cardinal Jaime Ortega et le régime cubain n'ont pas plu aux forces les plus conservatrices de Miami et aussi à certains secteurs de Washington et cela a commencé avec l'opposition officielle de l'Église cubaine contre l'épicentre de la politique étasunienne : l'embargo étasunien contre l'Ile.
Cette semaine, le Vatican a rappelé que sa position sur le blocus n'est pas un mystère, cela a été dit par le Pape Jean-Paul II lors de son voyage historique à Cuba en 1998 et il ne serait pas surprenant que le pape actuel, Benoît XVI le redise, en même temps que des appels à une plus grande liberté religieuse, a indiqué « Catholic News Service ».
Pour cela, des figures influentes de l'exil comme la députée Ileana Ros-Lehtinen , - actuellement présidente du Comité des Affaires Extérieures - , le sénateur Marco Rubio et d'autres législateurs et hommes politiques cubano-étasuniens, se sont opposés au voyage , au début, affirmant que la visite du pape sert seulement les intérêts du régime de La Havane et ont critiqué les accommodements de l'Église avec le régime cubain et quoi que le Vatican n'en ait pas tenu compte, ils insistent pour que la visite soit utilisée pour dénoncer le « régime ».
Deux ou trois incidents récents au cours desquels les autorités cubaines ont arrêté des membres de groupes dissidents furent utilisés par les figures anti-castristes de Miami et par les politiques de Washington pour réitérer leur condamnation (bien que dans l'un de ces cas, l'Église catholique elle-même ait demandé l'expulsion d'un groupe d'une église et que l'archevêque ait affirmé que personne n'avait le droit de transformer les églises en barricades politiques et d'empêcher la célébration de l'arrivée du pape.)
Ros-Lehtinen a déclaré cette semaine devant la Chambre des Représentants que « peu de choses ont été dites sur l'escalade de la violence contre l'opposition interne de Cuba... mais il existe une opportunité pour se rattraper » en dénonçant cela et en appelant à ce que Benoît XVI soutienne publiquement les « aspirations du peuple cubain réduit en esclavage et empêché d'exercer les droits que Dieu lui a donnés .»
A Miami, Ninoska Perez, directrice du Conseil de Liberté Cubaine et voix éminente de l'anti-castrisme a affirmé qu'elle espérait davantage de protestations avant et pendant la visite du pape à Cuba.
A Washington, un porte-parole du Conseil de Sécurité National de la Maison Blanche a déclaré aux médias que « la détention des membres des « Dames en Blanc » à la veille de la visite du pape Benoit souligne le mépris des autorités cubaines envers les droits universels du peuple cubain. »
De son côté, le Département d'État a déclaré que leur détention était une violation répréhensible et a insisté auprès du pape pour qu'il aborde le thème des droits de l'homme dans son échange avec le gouvernement cubain.
Le « New York Times », dans un éditorial, a émis l'opinion que le pape doit faire pression sur le dirigeant cubain pour arrêter le harcèlement des dissidents et lui dire que le monde n'a pas oublié le désir de liberté du peuple cubain.
Mais comme c'est presque toujours le cas, ce qu'on ne dit presque jamais, c'est que ces groupes dissidents reçoivent un soutien des États-Unis. L'année dernière, le Département d'État a donné son Prix de Défense des Droits de l'Homme aux « Dames en Blanc » tandis que des fonctionnaires de la Section des Intérêts Nord-américains à La Havane dépendant du Département d'État, se sont réunis avec elles. Des millions de dollars ont été dirigés vers les groupes qui cherchent un changement de régime. Il est pratiquement impossible de savoir quels groupes, dans l'Ile caribéenne, reçoivent de l'argent,par manque de transparence dans l'envoi de fonds et d'autres aides étasuniennes à divers groupes à Cuba, dont la plus grande partie est canalisée par les organisations de Miami, entre autres .
L'Agence de Développement International des États-Unis (USAID) répartit la plus grande partie des fonds étasuniens de soutien aux organisations anti-castristes à l'intérieur et à l'extérieur de l'Ile caribéenne et affirme explicitement que, en arrivant à la communauté dissidente, le programme de l'Agence Internationale contribue au développement de groupes indépendants de la société civile qui finalement, peuvent apporter des contributions significatives au niveau local et national.
Pour les années fiscales 2009 et 2012, le Congrès a destiné 35 millions de dollars aux programmes en rapport avec Cuba (23 millions furent utilisés par l'USAID à indiqué « La Dépendencia ».
Pour ce qu'on appelle « programmes de promotion de la démocratie » établis par la Loi Helms-Burton, le Gouvernement des États-Unis a distribué plus de 150 millions de dollars, indique le « Cuba Money Project » qui s'emploie à contrôler cette assistance officielle.
Toute assistance économique étrangère pour des groupes dissidents à l'intérieur de l'île de même que toute opération étrangère qui intervient sur des sujets de politique intérieure viole les lois nationales de Cuba.
Julia Sweig, directrice des Etudes Latino-américaines de l'influent Conseil des Relations Extérieures, a indiqué récemment que les programmes appelés « programmes pour la Démocratie pour Cuba » du Gouvernement étasunien sont une provocation extraordinaire car ils poursuivent le même objectif hérité du Gouvernement antérieur (le Républicain George W. Bush) : le concept de changement de régime et sous le Président Obama, reste en grande partie intact.
Elle a expliqué que les programmes sont cachés au public étasunien volontairement, il n'y a pas d'information publique sur les sous-traitants privés de ces programmes aux États-Unis et ailleurs et que même certains groupes ou certains individus vivent à Cuba et parfois ne savent même pas qu'ils font partie de programmes étasuniens.
Les programmes de démocratie (pour Cuba) ont été délibérément politisés pour provoquer et ont eu du succès en provoquant, a ajouté Julia Sweig. Lors de la visite du pape à Cuba, tout indique que l'objectif de Washington et de Mimai est seulement de provoquer.
(Merci a Gaston Lopez pour la traduction de cette article)



-








C

19:46 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

CUBA: Réflexions de Fidel Castro Ruz c5

 
Un retour d’une force de gauche From: jemi
Sent: Wednesday, March 28, 2012 11:45 PM
 
Subject: Réflexions de Fidel Castro Ruz
 

AMBASSADE DE CUBA EN FRANCE. Réflexions de Fidel Castro Ruz. Les temps difficiles que traverse l'humanité.

Les temps difficiles que traverse l’humanité

Le monde est toujours plus désinformé, pris dans le chaos d’événements qui se succèdent à des rythmes inouïs.

Ceux qui, comme moi, ont vécu un peu plus et éprouvent une certaine avidité en matière d’information peuvent attester à quel point ils étaient ignorants quand ils se colletaient avec les événements.

Alors que toujours plus de gens sur notre planète n’ont pas de logement, de pain, d’eau, de santé, d’éducation et d’emploi, les richesses de la Terre se gaspillent et se dilapident en armes et en guerres fratricides interminables, dans le cadre d’une pratique mondiale abominable qui ne cesse de se répandre.

Notre peuple glorieux et héroïque n’a jamais plié malgré un blocus inhumain qui dure depuis désormais plus d’un demi-siècle : il a lutté et continuera de lutter contre le sinistre Empire. Tel est notre petit mérite, telle est notre modeste contribution.

À l’opposé sur notre planète, à Séoul, capitale de la Corée du Sud, le président Barack Obama assiste à un Sommet sur la sécurité (???) nucléaire pour imposer des politiques relatives à la possession et à l’utilisation d’armes atomiques.

Il s’agit là sans aucun doute de faits insolites.
Je ne me suis pas rendu compte de ces réalités par hasard. C’est à la suite des expériences vécues pendant plus de quinze ans après la victoire de la Révolution cubaine – la bataille de Playa Girón, le blocus criminel imposé par les Yankees pour nous soumettre par la faim, les attaques pirates, la sale guerre et la crise des Missiles en octobre 1962 qui mit le monde au bord d’une sinistre hécatombe – que je me suis persuadé que marxistes et chrétiens sincères – j’en avais connus beaucoup – pouvaient et devaient, indépendamment de leur convictions politiques et religieuses, se battre pour instaurer la justice et la paix entre les êtres humains.

Je l’ai dit alors et je le soutiens sans la moindre hésitation. Les raisons que je peux en présenter aujourd’hui restent absolument valables et sont encore plus importantes, car elles sont confirmées par les faits survenus depuis presque quarante ans.

En effet, personne – marxistes ou chrétiens, catholiques ou non, musulmans chiites ou sunnites, libres-penseurs, matérialistes dialectiques ou autres – personne, je le répète, ne serait partisan de la disparition prématurée de notre espèce pensante, unique en son genre, dans l’attente que les lois complexes de l’évolution donnent naissance à une autre qui lui ressemble et soit capable de penser.

Je saluerai avec plaisir, demain mercredi, le pape Benoît XVI, comme je l’avais fait pour Jean-Paul II, chez qui le contact avec les enfants et les modestes citoyens du peuple suscitait invariablement des sentiments d’affection.

Quand j’ai appris par notre ministre des Relations Extérieures Bruno Rodríguez qu’il en serait satisfait, j’ai demandé au pape de me réserver quelques minutes de son programme si chargé pour un contact simple et informel.

Fidel Castro Ruz
Le 27 mars 2012
20 h 35

> Lire la suite

AUTRES RÉFLEXIONS

<!--[if !vml]-->

<!--[if !vml]-->http://www.webtvtown.com/newslettercuba/img/puce.png<!--[endif]-->Les chemins qui mènent à la catastrophe

23 mars 2012

<!--[if !vml]-->http://www.webtvtown.com/newslettercuba/img/puce.png<!--[endif]-->Cynisme génocidaire (Suite et fin)

15 novembre 2011

<!--[if !vml]-->http://www.webtvtown.com/newslettercuba/img/puce.png<!--[endif]-->Cynisme génocidaire (Première partie)

15 novembre 2011

<!--[if !vml]-->http://www.webtvtown.com/newslettercuba/img/puce.png<!--[endif]-->La victoire écrasante de Daniel et du FSLN

12 novembre 2011

<!--[if !vml]-->http://www.webtvtown.com/newslettercuba/img/puce.png<!--[endif]-->La réunion du G-20

4 novembre 2011

<!--[if !vml]-->http://www.webtvtown.com/newslettercuba/img/puce.png<!--[endif]-->Le rôle de tueur de l’OTAN (Cinquième partie)

4 novembre 2011

> réflexions antérieures









19:44 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

28/03/2012

VISITE DU PAPE BENEDICTE XVI À CUBA. DISCOURS DE BIENVENUE DE RA UL CASTRO RUZ. Quand le Papa met les pieds à CUBA: il donne de s leçons ... c5

Quand le Papa met les pieds à CUBA: il donne des leçons ...
Franchement, Castro aurait mieux fait de le renvoyer par la Poste au Vatican, au lieu de le recevoir...
Un coup de pied au c...
Le message de Castro devrait cependant être pour lui une véritable leçon de conduite à méditer ...
A part cela, “ViVa Cuba”, patrie du Socialisme, de la solidarité et des changements révolutionnaires en Amérique ... !
RoRo
 
 
From: jemi
Sent: Tuesday, March 27, 2012 2:16 PM
 
Subject: VISITE DU PAPE BENEDICTE XVI À CUBA. DISCOURS DE BIENVENUE DE RAUL CASTRO RUZ.
 
"Le pape a appelé les cubains à prendre les armes de la paix". "Luttez pour construire une société meilleure, plus digne (???) de l'homme"
Est-ce une réaction sénile? Je ne le pense pas, cet homme est très intelligent.
Alors! Cette déclaration aurait trouvé tout son sens aux États-Unis, ou en autres pays "va-t-en guerre".
"En Allemagne, l'enseignement religieux est réglé par l'article 7 de la loi fondamentale". (http://www.eurel.info/FR/index.php?rubrique=613&pais=20)
Dans ce pays quelque peu "clérical", existe le plus grand bordel d'Europe...
Et oui! Avant de donner des leçons, il serait bon de balayer devant sa porte.
En France où existe une meute de pauvres anti castristes, plus de 30000 femmes sont violées chaque année, près de 200 femmes sont massacrées par leur conjoint ou proxénète chaque année, très nombreux sont les suicides de paysans, salariés, policiers, prisonniers, jeunes gens, etc, etc...
En cette Europe Occidentale, des pauvres gens, délaissés, sont heureux d'être soignés par des médecins cubains... Où ça? Au Portugal.

Pas de conseils à donner à Cuba en matière d'humanisme. S'il est proche de la pensée de Jésus, qu'il s'attaque aux grands financiers qui détruisent la planète.
"
L’humanisme est une vision du monde où tout gravite autour de l’homme comme tout gravitait autour de Dieu dans la vision antérieure en Occident."
(http://agora.qc.ca/dossiers/Humanisme)

jmb


Merci Yaira:
-

DISCOURS DE BIENVENUE DU GÉNÉRAL D’ARMÉE RAÚL CASTRO RUZ, PRÉSIDENT DU CONSEIL D’ÉTAT ET DU CONSEIL DE MINISTRES, AU SOUVERAIN PONTIFE BÉNÉDICTE XVI. SANTIAGO DE CUBA, LE 26 MARS 2012.

 

Sa Sainteté,

 

Cuba vous accueille avec affection et respect et elle s’honore (???) de votre présence. Vous trouverez ici un peuple solidaire et cultivé qui s’est proposé d’atteindre toute la justice et qui a fait de grands sacrifices.

 

Nous avons appris de Martí à vouer un culte à la dignité pleine de l’homme et nous avons hérité la formule fraternelle que nous suivons jusqu’à présent : « avec tous et pour le bien de tous ».

 

Cintio Vitier, insigne intellectuel et chrétien, a écrit que « le véritable visage de la Patrie… est celui de la justice et de la liberté » et que « la Nation n’a pas d’alternative: soit elle est indépendante soit elle n’existe du tout ».

 

Le pays le plus puissant qui n’ait jamais existé dans l’histoire a tenté de nous dépouiller, infructueusement, du droit à la liberté, à la paix et à la justice. Avec vertu patriotique et principes étiques, le peuple cubain a opposé une résistance tenace, sachant que nous exerçons un droit légitime lorsque nous suivons notre propre voie, défendons notre culture et l’enrichissons avec les idées les plus avancées.

 

Cuba est calomniée sans raison, mais nous avons confiance en la vérité, de laquelle nous ne nous écartons jamais, et qui finit par se frayer un chemin.

 

Quatorze ans après la visite du pape Jean-Paul II, le blocus économique, politique et médiatique contre Cuba persiste, et il a même été renforcé dans le domaine financier. Tel qu’il apparaît dans le mémorandum étasunien du 6 avril 1960, déclassifié quelques décennies après, leur objectif est toujours de « … causer la faim, le désespoir et le renversement du gouvernement ».

 

Cependant, le pays a continué, invariablement, de changer tout ce qui devra être changé suivant les plus grandes aspirations du peuple cubain et avec sa libre participation aux décisions capitales de notre société, y compris les décisions économiques et sociales qui quasiment partout dans le monde sont l'héritage d’étroites élites politiques et financières.

 

De nombreuses générations de patriotes ont embrassé la lutte pour de grands idéaux et de nobles objectifs.  Nous avons fait face à des pénuries, mais sans jamais manquer au devoir de partager avec ceux qui connaissent une situation plus difficile.

 

Juste à titre d’exemple de tout ce qui pourrait être fait si la solidarité l’emportait, je peux dire qu’au cours de la dernière décennie, avec l’aide de Cuba, des dizaines de milliers de médecins d’autres pays ont été formés et il a été possible de rendre ou d’améliorer la vision de 2,2 millions de personnes à faibles revenus et nous avons participé dans l’alphabétisation de plus de 5,8 millions de personnes leur apprenant à lire et à écrire. Je peux vous assurer que, dans la mesure des nos modestes possibilités, notre coopération internationale continuera.

 

Sa Sainteté,

 

Nous commémorons le quatrième centenaire de la découverte et de la présence de l’image de la Vierge de la Charité du Cobre qui porte brodé sur son manteau l’écu national.

 

Le récent pèlerinage de la Vierge par tout le pays, a rassemblé notre peuple, croyants et non croyants, autour d’un évènement de grande signification. 

 

Vous êtes le bienvenu à Santiago de Cuba, ville protagoniste de glorieux épisodes de l’histoire de lutte des Cubains pour atteindre leur indépendance définitive et aussi au village de El Cobre, là où la couronne espagnole a dû accorder l’indépendance aux esclaves qui s’étaient révoltés dans les mines, et cela quatre-vingt ans avant l’abolition d’une si infâme institution dans notre pays.

 

Nous sommes satisfaits des relations étroites existantes entre le Saint-Siège et Cuba, des relations ininterrompues pendant soixante-seize ans, toujours fondées sur le respect mutuel et la coïncidence dans des questions essentielles pour l’Humanité.

 

Notre gouvernement et l’Église catholique, apostolique et romaine à Cuba entretiennent de bonnes relations.   

 

La Constitution cubaine consacre et assure la pleine liberté religieuse de tous ses citoyens, et sur cette base, le gouvernement cubain maintient de bonnes relations avec toutes les religions et les institutions religieuses de notre pays.   

 

Sa Sainteté,

 

Voilà quasiment vingt ans que Fidel a surpris un grand nombre de personnes lorsqu’il a proclamé « qu’une importante espèce biologique était en péril de disparition dû à l’élimination rapide et progressive de ses conditions naturelles de vie : l’homme ».

 

Il y a des menaces croissantes pour la paix et l’existence d’énormes arsenaux nucléaires constitue un autre danger grave pour l’être humain. L’eau ou les denrées alimentaires seront, après les hydrocarbures, la cause de prochaines guerres de dépouillement. Avec les ressources consacrées à la production d’armes mortelles, on pourrait éliminer la pauvreté. Le développement vertigineux de la science et la technologie n’est pas au service de la solution de grands problèmes qui frappent l'être humain. Souvent il sert à créer des réflexes conditionnés ou à manipuler l’opinion publique. Les finances sont un pouvoir oppressif.

 

A la place de la solidarité, on généralise une crise systémique, causée par la consommation irrationnelle dans les sociétés opulentes. Une partie infime de la population amasse d’énormes richesses alors qu’augmente le nombre de pauvres, d’affamés, de malades sans accès aux soins, et de démunis.

 

Dans le monde industrialisé, les « indignés » ne peuvent plus endurer l’injustice qui augmente, notamment chez les jeunes, la méfiance à l’égard des modèles sociaux et des idéologies qui détruisent les valeurs spirituelles et donnent naissance à l’exclusion et l’égoïsme.

 

Certes, la crise mondiale a également une dimension morale et il prévaut l’écart entre les gouvernements et les citoyens qu’ils disent servir. La corruption de la politique et l’absence d’une véritable démocratie sont les maux de notre époque.

 

Dans ces thèmes et dans d’autres nous constatons une coïncidence avec vos idées.

 

Face à tant de défis, Notre Amérique s’unit dans sa souveraineté et tente d’aboutir à une intégration plus solidaire afin de réaliser le rêve bicentenaire de ses grands hommes.

 

Sa Sainteté pourra s’adresser à un peuple de convictions profondes qui l’écoutera avec attention et respect.

 

Au nom de la Nation, je vous souhaite la plus chaleureuse des bienvenues.

 

Je vous remercie beaucoup.

 

 

 

 




DISCURSO DE BIENVENIDA.doc

DISCOURS DE BIENVENUE.doc

20:40 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

23/03/2012

USA: Adieu la liberté d’expression, bonjour la dictature... Le droit de manifester, bientôt un délit ... c5

http://static.skynetblogs.be/media/1353/720562358.jpg

 
C’est l’ensemble du monde capitaliste, prétendument “démocratique”, qui file droit vers la dictature, la tyrannie, fasciste...
Adolf revient vite parmi tes amis ... !
RoRo
 
Sent: Thursday, March 22, 2012 8:14 PM
 
Subject: Adieu la liberté d’expression, bonjour la dictature...
 

http://idata.over-blog.com/4/16/26/23/Papyrodies-2012/Sarkozy_Obama_Jumeaux.jpg

Le droit de manifester, bientôt un délit

Les États-Unis, immense source d'inspiration de notre monarque surnommé "Sarkö l'américain", s'apprêtent à décréter une nouvelle loi anti-démocratique.
Cette nouvelle loi, HR 347, loi sur Federal Restricted Building and Grounds Improvement Act de 2011, connue également sous le nom de “loi sur l’empiètement”, doit bientôt être signée par le président Obama. Cette loi va effectivement criminaliser la protestation et va toucher très durement les groupes et les mouvements de protestation tel le mouvement d’occupation de Wall Street.
La loi stipule que “quiconque entre ou demeure volontairement dans un bâtiment ou une zone sans autorisation légale avec pour intention de déranger la marche normale des activités du gouvernement ou des fonctions officielles, s’engage dans un type de conduite altérant l’ordre public dans ou à proximité de tels bâtiments ou zones restreintes” ou “empèche et dérange la conduite des affaires gouvernementales et des fonctions officielles” sera puni d’une amende ou “d’un emprisonnement de moins de 10 ans, ou des deux.
Il y a déjà pas mal de problèmes impliquant cette loi, car elle ne fait aucune provision de ce que serait un “empêchement” ou un “dérangement de la conduite des affaires du gouvernement ou des fonctions officielles”, elle ne définit pas non plus ce que sont “les affaires du gouvernement”, ni les “fonctions officielles”. Cette vague description va permettre au gouvernement américain de museler effectivement les manifestations et la liberté de parole, et pouvoir criminaliser des actions comme les manifestations à venir anti-OTAN et G8 à Chicago. De plus, une telle loi rendra impossible pour les citoyens américains d’exercer leurs droits stipulés dans le 1er amendement de la constitution (droit de parole et liberté d’expression), quand des “affaires gouvernementales” ou des “fonctions officielles” seront en cours.
De manière non surprenante, seulement trois élus ont voté contre cette mesure : Paul Broun (Républicain, Georgie, 10ème circonscription), Justin Amash (Républicain, Michigan, 3ème circonscription) et Ron Paul (Républicain, Texas, 14ème circonscription). Cette loi va permettre aux forces de l’ordre fédérales “d’arrêter et de faire déférer devant la justice les manifestants engagés dans des manifestations où que ce soit sur le territoire national et les perpétrateurs feront face à des conséquences légales qui pourront aller jusqu’à 10 ans d’emprisonnement.” Cette loi HR 347 est parfaite pour l’abus de pouvoir, tout comme la police de New York a récemment pris la décision que prende en photo ou filmer les policiers en action constitue une “atteinte à l’ordre public”.
Le fait que seulement trois élus de la chambre, tous républicains, se soient opposés à cette loi, alors qu’aucun démocrate ne l’a fait, ne fait que confirmer que les deux partis politiques ne sont que les deux faces de la même pièce.
Cette loi arrive juste après celle du gouvernement américain ayant débattu pour savoir si oui ou non il fallait détenir indéfiniment les citoyens américains et le ministre de la justice Eric Holder, l’équivalent pour le gouvernement Obama de John Yoo pour Bush, argumentant que le président peut faire assassiner des citoyens américains sans preuves et sans autre forme de procès.
La liberté de parole aux Etats-Unis ne va bientôt plus être qu’une relique d’un passé lointain.
 
*********

19:02 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

10/03/2012

[La lettre électronique de Cubacoopération France] Les nouveautés depuis le 10 février 2012

http://static.skynetblogs.be/media/1353/artoff551-640a4-thumb.jpghttp://static.skynetblogs.be/media/1353/artoff556-5aadd-thumb.jpg

 
 
 
Sent: Saturday, March 10, 2012 6:34 PM
 
Subject: [La lettre électronique de Cubacoopération France] Les nouveautés depuis le 10 février 2012
 

La lettre électronique de Cubacoopération France

Chers amis,

Nous avons dépassé les 10.000 envois et nous persévérons dans la recherche de nouvelles adresses, mais aussi dans l'amélioration du site et de la Lettre. Vous pouvez nous aider sur les deux sujets.

Ce mois-ci pas mal de nouvelles de Cuba, dont certaines inédites, grâce au clavier de Michel Porcheron. Nous sommes heureux de mentionner l'arrivée, dans l'équipe rédactionnelle, de notre ami Christian Raffaëlly.

Nous n'avons pas oublié que ce mois-ci, était célébré un peu partout dans le monde, le 150ème anniversaire de la publication de l'ouvrage « Les Misérables ». Gérard Pouchain, universitaire de renom, Vice-Président de la Société des Amis de Victor Hugo et membre de la direction de notre association sera présent en mars pour faire vivre cette œuvre exceptionnelle à La Havane…

Comme nous, avec un intérêt particulier, vous lirez la déclaration faite par Michel Rocard lors de sa récente visite à Cuba…

Bien d'autres articles et brèves sont à votre disposition, tant sur la Lettre que sur notre site, sur lequel vous retrouverez également quelques brèves et dans l'agenda l'annonce de concerts, d'expositions, de rencontres partout en France. A ce propos, pour la région parisienne, notez un concert exceptionnel à Enghien-les-Bains les 23 et 24 mars : « Les légendes de Cuba »

Bonne lecture à vous tous et à vos amis à qui vous pouvez largement diffuser cette lettre…

Bien cordialement,

Roger Grévoul

Si vous ne visualisez pas cet email, lisez-le sur le site.

23/24 MARS A ENGHIEN "Légendes de Cuba"

le 9 mars 2012

23/24 MARS A ENGHIEN "Légendes de Cuba" Bonjour à tous et à toutes, Un Concert à ne pas rater !!!!! Venez vivre un moment inoubliable autour d'un cocktail de musiciens légendaires. Los esperamos !!! QUE VIVA CUBA !!!!!!!! Concert Salsa Légendes de Cuba Vendredi 23 et Samedi 24 Mars à 20h30 Un plateau de stars pour une production inédite Joaquin Betancourt : directeur musical, compositeur et arrangeur, il a reçu un Grammy Award en 2001 pour son album intitulé : « La Rumba Yo (...)

La Colombie, Cuba et le Sommet des Amériques ...

le 9 mars 2012

La visite du Président de la Colombie, sa rencontre avec Raul CASTRO et Hugo CHAVEZ ont donné lieu à des discussions sur la prochaine réunion du Sommet des Amériques et sur la persistance de l'attitude hégémonique des USA de vouloir en exclure CUBA, ce malgré la demande des gouvernements de l'ALBA.

Vous lirez dans cet article les extraits de la conférence de presse donnée par le Ministre cubain des Affaires Etrangères.

Nous en révions...

par Michel Porcheron le 8 mars 2012

Ils en rêvaient. Ils l'ont fait. Les potes cubains dessinateurs de presse de dedeté – 43 ans d'âge - ont enfin mis en ligne – et en couleurs bien sûr- ce qui n‘était jusqu'ici qu'un supplément régulier (NB) du quotidien Juventud Rebelde. Ce site était en chantier depuis …assez longtemps. Avec dedeté- interactif - sur le web, qui ira en s'améliorant, les potes relèvent un défi. Le défi de leur carrière.

Qui se cache derrière Yoani Sanchez ?

le 8 mars 2012

La célèbre blogueuse havanaise Yoani Sánchez est un personnage singulier dans l'univers de la dissidence cubaine. Jamais aucun opposant n'avait bénéficié d'une exposition médiatique si massive ou d'une reconnaissance internationale aussi importante en si peu de temps.

Un article de Salim Lamrani *

Fidel Castro et internet...

le 8 mars 2012

Le 3 février 2012, lors de la présentation des deux tomes du livre "Guerrillero du Temps" qui rassemblent les conversations de la journaliste et écrivaine Katiuska Blanco avec le leader de la Révolution cubaine, Fidel attira son attention sur l'énorme révolution qui s'est produite dans la pensée, à une époque marquée par des avancées scientifiques et technologiques extraordinaires en ces termes : "Internet est un instrument révolutionnaire qui permet de recevoir et d'émettre des idées, dans les deux sens, c'est quelque chose que nous devons savoir utiliser et il se demanda :"Utilisons-nous ces valeurs et ces ressources pour transmettre des idées ?"

Vaccin contre le sida !

le 7 mars 2012

Le congrès de biotechnologie s'est réuni du 5 au 9 mars à La Havane en présence de 600 délégués venus de 40 pays Au cours du forum, dédié cette fois-ci aux applications médicales, Cuba a exposé ses résultats dans des vaccins thérapeutiques contre des tumeurs de la prostate, le SIDA, l'hépatites B et C et la dengue.

FEVRIER !

le 7 mars 2012

3 jours de moins, mais un large programme !

L'ensemble de l'équipe, sous la direction de la toute nouvelle et jeune directrice Lisa del Prado, nous gratifie de nombreuses et forts intéressantes activités, qui ont été suivies, nous nous en réjouissons, par un plus large public qu'à l'habitude.

Notre ami Christian Raffaëlly, secrétaire général du comité du Gard de notre association présent pour son plaisir depuis plusieurs années à la Foire du Livre, (où il fait emplette d'une valise de divers ouvrages), présentait cette année encore, une conférence dans la maison. Représentant officiel de Cuba Coopération France, il remettait accompagné par la directrice, les récompenses aux lauréats du Prix Littéraire 2011 ainsi que la plaquette éditée à cette occasion dans laquelle sont insérés les textes primés. Afin d'aider à la programmation cinéma, Christian a remis au nom de l'association une trentaine de DVD de films français, en langue espagnole…

Au-delà des initiatives qui ont donné lieu aux comptes rendus ci-après, d'autres actions se sont déroulées dans cette période : une conférence sur les apports de la culture française à la musique cubaine, un cycle de trois films consacré à Molière et de nombreuses visites. Et les mois de mars, avril, mai et juin s'annoncent comme reflétant bien la fonction que s'est donnée la maison à sa création : diffusion de la culture française et des échanges entre nos deux pays.

Roger Grévoul

" Hugo reçoit Dickens"

le 7 mars 2012

Deux géants de la littérature universelle, Hugo et Dickens, s'étaient rencontrés en 1847, dans la maison du premier, Place Royale (aujourd'hui Place des Vosges à Paris).

Pourquoi pour célébrer les 200 ans de Dickens n'a-t-on organisé en France qu'une mini-expo, "format de poche" et sur cette rencontre ? Rien d'autre.

L'Ecole Latino-Américaine de médecine aujourd'hui.

le 5 mars 2012

Un long et très documenté article signé "Don Fitz" dans la revue digitale "LE GRAND SOIR"

Une révolution ne parvient vraiment au succès que quand la nouvelle génération prend le relais de l'ancienne. Quand des milliers d'étudiants s'associent dans leur détermination à aider autrui dans une école construite pour leur permettre d'atteindre ce but, il y a un espoir que les jeunes continuent la lutte.

Cuba, entre sucre et tabac...

par Michel Porcheron le 5 mars 2012

« Eblouissant ». Quel est ce livre « éblouissant » dont parle Charles Dinje, chargé de la Page Livres de l'Amateur de Cigare (mars-avril 2012) ? Un roman, un livre pratique sur le havane, un beau livre sur Cuba ? Non. D'une œuvre majeure du grand anthropologue cubain Fernando Ortiz, parue en 1940 et traduite pour la 1ere fois en français !

XIVème Festival du Havane ...

le 5 mars 2012

520° anniversaire de la découverte du tabac, La Havane, février 2012 – L'industrie du tabac à Cuba a surgi impétueusement dès l'aube de la colonisation ; dans les fabriques de tabac, on a respiré depuis les temps immémoriaux le meilleur de la culture nationale et internationale à travers ses lecteurs ; d'autre part, les rouleurs de cigares ont toujours eu un rôle prépondérant dans la continuité de l'offre sur le marché d'une grande variété de havanes (...)

Le chemin vers le développement propre.

le 5 mars 2012

« le soleil, personne ne peut le bloquer ; il appartient à tout le monde » La Havane, février 2012 (IPS) – L'électricité produite par les panneaux photovoltaïques a changé la vie depuis plus d'une décennie à plusieurs communautés des montagnes de Cuba. Maintenant, ceux-ci et d'autres sources d'énergie renouvelable se profilent comme les meilleures options pour un développement énergétique soutenable dans tout le pays. « Si le monde dispose de beaucoup plus (...)

Le Ministre écrivain ou l'écrivain Ministre !

le 5 mars 2012

Un article de Graziella Pogolotti paru dans la revue digitale "Juventud Rebelde" traduit par Mireille Tixe Cobian. (Voir dans le Post-Scriptum le CV de Graziella Pogolotti)

Présentation d'un nouveau livre d'Abel PRIETO, Ministre de la Culture de la République de Cuba.Conteur, écrivain, éditeur et enseignant Abel Priéto est aussi député à l'assemblée nationale et ancien Président de l'Union des écrivains et artistes. Il avait participé à nos cotés et à ceux de Marie Hugo notamment à l'inauguration de la Maison Victor Hugo à La Havane.

Voir à la fin de cet article l'annonce du départ d'Abel PRIETO du Ministère de la Culture

Récupérer les mangroves...

le 1er mars 2012

Le résumé d'un article du quotidien Granma, traduit par notre ami Christian RAFFAELLY.

Le chef du Service des Forêts de Pinar del Rio l'explique sans détours. « Si nous n'agissons pas rapidement, le jour viendra où il ne sera plus nécessaire d'aller à la plage, parce que nous aurons la mer DANS la ville. »

A Cuba, on ne fait pas que fumer le tabac, on le sculpte aussi

le 1er mars 2012

A Cuba, Janio Nuñez sculpte le tabac Par Culturebox (avec AFP) A Cuba, on ne fait pas que fumer le tabac, on le sculpte aussi. Janio Nuñez a modelé la figure d'une quantité de célébrités dans les feuilles du meilleur tabac du monde Janio Nuñez travaille avec des feuilles de la région de Vuelta Abajo (ouest de Cuba), où on fait les cigares les plus fameux, du Cohiba au Romeo y Julieta. Il a sculpté des statuettes de Fidel Castro, Groucho Marx ou Compay Segundo. Grandeur nature, (...)

ECHOS DE LA FOIRE DU LIVRE...

le 27 février 2012

Quelques échos de la Foire du Livre dans sa partie havanaise, rédigés après son retour par notre ami Christian Raffaëlly, secrétaire général du comité du Gard de Cuba Coopération France, qui va chaque année, se plonger dans ce lieu extraordinairement cultivé et populaire...

Michel ROCARD "J'aime toujours autant Cuba !"

le 27 février 2012

Michel Rocard, ancien Premier Ministre, s'est rendu à Cuba en voyage privé, mais il a tout de même effectué une mission officielle de deux jours pendant laquelle il a échangé avec plusieurs hauts responsables cubains. Il a rencontré les résidents français vivants à La Havane... et il a visité la Maison Victor Hugo !

Ci-après le communiqué de l'Ambassade de France, sa déclaration à Radio Havane Cuba et l'entrefilet de l'hebdomadaire LE POINT qui reproduit une partie de son intervention, particulièrement intéressante, à l'Ambassade de France.

Jacqueline Kennedy et « la baie des Cochons ». Verbatim

par Michel Porcheron le 27 février 2012

Posté par Michel Porcheron

Cuba doit produire les aliments qu'elle consomme

le 26 février 2012

Un article de Freddy Pèrez Cabrera publié dans Granma International en français le 24 février 2012.

Une des questions les plus importantes posées au peuple cubain, considérée par la direction du pays comme une question de sécurité nationale.

Les cubains expérimentent le marché immobilier

le 25 février 2012

Ci-après un article de Victoria Burnett du New York Times, posté par Michel Porcheron.

Il traite des conséquences concrètes de l'autorisation de vente et d'achat de logement décidée par le gouvernement cubain. Cette réforme était particulièrement attendu par la population de l'Ile.

Les dignes héritiers du Buena vista social club

El Grupo Compay Segundo poursuit donc l'aventure du Buena vista social club L'empreinte de Compay Segundo est toujours présente sur les scènes. Les musiciens qui l'ont accompagné lors de son périple planétaire triomphal (Europe, Japon, Etats-Unis, Canada, Amérique Latine, (...)

Haïti : reconstruction...

Haïti - Reconstruction : Rencontre tripartite Cuba-Venezuela-Haïti très très positive pour le pays Jeudi, Laurent Lamothe a eu une rencontre très importante et fructueuse dans le cadre de la coopération tripartite Cuba-Venezuela-Haïti. Le Chancelier Lamothe, accompagnée des responsables (...)

3 mars au 28 avril exposition à Montricoux (Tarn et Garonne)

Montricoux. La Havane au Sacré-Cœur Le centre culturel du Sacré-Cœur hébergera l'exposition photographique « La Havane, errance musicale » de Jérôme Brosseau du samedi 3 mars au samedi 28 avril. Ce jeune photographe nantais nous fait partager son voyage à Cuba de l'été (...)

Le cigare cubain se porte bien !

Cuba : chiffre d'affaires en hausse pour le cigare cubain Le cigare cubain se porte bien et le groupe Habanos SA, qui commercialise l'essentiel de la production de cigares de l'île, a enregistré en 2011 un chiffre d'affaires de 401 millions de dollars, en hausse de 9%, (...)

23/24 MARS A ENGHIEN "Légendes de Cuba"

Bonjour à tous et à toutes, Un Concert à ne pas rater !!!!! Venez vivre un moment inoubliable autour d'un cocktail de musiciens légendaires. Los esperamos !!! QUE VIVA CUBA !!!!!!!! Concert Salsa Légendes de Cuba Vendredi 23 et Samedi 24 Mars à 20h30 Un plateau de stars pour (...)

HORIZON LONDRES 2012

Un podium au saut en hauteur ? HITCHMAN POWELL LE sauteur en hauteur Victor Moya s'entraîne au Stade Panaméricain de La Havane avec d'autres membres de la présélection nationale en vue des Championnats du monde en salle qui se dérouleront du 9 au 11 mars à Istanbul, en Turquie. (...)

Normalisation des relations de l'émigration avec sa patrie.

Cuba convoque la Première Rencontre Nationale de Cubains résidant aux États-Unis Par Radio Habana Cuba Jeudi, 23 Février 2012 Le Bureau des Intérêts de Cuba aux Etats-Unis a convoqué pour le 28 avril la Première Rencontre Nationale de Cubains Résidant dans ce pays qui se tiendra à Washington. (...)

Ouverture en 2012 de la première centrale électrique à biomasse

Utilisation de la biomasse de la canne à sucre et du marabu ! LA HAVANE - (AFP) - Cuba ouvrira en 2012 sa première centrale électrique utilisant la biomasse de la canne à sucre, avec l'objectif de couvrir "prochainement" 30% de ses besoins énergétiques grâce à cette bio-électricité, (...)

Les empreintes françaises dans la plantation de café Buena Vista

Empreintes culturelles françaises ... Par Adalys Pilar Mireles La plantation de café Buena Vista, dans la zone montagneuse de la province d'Artemisa, démontre l´héritage culturel des immigrants français qui ont fomenté la culture des caféiers durant les XVIIIe et XIXe siècles. La (...)

Fidel Castro : 9 heures de dialogue avec des intellectuels !

A Cuba, Débat passionné entre Fidel Castro et des intellectuels La forme tranquille A La Havane se tient la foire internationale du livre et pour l'occasion, Fidel Castro a souhaité s'entretenir avec plusieurs intellectuels et écrivains, comme il l'a fait lors de (...)

Cliquez sur le lien suivant pour vous désinscrire : http://s147752339.onlinehome.fr/cubadev/spip.php?page=cle...

20:14 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |