12/10/2012

[cubaculture] Bulletin Cubart

 
 
 
 
Sent: Thursday, October 11, 2012 4:31 PM
 
Subject: [cubaculture] Bulletin Cubart
 
Cabezal del Boletin con el logo de CUBARTE
Año 6 NO. 175 - 11 de Octubre del 2012 SUIVEZ-NOUS CUBARTE on Twitter facebook CUBARTE en youTube ISSN 1810-620X
 
Le Bulletin Cubart est un résumé hebdomadaire du Portail de la culture cubaine. Dans ces pages vous trouverez les plus transcendantaux événements culturels du pays et leurs reflets dans le monde, ainsi que des espaces d'opinion sur les thèmes qui aujourd'hui préoccupent les intellectuels du monde.
. CUBA
Des institutions du Centre Historique accueillent le Festival Leo Brouwer
Un hommage à Dulce María Loynaz à La Havane
Pascal Masi au Musée des Beaux Arts de La Havane
Présentation du multimédia «Heredia» aujourd’hui
Des géants au Samedi du Livre: Gargantua et Pantagruel
Une statue du Che enfant au musée de Santa Clara
Présentation de la collection de multimédias Espiral sur l´art plastique cubain
L’orchestre Señoritas, de Brasilia, se présentera dans la Casa de las Américas
Une exposition d’œuvres de grande valeur de la peinture traditionnelle chinoise
Les festivités pour la Semaine Mondiale de l’Espace à La Havane
. EN EL MUNDO
Le livre « Le triomphe de la liberté » de Fidel Castro sera publié en France
Un Festival en Grèce en hommage au Che
Les États-Unis empêchent des concerts de Los Van Van à Porto Rico
Le film cubain « Verde, verde » au festival Cheries Cheris
Une affiche de dessinateurs cubains pour promouvoir une Convention de l´Unesco
Rencontre internationale sur l´équilibre et l´harmonie de la Terre Mère en Bolivie
L’alphabétisation gratuite des adultes dans 23 pays grâce aux enseignants cubains
. EL PORTAL CUBARTE LE SUGIERE
Revenir au Che . Par Graziella Pogolotti
Le 10 octobre : le premier jour de liberté . Par Estrella Díaz
Les sœurs Labèque : le talent et le professionnalisme du clavier . Par Alain Valdés Sierra
L’exposition « Éternellement Che : Un hommage de trois générations » . Par Susana Méndez Muñoz
Pour obtenir plus d'informations sur les thèmes d'intérêts, cliquez ici

Des institutions du Centre Historique accueillent le Festival Leo Brouwer

 

Des salles de concerts et des espaces publics de la zone coloniale de La Havane accueillent le 4e Festival Leo Brouwer de Musique de Chambre, du 3 à 13 octobre, qui rend hommage à des musiciens et des institutions, ainsi qu’au Dr Eusebio Leal Spengler, Historien de la Ville, à l’occasion de son 70e anniversaire.

Le festival réunit environ 150 interprètes reconnus de Bosnie, Espagne, France, Hollande, Italie, Mexique, Venezuela et Cuba. En plus, le programme prévoit des conférences, des forums de débats, des expositions, des présentations de disques, de livres et de partitions.

Plus d´une trentaine de premières nationales sont planifiées et 20 autres mondiales, dans un large répertoire couvrant les compositions des Étasuniens Leonard Bernstein, Aaron Copland, George Gershwin, John Cage et Philip Glass ; les Français Claude Bolling et Erik Satie, et le Russe Igor Stravinsky.

Au moins huit pièces de Leo Brouwer seront présentées dans le Festival telles que Hai-kus pour soprano et piano ; Sonata para archilaú interprétée par le musicien bosniaque Edin Karamazov, ou une pièce dédiée au chanteur cubain Francisco Repilado, Compay Segundo (1907-2003), qui sera présenté lors d’un récital spécial à l’occasion du 105e anniversaire de la naissance du musicien populaire.

Se référant à la rencontre dans laquelle se produira « un mariage parfait des musiques intelligentes… », Leo Brouwer, son président, a souligné : « notre politique n´est pas celle des personnalités, c’est le répertoire ». Dans ce rendez-vous on pourra entendre les tangos les plus insolites qui ont été écrits et qui sont méconnus, a précisé le célèbre compositeur et guitariste cubain.

Le concert Sketches of life, le mardi 9 octobre à 19 heures dans l’église de Paula, rendra hommage au Dr Eusebio Leal. Le programme annonce les représentations de Asteria Ensemble (Saskia Spinder, guitare / Sytse Buwalda, contralto / Ferdinand Binnendijk, mandoline), avec des œuvres d’Arend Binnenwalder, de Pieter van der Staak, de Victor Kioulaphides, d’Alison Stephens, de Johannes Röntgen, de Manuel de Falla, de Daan Manneke et de Leo Brouwer. Avant chaque partie du récital, comme un appel, sonneront les cloches et les cymbales du groupe Giganteria.

Il y a aussi des expositions et un cycle de conférences sur la vie et l’œuvre de Compay Segundo, de Nicolás Ruiz Espadero et de Carlo Borbolla et une autre session dédié au documentaire Hanoi Martes 13, du cinéaste cubain Santiago Alvarez.

D’autres personnalités et institutions seront distinguées dans la Festival de Leo Brouwer, où la danse, le théâtre et la poésie convergeront, telles que Igor Stravinsky, Dulce María Loynaz, Manuel Duchesne Cuzán, Umberto Eco, Philip Glass, Raul Martinez, Carmen Collado, Cecilio Tieles, Olavo Alen, Enrique Sanz-Burguete, Astor Piazzolla, ainsi que le Théâtre Lyrique National, Radio Enciclopedia et la compagnie Danza Retazos. Le luthier espagnol Paco Marín est l´invité spécial.

Dans le cadre de l´événement, le 11 octobre à dix heures, il y aura une procession et le brûlage de la Tarasque, une créature mythologique d´origine européenne qui s’intègre au cortège religieux et carnavalesque du Corpus Christi, lequel est célébré à Cuba depuis l´arrivée des premiers colonisateurs espagnols.

CUBARTE


Un hommage à Dulce María Loynaz à La Havane

 

La Havane (AIN) - Un colloque en hommage à Dulce Maria Loynaz, Prix National de Littérature, aura lieu à partir du 4 décembre à l’occasion de son 110e anniversaire de sa naissance.

Martha Gómez, sous-directrice du Centre portant le nom de l’écrivaine, a expliqué à l´agence de presse AIN que le rendez-vous sera le point culminant des journées incluant des présentations de livres, des séances théoriques et des expositions d’arts plastiques. Elle a précisé que l´événement durera quatre jours et comptera la participation de spécialistes du Centre Hermanos Loynaz de Pinar del Rio, ainsi que des personnalités des lettres, dont Aitana Alberti et César López.

La luna en el Jardín (La lune dans le Jardin), la nouvelle production des studios d´animation de l’Institut Cubain de l’Art et de l’Industrie Cinématographique (ICAIC), basée sur le roman Jardín de la poétesse cubaine, sera projetée lors du symposium conjointement à des documentaires sur l’intellectuelle.

Martha Gómez a aussi précisé que la demeure de la rue 19 et E, siège du Centre et domicile de l’auteur de Bestiario durant les dernières années de sa vie, sera ouverte au public avec des visites guidées, des réunions et des espaces habituels afin de promouvoir la narrative et la poésie.

Dulce Maria Loynaz, considérée comme une des plus importantes écrivaines du XXe siècle, a reçu le Prix National de Littérature en 1987 et le prix Miguel de Cervantes en 1992. Elle est née le 10 décembre 1902 à La Havane et elle a commencé á écrire dès son enfance. Parmi ses titres se trouvent des œuvres telles que Jardín, Poemas sin nombre ou Un verano en Tenerife.

 

 

AIN


Pascal Masi au Musée des Beaux Arts de La Havane

 

Des œuvres du sculpteur français Pascal Masi sont exposées depuis vendredi 28 septembre dans l’exposition « Les Animaux de la Planète », dans l’Édifice d’Art universel du Musée National des Beaux-arts (MNBA), à l ´occasion du 20e anniversaire du sommet de la terre.

L’exposition réunit 45 pièces relatives aux animaux d´Afrique et d’Europe, réalisées en différentes matières : argile, plâtre, pierre, polystyrène, acier, aluminium et cire.

« Le monde animal offre la beauté de la vie, c’est pour cette raison que je me suis porté vers ce thème, en suivant les traces de mon maître, François Pompon », a précisé Pascal Masi.

Selon son curateur, Máximo Gómez, l´exposition tente de faire découvrir l’œuvre de l’un des plus talentueux sculpteurs français, dans le but de sensibiliser les personnes sur la protection des espèces menacées.

En outre, c’est une étape importante dans les échanges culturels entre la Principauté de Monaco et la République de Cuba, faisant partie du programme de sensibilisation quant à l´environnement et à la biodiversité que développe le Musée National des Beaux Arts de la capitale cubaine.

Pascal Masi est l’unique sculpteur contemporain dont le travail est présent à côté des créations de François Pompon, le maître de la sculpture animalière du XXe siècle. Il a réalisé plusieurs expositions personnelles dans des galeries de France, des Pays-Bas, de Belgique et de Suisse.

L’exposition « Les Animaux de la Planète » est proposée au public jusqu´au mois d’octobre, ensuite elle sera remplacée, dans le même espace d’exposition, par « Peinture traditionnelle de Chine », composée de 13 œuvres faisant partie du patrimoine de l´institution.

 

Cuba Coopération-France


Présentation du multimédia «Heredia» aujourd’hui

 

La Bibliothèque Nationale de Cuba « José Martí », l’Institut Cubain du Livre et le Centre de l´Informatique dans la Culture, Cubarte, vous invitent à la présentation du multimédia Heredia, qui sera présenté le samedi 6 octobre, à 11 heures, lors de l´espace « Samedi du Livre », sous la galerie du Musée de la Ville.

Ce produit multimédia, conçu en l´honneur du bicentenaire du « premier poète d´Amérique », José María Heredia (1803-1839), a été produit par les éditions Cubarte en collaboration avec la Bibliothèque Nationale de Cuba « José Martí » et il compte une ample et variée information qui sera certainement d’un grand intérêt pour de nombreuses personnes.

La présentation de cette nouveauté littéraire numérique sera à la charge de la docteur ès Sciences Philosophiques Ana Cairo Ballester. Lors de la présentation le public pourra apprécier le multimédia à travers une « navigation » dans ses pages et ses sections.

CUBARTE


Des géants au Samedi du Livre: Gargantua et Pantagruel

 

Le plus récent rendez-vous du Samedi du Livre a été consacré à la présentation de Gargantua et Pantagruel, de l´écrivain français François Rabelais, publié par la maison d´édition Arte y Literatura, dans l´année qui marque le 480e anniversaire de la parution de ce classique des lettres universelles.

Cette importante œuvre de la littérature universelle, écrite dans la première moitié du XVIe siècle par le docteur Rabelais, raconte une histoire drôle qui met en évidence la liberté individuelle et l´amour de la connaissance et de la vie elle-même.

Structuré en cinq livres ou parties, écrites entre 1532 et 1553, Gargantua et Pantagruel raconte les horribles et épouvantables faits et prouesses du très renommé Pantagruel Roi des Dipsodes, fils du Grand Géant Gargantua,et sa vie très horrible.

La présentation a été réalisée par Mayerin Bello, professeur de la Faculté des Arts et Lettres de l´Université de la Havane, qui a déclaré au début de son discours : « C´est un livre étonnant, qui échappe à toute étiquette, à la fois ancien et moderne, éternellement original et fécond ».

Le professeur a ensuite argumenté son point de vue et à cet égard elle a expliqué qu´avant de devenir le personnage de Rabelais, le géant Gargantua était le protagoniste d´aventures originaires de la Bretagne française, cependant l´auteur le transforme en un paladin de l´humanisme et de la pensée de la Renaissance.

De la même façon Pantagruel subit une transformation radicale car dans ses origines il était un petit diable qui est apparu dans les intervalles comiques des mystères, un des genres du théâtre médiéval, et Rabelais le transforme en un personnage courageux et mesuré, amant de la connaissance, l´esprit ouvert, et comme son père donnée aux plaisirs. Tous les deux vont incarner toutes les vertus et les aspirations de l´homme de la Renaissance.

Plus tard Bello a remarqué plusieurs aspects: l´aplomb du langage qui seconde l´irrévérence et rudesse, la vitalité et l´élégance de la prose combinées sans préjudice à l´obscénité, et le mélange fou de tons, de styles et de cultures utilisé par Rabelais dans le travail.

« Derrière ce contenu tellement drôle et léger se cache une densité de références et une charge critique allusive aux institutions, conflits et événements de l´époque », a déclaré le professeur. Elle a en plus mentionné comme caractéristiques de l´œuvre le dynamisme de l´argument, la grâce de nombreux passages, le surprenant et énigmatique de plusieurs épisodes qui stimulent l´interprétation personnelle, et l´histoire, des éléments qui, à son avis, aplanissent la lecture et favorisent la jouissance.

Il s´agit de la deuxième édition de Gargantua et Pantagruel à Cuba, et les deux fois l’ouvre a été préfacée par la Dr Graziella Pogolotti, qui dit: « C´est cet optimisme de base, cette confiance dans les possibilités infinies du développement de l´être humain, ce qui, par-dessus les difficultés posées par une pièce écrite dans une langue qui était encore en formation, détermine la permanence entre nous des aventures des deux bons géants et leurs amis. »

Traduit par Yoana Izquierdo Gil

 

CUBARTE


Une statue du Che enfant au musée de Santa Clara

 

La Havane (AIN) – Une réplique de la statue du Che enfant se trouvant dans le Musée de Alta Gracia, province de Córdoba, Argentine, et un fac-similé de son Journal en Bolivie, ont été donnés au complexe sculptural Commandant Ernesto Guevara de Santa Clara, Cuba.

Le célèbre sculpteur argentin Luis Hourgras, créateur de la statue du Guérillero Héroïque, a remis la réplique alors que la reproduction du journal a été offerte par Palmiro Soria, Ambassadeur de la Bolivie à Cuba.

Le journal Granma réfère que les deux pièces sont exposées en permanence depuis le 8 octobre, en hommage au 45e anniversaire de son assassinat en Bolivie, selon une déclaration de Veneranda Garcia Hernandez, directrice de l´institution portant le nom du Héros de la Bataille de Santa Clara.

En accord avec une explication d’Ismary Fernández, principale spécialiste du complexe, la réplique du Che enfant, contrairement à l’œuvre originale, en bronze, a été réalisée avec une résine spéciale.

Avec ces dons, le musée augmente son inestimable collection incluant des dizaines de documents et de photographies sur la vie et l’œuvre du Che, en plus des objets personnels liés à la guérilla menée par le héros cubano-argentin dans diverses parties du monde.

Le journal souligne aussi que dans le cadre de la commémoration du 45e anniversaire de son dernier combat, plusieurs travaux de rénovation sont réalisés dans le Complexe sculptural, y compris le Musée, le Mémorial, les zones extérieures et le Mausolée des combattants du Front de Las Villas.

Service Spécial de Cubarte en hommage au Che

 

AIN


Présentation de la collection de multimédias Espiral sur l´art plastique cubain

 

Le jour de la remise des Prix Critique d´Art Guy Pérez Cisneros et Commissariat d´Exposition 2012, a eu lieu la présentation officielle de la collection de multimédias Espiral, de Arte Cubano Ediciones, à partir des 30 premiers volumes consacrés à la vie et l´œuvre des artistes qui ont reçu le Prix National des Arts Plastiques jusqu´en 2011.

La présentation a été faite par Isabel Perez, directrice de Arte Cubano Ediciones qui a expliqué que ce projet s´inscrit dans le cadre d´un accord de coopération entre Cuba et le Venezuela, et initialement visait l´édition de 100 livres monographiques de tant d´autres artistes cubains, mais étant donné l´impossibilité de les imprimer, on a décidé de réaliser la version multimédia de ces textes suite à un travail de recherche et de compilation des informations fait pendant deux ans.

Puis Isabel a dit que prenant comme point de départ la remise du premier Prix National des Arts Plastiques à Raúl Martínez, ils ont décidé de donner une idée de ce qui se passait dans l´art cubain avec la définition de noyaux autour du lauréat de chaque année. Ainsi on a fait une vaste sélection qui comprend ces 30 premiers créateurs et également « une série d´artistes qui pourraient être utilisés pour raconter l´histoire de l´art cubain contemporain », dit-elle.

De même elle a déclaré que chaque livre, et donc chaque multimédia, a été conçu à partir de la personnalité et la poétique des artistes, « pour qu´ils se ressemblent au travail de chacun ». Ensuite elle a décrit la structure des multimédias, constituées de trois sections principales contenant les textes fondamentaux écrits au sujet de chacun des auteurs (qui peuvent être des critiques, des poèmes, des essais et des écrits inédits commandés spécialement pour ces éditions), un dossier d´œuvres et la chronologie de chaque créateur.

Ces multimédias peuvent être achetés au réseau spécialisé des librairies où se commercialise le magazine Arte Cubano, et sera distribué dans tous les centres d´enseignement et de recherche des Arts Plastiques.

On a également appris que tous ceux qui le souhaitent peuvent copier les informations contenues dans les multimédias au siège de Arte Cubano Ediciones, et que tous les volumes seront placés sur le site web du Conseil National des Arts Plastiques, parce que, a assuré la directrice, « le but fondamental de ce projet est que cette information ait la socialisation qui mérite non seulement pour le public spécialisé, mais aussi pour que tous ceux qui s´intéressent à l´art trouvent ici, sinon la totalité, une partie des clés permettront de mieux comprendre ce qui se passe avec le visuel qui nous accompagne dans la vie d´aujourd´hui ».

Traduit par Yoana Izquierdo Gil

CUBARTE


L’orchestre Señoritas, de Brasilia, se présentera dans la Casa de las Américas

 

La Havane (PL) – L’orchestre Señoritas, de Brasilia, interprètera des thèmes de Chico Buarque, Milton Nascimento, Djavan, João Bosco, Tom Jobim, Dorival Caymmi, Gilberto Gil et Caetano Veloson, lors d´un concert, aujourd´hui dans la Casa de las Américas.

Selon des sources de l´institution culturelle havanaise, le groupe brésilien commencera un cycle de trois récitals de musique populaire brésilienne dans la salle Manuel Galich de la Casa, parrainé par le ministère de la culture du Brésil.

Des musiciens et des écrivains cubains participeront à ces soirées au cours desquelles le public pourra apprécier l´héritage rythmique brésilien à travers des arrangements novateurs de la professeur Dora Galesso. Ces présentations permettront un rapprochement « plus profond » entre les cultures de Cuba et du Brésil, qui partagent « des affinités et des expressions artistiques », soulignent les organisateurs du programme dans le communiqué de presse.

L´orchestre, fondé il y a 22 ans, comprend un violoncelle, une flûte, un hautbois, une clarinette, une batterie, un piano et deux violons, lui permettant d´articuler les différents styles musicaux.

 

 

PL


Une exposition d’œuvres de grande valeur de la peinture traditionnelle chinoise

 

La Havane (AIN) – Le Musée National des Beaux-arts dédie pour la première fois une exposition exclusive à la peinture traditionnelle chinoise, ouverte depuis le 28 septembre dans l’Édifice d’Art Universel de cette institution havanaise.

Monsieur Zhang Tuo, Ambassadeur de la République Populaire de Chine à Cuba, a qualifié cette exposition de fait culturel et il a souligné que de telles actions contribuent à faire connaître l’histoire de son pays, une question essentielle pour le renforcement des relations bilatérales. Il a précisé que la valeur de ces 13 peintures sur soie, papier et verre datant entre les XVIe et XIXe siècles, dont certaines sont témoigne de l´influence de l´art occidental, ont comme thème la vie quotidienne à la cour impériale, les portraits d´ancêtres et divers perspective du paysagisme. Il a prédit un grand succès à l´exposition et il a exprimé son désir que de nombreux Cubains puissent apprécier ces œuvres historiques afin d´accroître leurs connaissances sur la Chine actuelle.

Moraima Clavijo, directrice du Musée National des Beaux-arts a commenté que cette exposition a lieu pour célébrer le 63e anniversaire de la République Populaire de Chine – fondée le premier octobre 1949 – et elle a félicité l´intérêt du diplomate pour la préservation et la promotion des plus de 300 pièces qui intègrent la collection du plus grand musée cubain.

 

AIN


Les festivités pour la Semaine Mondiale de l’Espace à La Havane

 

Le Planétarium du Centre Historique de La Havane se fait écho de la Semaine Mondiale de l’Espace avec une gamme culturel variée, dirigé fondamentalement aux enfants et aux personnes du troisième âge. Cette Semaine, par accord de l´Assemblée Générale des Nations Unies, est organisée un programme chaque année dans le monde entre le 4 et 10 octobre pour fêter l´apport des sciences et des techniques spatiales quant à l’amélioration de la condition humaine.

Ainsi, le 3 octobre a eu lieu la conférence « Au-delà de la Terre », à la charge de Francisco González Veitía, durant laquelle les personnes du troisième âge ont eu l’occasion de découvrir les régions les plus éloignées de l´univers grâce au télescope spatial Hubble.

Le 7, le Théâtre Spatial de l´institution accueillera la promenade virtuelle « Voyage vers la Lune ». Les 8 et 9 aura lieu le 6e Atelier National « L’espace ultra terrestre et son utilisation pacifique », organisé par l´Institut de Géophysique et d´Astronomie, où seront abordés des questions liées aux sciences spatiales, à l’astronomie, à la géophysique, à la télédétection et au système de positionnement global. Toujours de 9 heures, à 14 heures, le Planétarium proposera une visite guidée de sa grande salle et projettera l’audiovisuel « Voyage à la Lune », réalisé par les enfants du projet « Salles de classe dans les Musées », né en 1995 dans la partie la plus ancienne de la ville.

La Semaine Mondiale de l´Espace est le principal événement annuel dans le monde relatif à l´utilisation et à la technologie spatiale. La célébration évoque le lancement dans l´espace du premier satellite artificiel, le Spoutnik, le 4 octobre 1957 et l´entrée en vigueur – le 10 Octobre 1967 – du traité sur les principes que doivent régir les activités des États quant à l’exploration et l’utilisation de l’espace cosmique, de la lune et d’autres corps célestes.

 

CUBARTE


Le livre « Le triomphe de la liberté » de Fidel Castro sera publié en France

 

Paris (PL) – Le livre La contraofensiva estratégica du leader de la Révolution cubaine Fidel Castro sortira ce mois-ci en France sous le titre Le triomphe de la liberté. Le livre, édité par Michel Lafon, aborde le parcours victorieux de l´Armée Rebelle depuis la Sierra Maestra jusqu’à son entrée à Santiago de Cuba.

Silvie Arhab, membre de la maison d’édition, a déclaré à Prensa Latina que l’ouvrage sera disponible le 11 octobre.

Un communiqué de presse de la maison d´édition signale : « Nous sommes en présence d´un texte exceptionnel, où le leader de la Révolution cubaine révèle ses souvenirs, ses sentiments et ses décisions tactiques pour remporter la victoire. Dans ses pages le lecteur est plongé au centre des faits importants de ces jours de lutte intense et décisive, qui a conduit au triomphe de la liberté ».

Michel Lafon a déjà publié, en janvier dernier, la première partie de cette œuvre, La victoria estratégica, sous le titre Les chemins de la victoire, avec un tirage de 25 000 exemplaires.

Cette maison d’édition, créé il y a 30 ans, est devenue l´une des plus importants du genre en France, avec l´édition de 150 titres par an, qui sont aussi distribués au Canada, en Belgique et en Suisse. Michel Lafon publie également une collection de livres scolaires pour les étudiants d´Afrique, avec l´appui de l´organisation des Nations Unies pour l´Éducation, la Science et la Culture – UNESCO -.

PL


Un Festival en Grèce en hommage au Che

 

Athènes (PL) – Le Festival du Cinéma Documentaire « À 45 ans de l´assassinat de Che » a lieu à Athènes, organisé par la maison de production cinématographique grecque New Star, en collaboration avec l´ambassade de Cuba en Grèce.

L´échantillon comprend la projection de 35 documentaires sur la vie d´Ernesto Che Guevara, ainsi qu’une exposition de photographies et d´affiches du mythique révolutionnaire.

La plupart des œuvres, projetées pour la première fois en Grèce, ont été réalisées à différentes époques par des artistes de nombreux pays (Cuba, Chili, Bolivie, Argentine, Italie, France, États-Unis, Canada et Grèce), principalement en utilisant des archives audiovisuelles de Cuba. Des images inédits et des entrevues de membres de sa famille, d’amis et de compagnons montrent au public grec les différentes étapes de la vie du Guérilla Héroïque : depuis son enfance et son adolescence, jusqu´à sa mort dans les montagnes de la Bolivie, en passant par la lutte révolutionnaire à côté de Fidel Castro à Cuba.

Après 45 ans de son assassinat le 9 octobre 1967, les organisateurs ont signalé que l´idéal de lutte du Che vit encore chez ceux qui combattent et rêvent pour changer l´état actuel de l´exploitation avec lequel le fondamentalisme du marché soumet le monde. Ils ont rappelé que l´image du révolutionnaire est un symbole réunissant les esprits et les cœurs des gens de tous âges sous n´importe quelle latitude et que sa vie, sa personnalité, ses luttes et ses idées sont encore d’importants points de références.

Service Spécial de Cubarte en hommage au Che

 

PL


Les États-Unis empêchent des concerts de Los Van Van à Porto Rico

 

La Havane (AIN) – Le refus de visa du Département d´État des Etats-Unis à Samuel Formell, le batteur de Los Van Van empêche que l´orchestre cubaine se présente dans les villes portoricaines de San Juan et Mayagüez.

Le journal Granma réfère que Leo Tizol, producteur de l´événement prévu pour les 11 et 12 de ce mois a informé à travers un communiqué de presse que Bill Martínez, responsable de la demande des visas pour le groupe, a reçu le refus de visa pour Samuel Formell de la part du Département d’État.

Leo Tizol a dit qu´ils ont été très affectés par cette décision, au-delà de leur contrôle et il a dit qu´à un certain moment on a discuté la possibilité de faire la tournée avec un autre batteur, au moins pour les spectacles de New York et Porto Rico. Mais ce n’était pas possible car Samuel est également le directeur artistique et il a annoncé qu´il fera appel de la décision du gouvernement étasunien pour tenter d´obtenir le visa pour Formell.

Par coïncidence, un tribunal des États-Unis va commencer dimanche le jugement relatif à la suspension d’un festival de musique cubaine à Miami, ce festival prévoyait de faire monter sur scène des étoiles cubaines comme Juan Formell et Los Van Van ; David Calzado et sa Charanga Habanera ; Buena Fe ; Moneda Dura et Pachito Alonso, à côté de musiciens étasuniens.

Le site Web Cubadebate signale qu’après avoir entendu les arguments des parties en litige, la juge Sarah Zabel résoudra l´affaire dans un tribunal de Miami-Dade, Floride, une place forte des groupes extrémistes anti-cubains.

Le Festival Mondial de Musique Cubaine Fuego était prévu pour le 9 avril 2011 dans l’autodrome Homestead Speedway, à 40 kilomètres de Miami, mais les propriétaires du centre l’ont annulé sous le prétexte qu’on leur avait caché des informations. Les organisateurs du festival nient ces arguments et ont présenté une demande exigeant 1 million de dollars de compensation pour les pertes causées après la suspension de l´événement et la rupture du contrat.

Les avocats de l’autodrome Homestead ont essayé par tous les moyens d´entraver le jugement, lequel pourrait durer plusieurs semaines et comptera les témoignages de fonctionnaires publics, d’impresarii et d’activistes d’organisations communautaires.

L´Union des Libertés Civiles des Etats-Unis et les organisateurs du Festival dénoncent que les propriétaires de l´autodrome ont reçu des pressions de la part des secteurs de droite et de Lynda Bell, commissaire d’Homestead et législatrice du conté de Miami-Dade, qui a promis publiquement de faire tout son possible pour l´empêcher.

 

AIN


Le film cubain « Verde, verde » au festival Cheries Cheris

 

Le dernier film du cinéaste cubain Enrique Pineda Barnet, Verde, verde, sera en compétition dans le Chéries-Chéris, le Festival du Cinéma Gay, Lesbien, Transsexuelle, Bisexuelle et plus.

La 18e édition de l´événement aura lieu du 5 au 14 octobre 2012 à Paris. Selon une déclaration du cinéaste, l’acteur Hector Noas - personnage principal du film – représentera le staff dans le rendez-vous français.

Le film Verde, verde, comptant aussi les interprétations de Carlos Miguel Caballero, Maria Farah et la peintre Rocio García, est basé sur un scénario d’Enrique Pineda Barnet, la production est de Santiago Llapur, la photographie de Raul Rodriguez Cabrera, le son et le mixage d’Osmany Olivare, le montage de Pedro Suarez, la direction artistique de Nieves Laferte, la scénographie d´Alain Ortiz et la direction musicale de Juan Piñera.

Le film raconte la relation tendue entre Alfredo et Carlos, les deux se lancent dans un jeu de séduction, alors que Carlos s’enracine dans son machisme homophobe.

«  Si le film fait réfléchir le public je serai satisfait. Je crois que la chose la plus importante dans la vie est d´écouter et d´apprendre des autres. Lorsque nous nous libérons des bas instinct, la vanité, l´envie... nous sentons un grand soulagement, » a déclaré le cinéaste.

Le Festival Chéries-Chéris a été fondé en 1994 par Philip Brooks, Elisabeth Lebovici et Yann Beauvais. C´est un festival de cinéma annuel centré sur des matériels traitant de l´homosexualité et de la transsexualité.

L´événement est parrainé par le Ministère de la Culture et de la Communication, la ville de Paris, l´Institut National de Prévention et d´Éducation pour la Santé, Têtu Magazine et Pink TV.

 

Cuba Coopération-France


Une affiche de dessinateurs cubains pour promouvoir une Convention de l´Unesco

 

La Havane (PL) – Une affiche réalisée par les jeunes dessinateurs cubains Yodanis Mayol et Adonis Ferro fera la promotion de la Convention de la Diversité des Expressions Culturelles de l´Unesco, après avoir été sélectionnée parmi plus de 30 propositions.

Le jury composé d´experts du Bureau de l´Unesco à La Havane et de la Section de la Diversité des Expressions Culturelles, du siège de Paris, a opté finalement pour l’affiche « Respeto a la diversidad », ont informé des sources du Conseil National des Arts Plastique de Cuba (CNAP).

Selon le communiqué du CNAP, le jury a privilégié l’œuvre qui aborde le mieux les principes de promotion, de sauvegarde et de défense de la diversité des expressions culturelles, de la Convention de 2005, comme l´un des principaux moteurs du développement durable dans les communautés, les peuples et les nations.

L’affiche de Yodanis Mayol et d’Adonis Ferro sera l´une des images publiques au moyen desquelles l´Unesco divulguera la Convention comptant actuellement 121 Etats dont 26 d´Amérique Latine et des Caraïbes.

Les dix affiches finalistes seront également promues via le Portail de la Culture de l’Amérique Latine et les Caraïbes, appartenant au bureau de l´Unesco de cette région.

PL


Rencontre internationale sur l´équilibre et l´harmonie de la Terre Mère en Bolivie

 

La Paz (PL) – Le Ministre des Affaires Étrangères Bolivien, David Choquehuanca a lancé la convocation pour participer à la réunion internationale « Boucler le cycle de l´intemporalité et recevoir le nouveau cycle ; le temps de l´équilibre et l´harmonie pour la Terre Mère ».

Cette réunion aura lieu du 20 au 22 décembre sur la côte bolivienne du lac Titicaca et elle attend la participation d’intellectuels, de scientifiques, de leaders politiques, religieux et sociaux de toutes les latitudes du monde.

« Le 21 décembre est important pour toute la planète, c’est pour cette raison que nous appelons tous les frères de la culture de la vie à une rencontre qui n´est contre personne, mais en défense de la vie, de la vie de tous », a souligné le Chancelier.

La convocation explique que nous sommes un tout, nous sommes une grande famille avec tout ce qu’il y a dans la totalité, c´est pourquoi nous pouvons dire que le soleil est nôtre Père et que la lune est nôtre Mère.

David Choquehuanca a ajouté que le but de la réunion est de rassembler tous les hommes quelque soient les positions politiques ou religieuses, mais qui s´intéressent à l´avenir.

« Il ne faut pas chercher un autre monde, nous devons reconstruire celui-la car on ne nous a pas appris à apprécier ce que nous avons et nous voulons le récupérer », a-t-il ajouté.

Il a ajouté que il aura lieu un débat virtuel et un face à face sur la crise mondiale du capitalisme, la crise climatique, la civilisation, la conscience, l’énergie, la conscience sur la Terre Mère, la récupération de la sagesse et des us et coutumes ancestrales. Ce sera aussi une opportunité pour débattre sur la souveraineté alimentaire, l’intégration, le droit à la communication, l´apprentissage communautaire pour la vie, la connaissance de soi et la question de la santé.

Le chancelier a expliqué que, comme il l’a déjà dit parfois, c´est la fin du Coca Cola, non pas parce qu´il va être interdit en Bolivie, mais parce que l’on va miser sur le naturel, qui est plus avantageux pour l’être humain.

Jusqu´à présent, les organisations des peuples originaires des cultures maya, aztèque, tibétaine, aymara, quechua, lakota, dakota ont confirmé leurs présence, ainsi que des organisations de la société civile, des leaders de gouvernements, des membres du Congrès, des scientifiques, parmi d’autres, a précisé David Choquehuanca.

Selon l’invitation, toutes les personnes du monde intéressées par la lutte pour la vie et l´harmonie sur la planète sont convoquées et elles peuvent accédées aux informations à travers le site Web http://www.21diciembre.bo

 

PL


L’alphabétisation gratuite des adultes dans 23 pays grâce aux enseignants cubains

 

La Havane, (RHC).- Plus de 2 000 Cubains travaillent dans 23 pays dans le cadre de programmes éducatifs de coopération.

Miriam Egea, fonctionnaire du Ministère cubain de l’Éducation a signalé que près de 5 millions 800 000 personnes ont été alphabétisées dans le monde avec la méthode cubaine Yo si puedo, Moi oui je peux.

Elle a annoncé que plus d’un million de personnes apprennent à lire et à écrire grâce à cette méthode.                                              

Miriam Egea a expliqué que la méthode Yo si puedo est un programme éducatif mis au point à Cuba. Il assure l’alphabétisation gratuite des adultes dans un délai de 3 mois.

 

www.radiohc.cu


Pour nous aider a améliorer notre travail, nous vous prions de bien vouloir nous envoyez vos suggestions à: infoanalisis@webcubarte.cult.cu

infoanalisis@webcubarte.cult.cu . Les souscriptions et les annulations des souscriptions au service de Cubarte, le Portail de la Culture Cubaine se réalise au travers de : http://listas.cult.cu/mailman/listinfo/cubarte

12:42 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.