28/02/2013

Cuba dénonce nouvelle agression contre héros antiterroriste s5

 
 
-----Message d'origine-----
From: Agence Cubaine D´Information
Sent: Thursday, February 28, 2013 5:32 PM
 
Subject: acn Cuba dénonce nouvelle agression contre héros antiterroriste
 
Cuba dénonce nouvelle agression contre héros antiterroriste
LA HAVANE, 27 Fév (AIN) Le Ministère des Affaires Étrangères de Cuba
(Minrex) a émis une déclaration annonçant une nouvelle agression contre
René González Sehwerert, qui n’a pas le droit aux accès consulaires.
 
Déclaration du Ministère des Affaires étrangères
 
Le Héros de la République de Cuba, René González Sehwerert, a fait l'objet
d'une nouvelle agression de la part du gouvernement des États-Unis, qui
durcit les conditions de sa mise en liberté surveillée en ressemblant de
plus en plus celles d'une prison, dans le but de le punir encore, après
tant d'années de traitement injuste et cruel.
 
Depuis Septembre 2012, le Département d'État a refusé toutes les demandes
de la Section d’Intérêts de Cuba à Washington pour que les  diplomates
cubains fassent des visites consulaires à René, celles qui avaient été
autorisées en permanence pendant les 13 années qu’il a été emprisonné et
les trois premiers mois de sa mise en liberté surveillée. Jusqu'à présent,
notre Mission Diplomatique aux Etats-Unis a présenté au Département
d'État, en vain, plusieurs alternatives pour continuer régulièrement des
visites consulaires à René, mais toutes ont été rejetées.
 
Cela constitue une violation flagrante des obligations du gouvernement des
États-Unis en vertu de la Convention de Vienne sur les Relations
Consulaires de 1963, qui protège le droit de René González de communiquer
librement avec les fonctionnaires de la Section d’Intérêts de Cuba à
Washington et le droit de ceux-ci à le visiter.
 
Cette décision délibérée et cruelle représente également une peine
supplémentaire, qui s'ajoute aux conditions déjà strictes de la liberté
surveillée de René, qui a été forcé de rester encore trois ans aux
États-Unis, séparé de sa famille après avoir purgé jusqu'à la fin sa
longue et injuste sanction.
Cuba dénonce fermement cette décision arbitraire des autorités
américaines, qui violent les droits de René, alors que responsabilise le
gouvernement américain de la sécurité et l'intégrité physique de René.
 
Cuba ne cessera pas de dénoncer au monde ces abus et ne lésinera pas sur
les efforts pour assurer le retour à la patrie de René et de Gerardo
Hernández Nordelo, Ramón Labañino Salazar, Antonio Guerrero Rodríguez et
Fernando González Llort, injustement emprisonnés aux États-Unis pour près
de 15 ans.
 
 

21:06 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.