02/03/2013

[cubaculture] Bulletin Cubart

 
 
Sent: Friday, March 01, 2013 7:40 PM
 
Subject: [cubaculture] Bulletin Cubart
 
Cabezal del Boletin con el logo de CUBARTE
Año 6 NO. 196 - 01 de Marzo del 2013 SUIVEZ-NOUS CUBARTE on Twitter facebook CUBARTE en youTube ISSN 1810-620X
Le Bulletin Cubart est un résumé hebdomadaire du Portail de la culture cubaine. Dans ces pages vous trouverez les plus transcendantaux événements culturels du pays et leurs reflets dans le monde, ainsi que des espaces d'opinion sur les thèmes qui aujourd'hui préoccupent les intellectuels du monde.
. CUBA
Graciela Fernández Mayo : Prix National de l´Enseignement Artistique 2012
La 15è Foire Internationale du Havane a lieu à Cuba
Une œuvre de l´artiste autrichien Hermann Nitsch à Cuba
Des écoles d’art cubaines déclarées Monument National
Des livres de Fidel Castro en format numérique à la Foire cubaine du Livre
La célébration du 150e anniversaire du Théâtre Sauto
Le Festival des Documentaires de Cuba rendra hommage à Victor Jara
Le professeur cubain Horacio Díaz Pendás reçoit le Prix National d’Histoire
Convocation à la 12e édition de la Fête du Tambour
L’Équateur, pays invité de la Foire du Livre Cuba 2014
Le Projet Tahiti : Une utopie nécessaire et parfaitement réalisable
. EN EL MUNDO
Reconnaissance de l’Académie de Musique de Brooklyn à José Luis Cortés
Une exposition d´art cubain à New York
L’Angola cimentera la formation artistique avec l´aide de Cuba
. EL PORTAL CUBARTE LE SUGIERE
Ever Fonseca : Les chemins de ma coexistence . Par Lisday Martínez
Dans les origines, Félix Varela . Par Eduardo Torres Cuevas
Pour obtenir plus d'informations sur les thèmes d'intérêts, cliquez ici

Graciela Fernández Mayo : Prix National de l´Enseignement Artistique 2012

La Havane (RHC) – Le Prix National de l´Enseignement Artistique 2012 a été attribué à Graciela Fernández Mayo, professeur titulaire et consultant de l´ISA - Institut Supérieur de l’Art.

Son concept pédagogique se base sur l´objectif fondamental de former des étudiants ayant la capacité d´apprécier la beauté où qu’elle puisse se manifester, aussi bien dans les expressions artistiques et les relations humaines que dans la nature.

Graciela Fernandez est diplômée de Dessin de costumes théâtrales de l´École Nationale d´Art, licenciée en Sociologie de l´Université de La Havane, docteur en Sciences de l´Art et elle a publié, en tant que co-auteur, Antología de Pensamiento y Política Cultural cubanos et La enseñanza artística en Cuba, et en tant qu’auteur, La indumentaria cubana decimonónica en plus de divers travaux dans des publications nationales et latino-américaines.

Un jury composé de Jesús Ortega, Ramona de Saá, Graciela Chao, Mayra Sánchez, Rosa Celia Alonso et Jorge Braulio, a décidé à l’unanimité « d’accorder cette distinction à l’extraordinaire maître, théâtriste et sociologue Graciela Fernández ».

Le prix sera remis à Graciela Fernández Mayo aujourd’hui dans l´Institut Supérieur de l’Art, dans le cadre de la 16e Conférence Scientifique sur l´Art et la Culture qui a lieu à La Havane du 20 au 22 février.

Le Prix National de l’Enseignement Artistique est la plus haute distinction accordée à un professeur d´art et elle est conférée pour l’œuvre de toute une vie dans la formation des nouvelles générations d´artistes et de professionnels de l´art et de la culture.

 

www.radiohc.cu


La 15è Foire Internationale du Havane a lieu à Cuba

La Havane, (RHC).- La 15è Foire Internationale du Havane a ouvert ses portes dans notre capitale. Les participants ont visité des plantations de tabac à Pinar del Rio.

Des délégués de 70 pays participent à cette foire et veulent connaître de près les expériences des producteurs de Vuelta Abajo, considéré comme le meilleur terroir pour planter le tabac.

Des compétitions seront organisées. Les participants devront identifier, à l’aveuglette, la marque de la vitole en question, en les fumant et les touchant  uniquement.

Un débat entre des dirigeants de la Corporation Habanos et des délégués sur les restrictions commerciales dérivées des lois du blocus des Etats-Unis contre Cuba qui affectent la commercialisation des havanes sur le marché étasunien, a été organisée aussi.

Habanos a fait savoir que l’Espagne, la France et la Chine sont les principaux marchés du cigare cubain Premium, considéré le meilleur du monde.

 

 

www.radiohc.cu


Une œuvre de l´artiste autrichien Hermann Nitsch à Cuba

Le célèbre artiste autrichien Hermann Nitsch a visité l´Ambassade de Cuba en Autriche. Là il a dit, en faisant référence à sa participation lors de la dernière Biennale de La Havane où il a réalisé son AKTION 135 et où il a reçu le titre de Docteur Honoris Causa de l´Université des Arts: « C’est un pays qui m’a toujours enthousiasmé et dans une partie de mon cœur j´appartiens à Cuba. »

L´occasion a été propice pour remémorer les moments les plus passionnants de l´AKTION 135, entre des collègues de la culture autrichienne, des admirateurs et des proches d’Hermann Nitsch. Lors de cette rencontre, l´artiste, professeur et philosophe a fait savoir qu’il a envoyé un échantillon de son travail à La Havane pour le Centre d’Art Contemporain Wifredo Lam.

D’autre part, l´artiste et son épouse, Rita Nitsch, ont manifesté son intérêt de continuer à approfondir les relations culturelles et académiques avec les professeurs et les étudiants de l´Université des Arts de La Havane.

 

www.cubadebate.cu


Des écoles d’art cubaines déclarées Monument National

La Havane (PL) – Les symboles du Mouvement Moderne dans l’architecture cubaine, l´Ecole Nationale d´Art (ENA) et l´Institut Supérieur d´Art (ISA) ont été déclarés Monument National lors d’une cérémonie réalisée au siège des deux institutions. Durant celles-ci, la présidente du Conseil National du Patrimoine, Gladys María Collazo, a souligné les hautes valeurs architecturales de ces complexes éducatifs, uniques en leur genre dans le pays et fondés par la Révolution.

Elle a souligné qu´il s´agit de la plus importante œuvre nationale divulguée internationalement depuis les années 1960, en plus d’être représentative d´un moment historique. Elle a précisé que ces installations ont provoqué des polémiques quant à la fonction sociale de l´architecture, leurs possibilités pratiques et leur valeur idéologique, car elles ont été conçues comme une unité dans la diversité de chacun de ses auteurs.

Rolando Patricio González, recteur de l´ISA, a commenté l´importance de cet honneur au moment où est réalisé un processus de restauration et d´achèvement de l´exceptionnel ensemble architectural, une œuvre des célèbres architectes Ricardo Porro, Vittorio Garatti et Roberto Gottardi.

L´an dernier, les artistes ont reçu le Prix Vittorio de Sica d´Architecture 2012, en Italie, en reconnaissance de cette « œuvre majestueuse », situé à l´ouest de la capitale cubaine.

Le recteur a souligné la présence de Roberto Gottardi dans la cérémonie, qui réside dans l’île depuis plus de 40 ans et qui est un véritable trésor de sagesse, de générosité et de don de soi.

L’ISA, comme résultat du développement de l’éducation artistique atteint par Cuba au cours de ses trois décennies de formation, reçoit non seulement des étudiants de tout le pays, mais aussi d’Amérique Latine, d’Afrique et d’Europe. Actuellement 1400 jeunes suivent des cours supérieurs dans plus de 40 profils de carrières dans les spécialités de musique, des arts plastiques, de audiovisuel, de la danse et du théâtre.

L’Institut projette l´ouverture d´une sixième école de formation pour former des professionnels en conservation et en restauration d’œuvre d´art et en muséologique, à partir de l´expérience accumulée durant 15 ans dans ce domaine.

 

 

PL


Des livres de Fidel Castro en format numérique à la Foire cubaine du Livre

Trois livres écrits par le leader de la Révolution cubaine, Fidel Castro, ont été lancés en format numérique dans la 22e Foire internationale du livre de Cuba 2013, selon le site Cubadebate.

Les volumes publiés par la Maison d´Édition Ruth , sont "La paz en Colombia" (La paix en Colombie), "La victoria Estratégica" (La victoire stratégique) et "La contraofensiva Estratégica" (La contre-offensive stratégique). Ceux-ci entrent dans le monde de la littérature numérique dans le but d´assurer une plus grande distribution dans les différents continents via Internet.

Le pack numérique comprend également d´autres livres relatifs à la vie du leader cubain, écrits par la journaliste Katiuska Blanco: «Todo el tiempo de los Cedros" (Tous les temps des cèdres), "Angel, la raiz gallega de Fidel" (Angel , la racine galicienne de Fidel ) et "Fidel Castro Ruz, Guerrillero del Tiempo" (Fidel Castro Ruz, Guerrillero du temps).

En ce qui concerne l´événement, Blanco a déclaré que ce sont d´excellentes nouvelles pour Fidel Castro et montre combien il est révolutionnaire, car «le mot révolution ne concerne pas que les idées politiques ou historiques, mais aussi la capacité de l´homme à prendre conscience de la nécessité d´évoluer avec le temps, ".

Selon l´auteur, «Fidel n´est pas simplement une référence au passé ou au présent, Fidel est installé comme un homme sage au-dessus de la montagne dans les 21e, 22e, 23e siècles», il est un homme qui a vaincu le temps en raison de son esprit révolutionnaire dans tous les sens du terme. "

Il est nécessaire que la vie de Fidel et ses idées soient comprises par les jeunes dans les pays où l´éveil de la conscience sociale est en cours à cause de mécontentement à l´égard du système, les différentes formes de lutte et de recherches connexes. Fidel est, d´abord et avant tout, une référence humaniste, dit-elle.

www.ahora.cu


La célébration du 150e anniversaire du Théâtre Sauto

Matanzas, Cuba (PL) – La 3e Rencontre scientifique sur les théâtres cubains du XIXe siècle constituera un des principaux faits marquants du programme pour le 150e anniversaire de l’emblématique théâtre Sauto de la ville de Matanzas.

La directrice du théâtre, Cecilia Sodis, a précisé à l’agence Prensa Latina que l´agenda des célébrations comprendra une journée sur le théâtre, l’oblitération d´un timbre-poste et la présentation d´un livre sur l´histoire de l´institution.

« Nous pensons dédier une session afin de reconnaître le travail anonyme des travailleurs comme les machinistes, les spécialistes de l’éclairage ou les maquilleuses et nous réaliserons un gala culturel le 6 avril, à l’occasion du 150e anniversaire du théâtre », a ajouté Cecilia Sodis.

Le Sauto a été ouvert au public en 1863 dans le centre historique de la ville connue comme l’Athènes de Cuba qui, en 2013, fête les 320e anniversaire de sa fondation.

L´architecte, ingénieur et peintre scénique Daniel Dallâ Öaglio a été le planificateur et l´exécuteur de l´édifice, un exemple du style néoclassique de l´environnement urbain de la ville, chef-lieu de la province homonyme.

Au long de son histoire, le Sauto a fonctionné comme une salle polyvalente et il a accueilli toutes les manifestations des arts scéniques et de la musique, ainsi que des représentations et des mises en scènes extraordinaires.

Ses planches ont accueilli des illustres personnalités telles qu’Alicia Alonso, Frank Fernández, Sara Bernhardt, Anna Pavlova ou Andrés Segovia, ainsi que des grandes compagnies et des groupes cubains et étrangers.

Actuellement, ce théâtre ayant une capacité de 725 places est soumis à un rigoureux processus de réparation capital grâce à un investissement estimé à environ de 6 millions de dollars.

 

PL


Le Festival des Documentaires de Cuba rendra hommage à Victor Jara

Santiago de Cuba (PL) – Le 13e Festival de Documentaires « Santiago Alvarez In Memoriam » rendra hommage au Chili et à son chanteur Victor Jara, du 7 au 12 mars prochain à Santiago de Cuba, ont informé les organisateurs.

En vertu du principe que ce genre est une arme de lutte des peuples, le rendez-vous réunira des cinéastes de différentes latitudes qui participeront avec leurs œuvres dans le concours audiovisuel et dans les débats théoriques.

Dans les échantillons spéciaux et informatifs on pourra apprécier des ouvrages du Venezuela, du Chili, d’Argentine, d’Allemagne, de Colombie, de France, d’Équateur, des États-Unis, d’Espagne, des Pays-Bas, de Porto Rico, d’Uruguay, de Serbie et de Cuba.

Au cours de l´événement les résultats du Printemps du Documentaire, une initiative développée depuis quatre ans avec une quinzaine d’enfants et de jeunes du quartier San Pedrito intéressés par ce versant cinématographiques et appuyés par des spécialistes, seront connus.

Les musiciens cubains Omara Portuondo, Eliades Ochoa et Electo Silva, à côté des plasticiens José Loreto Horruitinier et Alberto Lescay recevront également un hommage de la part des participants.

Le fonctionnement des chaires Santiago Alvarez dans les universités de La Havane et la Pédagogique Frank País est l´un des dérivations du Festival, conçu pour confirmer la validité du documentaire et comme hommage à l´un de ses plus grands auteurs.

Les Noticieros Latinoamericanos ICAIC, déclarés Mémoire du Monde par l’UNESCO, sont un des apports du cinéaste au patrimoine cinématographique mondial, qui a également laissé des documentaires anthologiques comme un chroniqueur de son temps et de sa réalité.

 

PL


Le professeur cubain Horacio Díaz Pendás reçoit le Prix National d’Histoire

La Havane (PL) – Le reconnu professeur Horacio Díaz Pendás a reçu le Prix National d’Histoire 2012, la plus haute distinction du pays dans ce secteur, par l’œuvre de toute une vie.

Lors de la cérémonie dans le parc Morro-Cabaña, le siège de la 22e Foire Internationale du Livre Cuba 2013, le jury a souligné ses résultats pertinents dans l’enseignement et la recherche historique.

En prononçant les paroles d’éloge, la professeur Elda Cento a souligné, parmi d’autres mérites, la participation d’Horacio Díaz dans des événements nationaux et internationaux dans des pays comme le Mexique, Panama, l’Espagne, la Colombie, le Pérou, la Bolivie ou la République Dominicaine. « Ses contributions aux bibliographies pour l´enseignement de l´histoire revêtent une grande importance ».

Elle a également mentionné parmi les prix reçus par le lauréat, les médailles Rafael María de Mendive, José Tey, Frank País du 1er et 2e degré, en plus d´être membre d´honneur de la Société des Historiens de Cuba.

Horacio Diaz a dit se sentir honoré par ce prix. « Je le reçois en pensant à tous les collègues qui ont été inscrits dans l´enseignement de l´Histoire ».

Durant la cérémonie on a appris que le livre Historia militar de Cuba 1899-1958, tome I, élaboré par le Centre des Études Militaires des Forces Armées Révolutionnaires a mérité le prix de la critique historique « Ramiro Guerra ».

Pour sa part, l’ouvrage El coleccionismo en Matanzas. Del gabinete privado al museo, d’Urbano Martínez, a reçu le prix de la critique historique « José Luciano Franco ».

La première remise du Prix National d’Histoire a eu lieu en 1997, dont les lauréats étaient Hortensia Pichardo et Julio Le Riverend, et en 2008, sa remise a eu une importance transcendantale car il a été accordé au leader de la Révolution Cubaine Fidel Castro.

Le prix Ramiro Guerra reconnaît chaque année le meilleur livre de thème historique publié par les maisons d’éditions nationales et le prix Luciano Franco pour la meilleur œuvre des maisons d’éditions territoriales.

 

PL


Convocation à la 12e édition de la Fête du Tambour

La Havane (AIN) – Le 12e Festival International Fête du Tambour « Guillermo Barreto in Memoriam », qui aura lieu à La Havane du 5 au 10 mars prochain, ouvre sa convocation à tous les percussionnistes intéressés à y participer.

Comme d´habitude, les participant seront en concours dans cinq modalités ou instruments : batterie, pailas, tumbadoras, bongos et tambour batá. Les inscriptions se feront par le biais du numéro de téléphone 870 10 03 de la société artistique Ignacio Piñeiro, selon une information des organisateurs de l´événement.

Le concours, sans limite d´âge, offre également la possibilité aux musiciens autodidactes de se présenter, ceux-ci seront en compétition dans les différentes catégories en égalité de conditions avec ceux provenant des académies.

Le jury sera composé de prestigieux musiciens cubains et d’artistes invités de Curaçao, du Chili, des États-Unis et du Canada, parmi d’autre pays, précise la convocation du concours.

Le rendez-vous commencera avec un carnaval qui, cette année, propose l´initiative de bals avec des orchestres populaires cubains dans l´hôtel Habana Libre, en plus des activités traditionnelles du programme sur différentes scènes de la capitale. Le Festival célèbrera aussi le 20e anniversaire de l´orchestre de Manolito Simonet et des classes magistrales seront offertes.

Les institutions culturelles de chaque province de Cuba peuvent promouvoir des concours régionaux avant cet événement ainsi que les jeunes talents.

La Fête du Tambour Festival, présidée par le célèbre percussionniste Giraldo Piloto, est un événement annuel parrainé par l´Institut Cubain de la Musique et le Centre de Musique Ignacio Piñeiro.

 

AIN


L’Équateur, pays invité de la Foire du Livre Cuba 2014

La Havane (PL) – La prochaine Foire du Livre sera dédiée à l´Équateur, comme pays invité d´honneur et aux écrivains cubains Nercy Felipe et Rolando Rodríguez, ont annoncé les organisateur de la 22e édition de la Foire, lors de la clôture de l’étape havanaise.

Dans son discours, le vice-président de l´Institut Cubain du Livre, Juan Rodríguez, a déclaré que l´Équateur, l´année prochaine, aura le privilège de nous accompagner dans l’admirable aventure de démêler les histoires qui entourent les livres. Il a aussi avancé les hommages à Nercy Felipe, Prix National de Littérature 2011 et à Rolando Rodríguez, Prix National des Sciences Sociales 2007, et que cette « magique fête populaire » se poursuivra à travers le reste du pays jusqu´au 10 mars.

Il a souligné la présence d’une « avalanche de personnes de tous les âges » et les couleurs qu’ont imprimé les maisons d’édition durant ce rendez-vous littéraire, spécialement l’Angola et ses publications, ce qui démontre que la distance n´est pas un frein.

L´Ambassadeur d’Équateur à Cuba, M. Edgar Ponce, a dit que c’était un grand honneur pour son pays, surtout quand il vient de Cuba, un pays qui fraternise avec le sien comme jamais auparavant.

Il a précisé que la prochaine édition sera à la hauteur des précédents et qu’elle servira à consolider l´unité dans le politique et le culturel : « Vous méritez toute notre gratitude. Cette nouvelle rencontre avec les livres marquera une nouvelle étape dans les relations historiques entre les deux pays, présentes avec les personnalités de José Martí, Héros National de Cuba, Antonio Maceo, Lieutenant Général de l´Armée Libératrice de l´île et Eloy Alfaro, héros équatorien ».

L’assesseur de la ministre de la culture de l´Angola, Jorge Gumbe, a réitéré ses remerciements pour être le premier pays africain invité d´honneur de cette foire, qui leur a permis de montrer la littérature et la richesse culturelle et artistique de sa nation : « L´événement a facilité une nouvelle rencontre de deux peuples ayant fraternisé grâce à l´histoire, la culture et certains éléments développés par nos ancêtres. Ces paroles ne sont pas un adieu car nous sommes convaincus qu’à partir de maintenant se consolideront les travaux futurs et nous verrons naître et fleurir un mouvement culturel durable des deux côtés ».

Au cours de la cérémonie de clôture ont été annoncés les meilleurs stands, parmi lesquels se soulignent ceux de l’Angola, des Ediciones Union et Ediciones Vigía, et de l´Arabie Saoudite, un pays qui a remporté la première place.

« Plus de 320 000 personnes ont visité le parc Morro-Cabaña, siège habituel de la Foire, alors que plus de 433 000 exemplaires ont été vendus, ce qui montre l´acceptation du public », a déclaré le directeur général de l´événement, Eduardo Fernández.

PL


Le Projet Tahiti : Une utopie nécessaire et parfaitement réalisable

Le colloque « Faire le futur avec la force locale », a eu lieu au siège de l´Association Cubaine des Nations Unies (ACNU), une rencontre d´échange faisant partie du programme de la 22e Foire Internationale du Livre Cuba 2013, et qui a abordé lors de sa première réunion, parmi d’autres questions, le développement local durable, la sécurité alimentaire, de l´approvisionnement énergétique et la participation citoyenne.

L´inauguration de ce colloque, qui a compté la présence de l´éminent chercheur Pedro Pablo Rodríguez, a commencé avec la présentation du livre Le Projet Tahiti, un roman de l´écrivain allemand Dirk C. Fleck qui a remporté le Prix de Science-fiction 2009 dans son pays, pour proposer, à travers une histoire fantastique, un ensemble de solutions parfaitement viables pour construire un monde meilleur.

Dans les pages de son ouvrage, Dirk C. Fleck nous raconte l´histoire d´un journaliste qui se rend dans l´île de Tahiti affin de faire un reportage sur la découverte d´un projet promouvant des alternatives écologiques permettant un retour à l´harmonie avec la nature à ses habitants. Lors de son chemin, le protagoniste devra se battre contre le pouvoir des transnationales et des structures politiques et économiques bien établies qui recherchent seulement le profit.

Dans cet environnement, l´auteur nous présente un ensemble de concepts, de connaissances, de techniques et d’apports scientifiques, qui sont la clef de la Tahiti de l´ouvrage. Ce qu’ignore peut-être le lecteur est que toutes ces créations et machineries sont déjà inventées aujourd´hui. Il s’agit des plus grandes avances technologiques atteintes par l´humanité qui, cependant, ne sont pas généralisées car elles ne constituent pas un bon négoce pour le marché. En ce sens, la façon dont l´auteur intègre ces dites connaissances est celle qui proportionne la valeur fondamentale de son œuvre.

C’est ainsi que pense le Dr Pedro Pablo Rodríguez, auteur du prologue du livre et qui partage son opinion avec les participants au colloque. Pour le chercheur « le roman nous fait comprendre la proposition qu´un monde meilleur est possible, que c´est une utopie nécessaire et parfaitement réalisable, toujours et quand il y a des projets et la volonté d´entreprendre cette aventure de l´imagination et de la praxis sociale ».

Le livre a également reçu des éloges, il y a quelques mois avant, par Jean Ziegler, l’envoyé spécial du Bureau du Haut Commissaire des Nations Unies pour les Droits de l´Homme, décrivant l’œuvre comme un roman de science-fiction « hautement réaliste, perspicace et magnifiquement écrit », un livre dans lequel on respire « l’espérance, la solidarité internationale et la résistance ».

Lors de la session est également intervenue Madeleine Porr, de l´ONG allemande En bonnes mains et traductrice de cette édition cubaine du texte. Madeleine a fait remarquer que Tahiti essaie de passer à l´action, au changement, de ne pas rester passif devant l´urgente nécessité de promouvoir des alternatives durables pour notre Terre. Cette femme dynamique qui se déclare Allemande et Cubaine, est l´architecte du projet « El Pan Alegre », une initiative promouvant les connaissances, les intérêts et le développement de l’Amarante, une « petite semences allègre » comme elle l’appelle, dont les avantages sont inconnus par beaucoup mais qui est dans la liste des aliments de l´ONU pour combattre la faim dans le monde, grâce à la facilité de sa culture et à la diversité de ses avantages et de ses propriétés.

Le panel « La sécurité alimentaire : une petite graine ayant une force titanesque, l’Amarante » a également abordé ce sujet, lors duquel des spécialistes d’Allemagne, de Cuba et du Mexique sont intervenus.

 

CUBARTE


Reconnaissance de l’Académie de Musique de Brooklyn à José Luis Cortés

Le populaire musicien cubain José Luis Cortés, « El Tosco », est devenu le premier musicien cubain à recevoir une reconnaissance de l´Académie de Musique de Brooklyn (BAM). Monsieur Nick Schwartz-Hall, de Line Producer, lui a remis le diplôme au nom de l´institution de New York.

En plus d´être une reconnaissance pour l’oeuvre de toute une vie, le prix distingue la dernière représentation d’El Tosco au BAM Howard Gilman Opera House, le 1er décembre. Là il a travaillé comme Directeur Musical du spectacle « Red Hot + Cuba », une production qui présente les différentes tendances de la musique cubaine, à laquelle ont participé des musiciens cubains tels que David Torrens, Kelvis Ochoa, Alexander Abreu, Carlos Varela, Osdalgia ou Cucu Diamante, parmi d’ autres.

Après la remise de la reconnaissance, José Luis Cortés a déclaré à la presse : « Pour moi, le prix et le travail dans une institution de première ligne comme celle-ci est un grand honneur. Nous avons placé le nom de Cuba bien haut. Nous sommes très heureux, ce prix est non seulement pour moi, mais aussi à l´ensemble du spectacle, qui a été grandiose».

Suite au succès de ce spectacle, José Luis Cortés tentera d’en réaliser un similaire à La Havane, car il considère que son premier devoir est avec le public cubain. Il prépare également un nouvel album - sous le label EGREM - bien qu´il regrette profondément la succincte diffusion dans les médias de sa précédente production Mis 22 años, Prix Spécial Cubadisco 2012. Le 4 avril, NG La Banda fêtera son 25e anniversaire. Pour l´occasion, le maestro José Luis réalisera une tournée nationale et internationale.

José Luis Cortés a été l´un des musiciens protagonistes du Boom de la Salsa. Son travail diligent comme flûtiste, compositeur, producteur et directeur musical transcende les frontières cubaines, a reçu de nombreuses reconnaissances. Il a fait partie de grands orchestres tels qu’Irakere et Los Van Van. Son travail actif dans la culture nationale est évident dans la création de la Camerata de Flauta et son groupe populaire NG La Banda.

 

 

CUBARTE


Une exposition d´art cubain à New York

New York, Nations Unies (PL) – Une exposition d´art contemporain cubain a été inaugurée à New York avec la présence du représentant permanent de Cuba auprès de l´ONU, Rodolfo Reyes.

L´exposition, parrainée par le Centre des Études Cubaines, est composée d’huiles et de petites sculptures des notables artistes Raúl Martínez, Alicia Leal, Kcho, José Rodríguez Fuster et Lester Campa.

Intitulée « Patria e Identidad en el Arte Cubano » (Patrie et identité dans l´art cubain), l´exposition offre une vision actualisée de la réalité dans l´île caribéenne à travers les différents prismes et styles artistiques de leurs auteurs.

Lors de l’inauguration, la directrice du Centre des Études Cubaines, Sandra Levinson, a souligné l´importance de l´art comme moyen de rapprochement entre les peuples, l´un des principaux objectifs de cette institution créé il y a plus de 40 ans.

Pour sa part, l´Ambassadeur de Cuba auprès de l´ONU a mis en évidence la qualité des œuvres exposées comme un fidèle reflet du bon moment que vit l´art cubain et il a invité le Centre à poursuivre sa traditionnelle et inestimable contribution.

 

 

PL


L’Angola cimentera la formation artistique avec l´aide de Cuba

La Havane (PL) – La Ministre de la Culture de l’Angola, Mme Rosa Cruz e Silva, a précisé que des professeurs cubains offriront des cours de musique, de cinéma, de théâtre et d’arts plastiques dans plusieurs académies de son pays afin de cimenter la formation artistique des Angolais.

« En attendant la conclusion des œuvres de ce complexe d’écoles, les éducateurs cubains présents en Angola, offriront des cours de perfectionnement au corps enseignant de ces centres », a déclaré Mme Rosa Cruz e Silva à l’agence Prensa Latina lors d´un colloque dans le cadre du programme de la 22e Foire Internationale du Livre « Cuba 2013 », dont l’Angola est le pays invité d’honneur.

La Ministre de Culture, historienne de profession, a également appelé la coopération de l´île dans d´autres secteurs de la culture et, dans ce sens, elle a visité l´Institut Cubain de l’Art et de l’Industrie Cinématographique (ICAIC), d’où ont émané « des propositions très intéressantes afin de coproduire dans le futur des films, des séries et des documentaires et, en particulier, des thèmes destinés aux enfants. Prochainement, du personnel et des techniciens angolais recevront des cours de formation et d´amélioration dans l’ICAIC ».

Elle a aussi ajouté : « nous voulons établir d’autres liens dans les arts plastiques, la musique et dans la formation des spécialistes en muséologie », déclarant que la volonté de son gouvernement était toujours de donner la priorité à la visite à la Foire du Livre de La Havane et elle a reconnu que, bien que Luanda a approuvé une politique culturelle, une Foire n’a toujours pas pu être implantée. « Nous sommes engagés dans l’amélioration et l´internationalisation de la culture angolaise. Nous essayons de projeter une nouvelle Angola, de progrès et de paix ».

 

 

 

PL


Pour nous aider a améliorer notre travail, nous vous prions de bien vouloir nous envoyez vos suggestions à: infoanalisis@webcubarte.cult.cu

infoanalisis@webcubarte.cult.cu . Les souscriptions et les annulations des souscriptions au service de Cubarte, le Portail de la Culture Cubaine se réalise au travers de : http://listas.cult.cu/mailman/listinfo/cubarte

21:22 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.