15/06/2013

Le monde entier sous surveillance, sous écoute, de l’ Amérique. Obama, aussi bien que les Bush ...

Le monde entier sous surveillance, sous écoute, de l’ Amérique. Obama, aussi bien que les Bush ...
 

Il faut sauver l’agent Snowden

David Pestieau
 

Après George W. Bush, Barack Obama nous promettait de tourner la page de cette Amérique guerrière et antidémocratique. Mais ces derniers jours, le plus grand scandale jamais découvert d’espionnage de la vie privée a éclaté… (Photo adbusters.org)

Les tortures à Abu Ghraïb. La prison de Guantanamo. Les vols secrets de la CIA. Les lois liberticides du Patriot Act. Les guerres d’Irak et d’Afghanistan. Nous avions cru avoir tout vu avec George W. Bush. Barack Obama nous promettait de tourner la page de cette Amérique guerrière et antidémocratique.
   Cinq ans après, Guantanamo est toujours ouvert, les drones sans pilote tuent, dans le monde entier, des citoyens sans procès dont la liste est approuvée chaque mardi (« le kill-day ») à la Maison blanche, les guerres ouvertes (Afghanistan, Libye) et souterraines continuent… Et le courageux soldat Bradley Manning qui a révélé les images de crimes contre l’humanité en Irak et les câbles diplomatiques révélés par WikiLeaks est aujourd’hui traîné devant un tribunal d’exception au siège de la NSA (les services de renseignements militaires), jugé par un seul colonel. 
    Aujourd’hui, le plus grand scandale jamais découvert d’espionnage de la vie privée a éclaté : depuis des années, les services de renseignements US surveillent les e-mails, les conversations virtuelles, les recherches Internet
de centaines de millions de gens au niveau mondial dans une opération nommée PRISM. 1,7 milliard d’e-mails, téléphones et autres communications sont ainsi surveillés chaque jour par la NSA ! « La NSA veut pouvoir être au courant de toutes les conversations et de tous les agissements de n’importe quel individu, partout dans le monde », affirme Edward Snowden, l’ex-agent de la CIA qui a révélé l’affaire.

Tout citoyen devient ainsi un terroriste en puissance, justifiant toutes les surveillances


La vie privée est ainsi littéralement enterrée. L’impérialisme US est sans limites : il déclenche des guerres, il occupe des pays, il envahit désormais le dernier recoin de votre téléphone mobile et de votre ordinateur. Plus le monde capitaliste s’enfonce dans la crise, plus il s’accompagne d’une répression et d’une volonté de contrôler toute tentative potentielle de contestation. Tout citoyen devient ainsi un terroriste en puissance, justifiant toutes les surveillances.
 Les déclarations outrées de dirigeants européens sont hypocrites : l’Union européenne n’est pas immunisée contre de telles dérives. Dès 2006, une directive européenne sur la rétention des données a été promulguée. Sa transposition dans le droit belge pourrait être prochainement votée par le Parlement sur base d’un avant-projet de loi de Turtelboom (libérale flamande) et Vande Lanotte (socialiste flamand)(voir 
ici). Cette loi obligerait les sociétés de télécommunication et les fournisseurs d’accès à Internet à conserver durant douze mois toutes les communications passant par eux. La Sûreté de l’État et les renseignements militaires auront accès à ces données. Or, leur champ d’activité est tellement largement défini que la nouvelle loi permettrait de « screener » toute opposition à la politique de l’Union européenne et du gouvernement. Des situations à l’américaine ne sont plus très loin. Pour protéger notre vie privée, notre liberté d’expression et d’organisation, ce projet de loi Turtelboom-Vande Lanotte doit être arrêté. Car après les révélations de Snowden, nos députés ne pourront plus dire : « Nous ne savions pas. »

 

 

 

20:12 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.