29/06/2013

OBAMA aurait un héros, un modèle. Ce serait Nelson Mandela ...

OBAMA aurait un héros, un modèle. Ce serait Nelson Mandela ...
 
Le président ricain voulait, paraît-il, lui rendre un hommage et remonter aux sources de l’ esclavage des noirs, importés, avec leurs chaînes, aux Usa à une certaine époque.
Obama a trop tardé et arrive trop tard ...
Il pourrait se consoler en s’intéressant à un autre noir. Ricain celui-là et qui passe de goulag en goulag aux Usa, réclamant vainement la révision de son procès depuis près de 32 ans en se déclarant innocent: Abu-Jamal, un prisonnier oublié par les officiels et médias du capitalisme.
Mumia Abu-Jamal, né Wesley Cook le 24 avril 1954 à Philadelphie (Pennsylvanie, États-Unis d'Amérique), est journaliste, écrivain et militant afro-américain. Il a été condamné en 1982 à la peine de mort pour le meurtre de Daniel Faulkner, un policier de Philadelphie. Une mobilisation internationale a eu lieu en faveur de sa libération et/ou pour l'organisation d'un nouveau procès. Il est devenu un symbole pour beaucoup d'opposants à la peine de mort.

En décembre 2001, sa condamnation à la peine capitale est, sur la base d'irrégularités, annulée par un tribunal fédéral mais le tribunal refuse de reconsidérer le fond de l'affaire ou d'autoriser un appel. Le procureur et les avocats d'Abu-Jamal font chacun appel de la décision.

Le 27 mars 2008, une cour d'appel fédérale annule sa condamnation à mort pour un vice de procédure mais confirme sa culpabilité dans le meurtre du policier, écartant tout nouveau procès de culpabilité. Sauf si l'accusation se risque à requérir la peine de mort devant un nouveau jury, sa condamnation devrait être automatiquement commuée en peine d'emprisonnement à perpétuité.

Le 20 octobre 2008, le parquet de Pennsylvanie fait appel auprès de la Cour suprême des États-Unis contre la décision d'annulation de sa condamnation à mort. La Cour suprême a renvoyé l'affaire devant la Cour d'appel, qui décide en 2011 d'ordonner de nouvelles audiences afin de déterminer si Abu-Jamal doit être condamné à la peine de mort ou à la réclusion criminelle à perpétuité, tout en déclarant que Mumia Abu-Jamal reste officiellement coupable1.

Le 12 octobre 2011, la cour Suprême des États-Unis refuse de donner suite au recours du procureur de Philadelphie lui demandant de revenir sur sa décision de suspendre la condamnation à mort de Mumia Abu-Jamal. Sa condamnation à la peine de mort commue en peine de prison à vie sans possibilité de remise de peine.

Mercredi 7 décembre 2011, le procureur Seth Williams déclare « Abu-Jamal ne sera plus condamné à mort, mais il restera derrière les barreaux pour le restant de ses jours, et c'est là qu'il doit être »2.

“Je veillerai à ce que ce nègre soit bel et bien grillé, a déclaré le président du tribunal qui a envoyé Mumia dans le couloir de la mort. Voilà pour l’ ambiance, au pays de la “Liberté”, de la “Démocratie” et des “Droits de l’ homme”, si chers à Obama, le Président qui a déçu des centaines de millions de sympathisants dans le monde, parce qu’il poursuit tout simplement la politique de ses prédécesseurs au pouvoir.

21:02 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

15/06/2013

Le monde entier sous surveillance, sous écoute, de l’ Amérique. Obama, aussi bien que les Bush ...

Le monde entier sous surveillance, sous écoute, de l’ Amérique. Obama, aussi bien que les Bush ...
 

Il faut sauver l’agent Snowden

David Pestieau
 

Après George W. Bush, Barack Obama nous promettait de tourner la page de cette Amérique guerrière et antidémocratique. Mais ces derniers jours, le plus grand scandale jamais découvert d’espionnage de la vie privée a éclaté… (Photo adbusters.org)

Les tortures à Abu Ghraïb. La prison de Guantanamo. Les vols secrets de la CIA. Les lois liberticides du Patriot Act. Les guerres d’Irak et d’Afghanistan. Nous avions cru avoir tout vu avec George W. Bush. Barack Obama nous promettait de tourner la page de cette Amérique guerrière et antidémocratique.
   Cinq ans après, Guantanamo est toujours ouvert, les drones sans pilote tuent, dans le monde entier, des citoyens sans procès dont la liste est approuvée chaque mardi (« le kill-day ») à la Maison blanche, les guerres ouvertes (Afghanistan, Libye) et souterraines continuent… Et le courageux soldat Bradley Manning qui a révélé les images de crimes contre l’humanité en Irak et les câbles diplomatiques révélés par WikiLeaks est aujourd’hui traîné devant un tribunal d’exception au siège de la NSA (les services de renseignements militaires), jugé par un seul colonel. 
    Aujourd’hui, le plus grand scandale jamais découvert d’espionnage de la vie privée a éclaté : depuis des années, les services de renseignements US surveillent les e-mails, les conversations virtuelles, les recherches Internet
de centaines de millions de gens au niveau mondial dans une opération nommée PRISM. 1,7 milliard d’e-mails, téléphones et autres communications sont ainsi surveillés chaque jour par la NSA ! « La NSA veut pouvoir être au courant de toutes les conversations et de tous les agissements de n’importe quel individu, partout dans le monde », affirme Edward Snowden, l’ex-agent de la CIA qui a révélé l’affaire.

Tout citoyen devient ainsi un terroriste en puissance, justifiant toutes les surveillances


La vie privée est ainsi littéralement enterrée. L’impérialisme US est sans limites : il déclenche des guerres, il occupe des pays, il envahit désormais le dernier recoin de votre téléphone mobile et de votre ordinateur. Plus le monde capitaliste s’enfonce dans la crise, plus il s’accompagne d’une répression et d’une volonté de contrôler toute tentative potentielle de contestation. Tout citoyen devient ainsi un terroriste en puissance, justifiant toutes les surveillances.
 Les déclarations outrées de dirigeants européens sont hypocrites : l’Union européenne n’est pas immunisée contre de telles dérives. Dès 2006, une directive européenne sur la rétention des données a été promulguée. Sa transposition dans le droit belge pourrait être prochainement votée par le Parlement sur base d’un avant-projet de loi de Turtelboom (libérale flamande) et Vande Lanotte (socialiste flamand)(voir 
ici). Cette loi obligerait les sociétés de télécommunication et les fournisseurs d’accès à Internet à conserver durant douze mois toutes les communications passant par eux. La Sûreté de l’État et les renseignements militaires auront accès à ces données. Or, leur champ d’activité est tellement largement défini que la nouvelle loi permettrait de « screener » toute opposition à la politique de l’Union européenne et du gouvernement. Des situations à l’américaine ne sont plus très loin. Pour protéger notre vie privée, notre liberté d’expression et d’organisation, ce projet de loi Turtelboom-Vande Lanotte doit être arrêté. Car après les révélations de Snowden, nos députés ne pourront plus dire : « Nous ne savions pas. »

 

 

 

20:12 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

09/06/2013

brèves: Armée US: révélations - Clément Méric

 
 
From: jemi.bayart
Sent: Sunday, June 09, 2013 12:16 PM
 
Subject: brèves: Armée US: révélations - Clément Méric
 
La grande muette - L'armée US, celle qui intervient et apporte  "la paix",
"Les chefs de tous les grands corps de l'armée américaine et le chef d'état-major interarmées, le général Martin Dempsey, devraient subir pendant plusieurs heures un interrogatoire musclé de la part des sénateurs, consternés par les statistiques des viols, agressions et harcèlements sexuels dans l'armée. Plusieurs affaires récentes ont porté le problème à la Une de l'actualité aux Etats-Unis"

"Toute l'armée est minée par une accumulation d'affaires, un rapport du Pentagone montrant une augmentation de 6% en un an, leur nombre s'élevant à 3 374 cas en 2012. Un général de l'armée de l'air a annulé au début de l'année un jugement contre un officier qui avait été condamné par la justice militaire d'agression sexuelle. Le mois dernier, un officier de l'armée de l'air chargé de la prévention contre les violences sexuelles avait été interpellé en état d'ébriété après avoir agressé sexuellement une femme près du Pentagone. Parmi les autres affaires ayant scandalisé récemment le pays figurent les accusations de viol contre trois joueurs de football américain de l'académie navale d'Annapolis. Une enquête a été ouverte."

"En 2012, 26 000 militaires - hommes et femmes - ont déclaré avoir subi un "contact sexuel non sollicité", allant de l'attouchement au viol. Soit 70 agressions par jour ; un tiers de plus qu'en 2010. Mais tous les abus ne sont pas rapportés, souligne le Pentagone. Selon ses estimations, jusqu'à 30 % des quelque 204 700 femmes que compte l'armée américaine (14,5 % des effectifs) seraient victimes d'agressions sexuelles"

"Violée en Irak à l'âge de 18 ans, à quelques mètres de la couchette de son sergent qui ne pipe mot, elle vit aujourd'hui dans un refuge pour vétérans sans-abri du Queens, à New York."
http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2013/05/31/us-arm...

Sacré et douloureux sujet à traiter par nos médias des radios et télés... Faut pas rêver! La "grande muette" semble avoir des tentacules.

Rappelons nous le cri "du cœur" -je dirais de soumission- de ce "brillant" journaliste d'un média tout aussi "brillant": "nous sommes tous américains..."...
Ce serait pour lui l'occasion de déclarer: "nous sommes tous victimes  d'abus sexuels dans l'armée étasunienne"...

Mort de Clément Méric:
Le juge a considéré que l'agresseur n'avait pas l'intention de tuer...
Question: avec les moyens technico/scientifiques dont dispose la police, par le fait que des armes -poing américain- avaient été trouvées à son domicile, des analyses ont-elles été effectuées. (ADN)
Par ailleurs, l'autopsie a révélé que le jeune Méric avait été tué suite aux coups reçus.
Était-il possible pour le ou les experts -médecins légistes-, de déterminer si les coups mortels avaient été portés à main nue ou à l'aide d'objet contendant???
Je le pense, sauf que... Allez! Pas de mauvais esprit...
Un "poing américain" est une arme. Si cette arme est utilisée par un triste personnage, ce dernier, à moins qu'il soit totalement idiot, sait qu'elle peut entraîner la mort.
L'enquête menée normalement doit déterminer l'emploi ou non de cette arme. Si oui, comment pourrait-on accepter "non intention de donner la mort"?

-Suite à cette affaire, nombreux "experts" pensent que cela ne sert à rien de dissoudre ces groupuscules nazis.
- Si le parti nazi allemand avait été dissous à "ses débuts" en 1920, l'histoire aurait changé.
M. Besancenot les rejoint... Là aussi, bizarre, cher cousin, il savait que par ses déclarations, les médias en feraient écho!

Le jour où les français dans leur majorité seront en mesure de juger du bien, du mal, et agiront en conséquence, ils prendront en fait leur destin en main.
Là, et c'est triste, pour ne pas dire lamentable dans cette démocratie, le plus grand nombre est sous tutelle... Est-ce exagéré de penser ainsi?

jmb









12:38 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

08/06/2013

LML 7 juin: Opposition à l'assaut contre les conditions de vie et de travail

 
 
From: LML
Sent: Friday, June 07, 2013 9:58 PM
 
Subject: LML 7 juin: Opposition à l'assaut contre les conditions de vie et de travail
 

19:04 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

[cubaculture] Bulletin Cubart

 
 
Sent: Friday, June 07, 2013 9:36 PM
 
Subject: [cubaculture] Bulletin Cubart
 
Cabezal del Boletin con el logo de CUBARTE
Año 6 NO. 212 - 07 de Junio del 2013 SUIVEZ-NOUS CUBARTE on Twitter facebook CUBARTE en youTube ISSN 1810-620X
Le Bulletin Cubart est un résumé hebdomadaire du Portail de la culture cubaine. Dans ces pages vous trouverez les plus transcendantaux événements culturels du pays et leurs reflets dans le monde, ainsi que des espaces d'opinion sur les thèmes qui aujourd'hui préoccupent les intellectuels du monde.
. CUBA
Sept jours avec la culture britannique à La Havane
Paco de Lucía revient avec son flamenco à Cuba après 26 ans
Les biens de Servando Cabrera déclarés patrimoine national
Un impressionnant spectacle de cirque chinois à La Havane
Colloque international Ernest Hemingway dédiée à l´Afrique
Le cinéma haïtien, un regard à l’intérieur sans préjudice
Un vaste programme culturel pour les XLVIe Journées Cucalambeana
Un musée cubain augmentera ses fonds d’art populaire africain
Cuba et le Venezuela signent un accord sur un programme éditorial conjoint
Des virtuoses du piano de la Manhattan School à Cuba
Lettres de Cuba : Juin 2013
La restauration du Capitole de La Havane
Le Festival International de la Caraïbe à Santiago de Cuba
. EN EL MUNDO
L´Association des Études Latino-américaines rend hommage à Nancy Morejón
Plus de 60 titres cubains dans une exposition de livres aux Etats-Unis
Une importante présence cubaine dans un festival culturel en Grèce
Une exposition de Leysis Quesada à Sydney
Une exposition de peintures de Tony Guerrero aux Etats-Unis
. EL PORTAL CUBARTE LE SUGIERE
Amelia Peláez : universelle et cubaine . Par Carina Pino Santos
Les aliments, la faim et la science . Par Ismael Clark Arxer
Une ONG britannique victime des sanctions des États-Unis contre Cuba . Par Salim Lamrani
Pour obtenir plus d'informations sur les thèmes d'intérêts, cliquez ici

Sept jours avec la culture britannique à La Havane

La Havane (PL) – Le cinéma, le théâtre, la danse et la musique britannique arriveront sur les scènes havanaises, à partir d’aujourd’hui , à l’occasion de la deuxième semaine de la culture de cette nation européenne.

« Sept jours avec le swing » est la devise de l´événement qui rapprochera aussi le public aux questions environnementales, d´une importance vitale pour la préservation de la planète.

Le groupe Peña Meisler, qui dirige Stephen Bailen, montera sur scène avec sa pièce Blue/Orange, un regard sur le thème des préjugés raciaux avec une maladie mentale comme toile de fond.

La musique sera présente dans la Tremendonga party, une rencontre prenant le nom d´une des chansons les plus récentes du groupe de funky-pop Qva libre, dans laquelle sont invités les frères David et Ernesto Blanco, JG ou Luna Manzanares parmi d´autres. Des projections d’audiovisuels pour les adolescents et les adultes, des dessins animés pour les enfants et des concerts de musique électronique se somment aux propositions.

La deuxième semaine de la culture britannique à Cuba est parrainée par l´ambassade de Grande Bretagne et le Ministère de la Culture, parmi d´autres institutions.

PL


Paco de Lucía revient avec son flamenco à Cuba après 26 ans

La Havane (PL) – Le légendaire guitariste espagnol Paco de Lucía sera de retour à Cuba avec un concert de flamenco, 26 ans après son dernier récital dans l’île, a annoncé le maestro Leo Brouwer.

Cuba sera la première étape de la tournée de Paco en Amérique Latine, il ouvrira le 5e festival Leo Brouwer de musique de chambre avec Septeto, son « ensemble » de jeunes musiciens.

Lors d’une conférence de presse, Leo Brouwer a déclaré « Paco est un grand maître, un génie qui sent la nostalgie de revenir à Cuba. Il présentera un concert avec certaines de mes œuvres interprétées au temps de flamenco ».

Le célèbre compositeur cubain a rappelé sa vieille amitié  avec Paco de Lucía, ainsi que son rôle dans un mémorable trio occasionnel avec le Britannique John Mac Laughlin et l´étasunien Aldo di Meola.

Il a avancé que le public cubain verra un Paco entouré par de grands du flamenco, comme le chanteur Farruquito et il a promis des anecdotes partagées lors de la présentation du concert.

 

PL


Les biens de Servando Cabrera déclarés patrimoine national

Les biens du peintre cubain Servando Cabrera Moreno (1923-1981) ont été déclarés Patrimoine Culturel de la Nation, selon une annonce du Ministère de la Culture de Cuba.

Cette collection comprend l’œuvre plastique de celui qui est considéré comme le symbole de la peinture et du dessin du XXe siècle ; la collection d´art populaire qu’il a thésaurisée durant sa vie, l´une des meilleurs de son genre dans l´île, et les prix, reconnaissances, documents, photographies, livres et effets personnels du créateur, qui vient de fêter  son 90e anniversaire cette année.

Gladys Collazo, présidente du Conseil National du Patrimoine Culturel, a déclaré que la résolution est déjà entrée en vigueur et confirme le Musée Bibliothèque « Villa Lita » dédié à l’artiste comme coordonnateur de toutes les actions.

Lourdes Alvarez, directrice de l´institution, a reconnu la grande responsabilité quant à la sauvegarde, l´authentification, la diffusion et la promotion de cet héritage.

Cabrera Moreno a été un des artistes les plus polyvalents de l´art cubain et il est devenu un grand collecteur, accumulant plus de 3 000 pièces provenant de différentes parties du monde. Son œuvre compte plusieurs périodes et parmi ses plus célèbres pièces se trouvent Habaneras et Rostros guerrilleros.

 

 

www.granma.cu


Un impressionnant spectacle de cirque chinois à La Havane

Un impressionnant spectacle de haut niveau, intitulé « La nuit de Beijing », a été interprété par les 80 artistes de cirque qui accompagne Guo Jinlong, membre du Bureau Politique du Parti Communiste de la République Populaire de Chine, de visite à Cuba.

Le distingué visiteur était présent au spectacle, qui a eu lieu dans le théâtre havanais Mella, accompagné de Lázara Mercedes López Acea, membre du Bureau Politique du Comité Central du Parti Communiste de Cuba et première secrétaire à La Havane ; José Ramon Balaguer Cabrera, membre du Secrétariat de cette organisation politique ; Abel Prieto, assesseur du Président des Conseils d´Etat et des Ministres de la République et le Ministre de la Culture Rafael Bernal.

« La nuit de Beijing » a proposé plusieurs numéros primés lors du Festival International de Cirque de Monte Carlo. Parmi les numéros les plus surprenants  se trouvaient celui d’acrobatie « Équilibre et élévation » dans lequel un jeune artiste s’élève à 15 mètres et, chaque pied sur une colonne fait des cabrioles et des mouvement incroyables qui défient la force de gravité.

Le jeu collectif de diabolo – un jouet traditionnel chinois – a aussi laissé le public hors d´haleine pour la maîtrise avec laquelle les jeunes artistes manipulent les diabolos avec une corde.

D’autres grands moments ont été : les assiettes tournantes ; l’acrobate qui travaille avec neuf balles dans des combinaisons vertigineuses et faisant une chorégraphie avec tout son corps ; une fillette qui maintient plusieurs ombrelles en équilibre sur les bras ou le dos de son partenaire, ou les 12 acrobates sur les bicyclettes réalisant des choses prodigieuses.

Ce spectacle a compté des artistes du Cirque National de Chine, l’orchestre féminin de percussion Pavot Rouge et celui de l’Opéra de Beijing, la partie cubaine étant représentée par le Chœur de l´Institut Confucius de l´Université de La Havane et la compagnie Habana Compás Dance.

 

www.cubadebate.cu


Colloque international Ernest Hemingway dédiée à l´Afrique

La Havane (AIN) – Le 14e Colloque International Ernest Hemingway, qui aura lieu à La Havane du 20 au 23 juin, apportera nouvellement un débat sur le polémique lauréat du prix Nobel de littérature, qui a vécu à Cuba durant plus de 20 ans.

Parrainé par le musée qui porte le nom de l´écrivain étasunien dans la Finca Vigia, le domicile cubain du créateur du Vieil homme et la mer, le rendez-vous réunira des spécialistes et des chercheurs provenant des États-Unis, du Venezuela, du Japon, d’Israël, du Canada ou d´Irlande, parmi d´autres pays.

Ada Rosa Alfonso, directrice du musée situé dans la localité havanaise de San Francisco de Paula, a déclaré à la presse que la réunion deviendra un espace propice pour la réflexion et l´échange des expériences, ainsi que pour approfondir les travaux sur la vie et l’œuvre d’Ernest Hemingway. Elle a précisé que cette édition sera dédiée à l´Afrique, un continent qui a marqué personnellement et professionnellement le romancier et que l’on célèbrera le 90e anniversaire de la première publication de son œuvre Trois histoires et 10 poèmes et le 60e de son prix Pulitzer.

Le programme théorique, qui se déroulera dans l´hôtel Palacio O´Farrill dans la Vieille Havane, proposera des conférences magistrales et des exposés sur divers sujets, dont les facteurs physiques impliqués dans son suicide et sa relation avec Martha Gellhorn, sa troisième femme.

Lors du colloque sera présentée la visite virtuelle du Musée, le projet en ligne « Diario de vida de Ernest Hemingway » et l´intervention du journaliste Enrique Cirules qui parlera de son prochain livre, dédié à l´éminent intellectuel.

Ada Rosa Alfonso a insisté sur l´importance de l´événement pour les institutions et les fondations intéressées par la préservation et la diffusion du patrimoine du prosateur et poète étasunien.

L’agenda proposera aussi des représentations théâtrales de son chef-d’œuvre (Le vieil homme et la mer) par le groupe Pantomima de Cuba et l’one-man-show La Habana cálida de Hemingway, du Canadien Brian Gordon Sinclair.

 

AIN


Le cinéma haïtien, un regard à l’intérieur sans préjudice

La Havane (PL) – Les connaisseurs du legs culturel et historique d´Haïti sont incommodés par la récurrence des regards stigmatisant sur ce pays, et le cinéma tente de se rebeller contre de tels préjugés.

Un ardent critique de l’insistante approche misérable en ce qui concerne Haïti est le réalisateur cubain Rigoberto López, qui a disserté sur la réalité cinématographique dans cette nation caribéenne.

La conférence a ouvert la dernière journée de la Semaine de la Culture Haïtienne à Cuba qui aborde le patrimoine des arts et des traditions présents depuis plus d’un siècle à Cuba.

Rigoberto López, président de l’Échantillon Itinérant du Cinéma Caribéen, a appelé récemment à mettre fin à cette vision pitoyable d’Haïti lors de la présentation du film Toussaint Louverture.

L´intellectuel et grand connaisseur de la Caraïbe profonde a critiqué l´imposition d´une image pitoyable d´Haïti, niant son histoire, son empreinte et sa grandeur séculaire : « Il y a une réitération écrasante de la Haïti misérable, violente, et cette vision a marginalisé et masqué tout ce que les Amériques doivent à la Révolution menée par Toussaint Louverture ».

Même les expositions photographiques et de peinture « naïve » proposées dans la Casa de l’Alba de La Havane répètent le folklorisme et les thèmes de couleurs et de misères qui sont juste une partie d´Haïti.

Des enfants nus, des vieux édentés portant des vêtements achetés dans les « Pepés » (des boutiques de ventes de vêtements de deuxième et même de troisième main), sont présents sur des toiles et des photographies sur d’intimistes premiers plans. En plus des arts plastiques, l’exposition comprend dix documentaires sur Haïti, dont deux dédiés à la chanteuse Martha Jean-Claude, Rigwaz et Femmes de deux îles.

PL


Un vaste programme culturel pour les XLVIe Journées Cucalambeana

Las Tunas, Cuba (AIN) Les XLVIe Journées Cucalambeana auront lieu dans la ville de Las Tunas du 27 juin au 1er juillet prochain, proposant un programme qui favorisera le plus authentique de l’art et des traditions bucoliques de Cuba et d´autres pays d´Amérique Latine.

Lors d´une conférence de presse, les organisateurs ont annoncé que des délégations artistiques d’une dizaine de pays ont confirmé leurs participation jusqu’à ce jours. Celles-ci assisteront à l´événement avec un échantillon de la culture paysanne des peuples de la région.

Des chercheurs, des artistes et des groupes traditionnels d´Argentine, d’Espagne, du Costa Rica, de Colombie, du Venezuela, du Mexique, des Etats-Unis, de Panama, de République Dominicaine ou d’Allemagne, parmi d’autres, assisteront à ce festival.

Le 30 juin et le 1er juillet, alors que l’on commémorera le 184e anniversaire de la naissance d’El Cucalambé, se réalisera le 18e Colloque Ibéro-américain du Dizain et du Vers Improvisé, cette année dédié aux manifestations orales et écrites de l’appelée « strophe nationale cubaine ».

Maike Machado, sous-directeur de la Direction Provinciale de la Culture, a déclaré que le programme artistique comptera le talent des plus importants artistes des 280 Cucalambeanas de base qui ont eu lieu dans la province cette année, ainsi que les plus importantes spécialistes du genre dans le pays.

Durant l’événement se déroulera le 18e Concours National d´Improvisation Justo Vega et l’on remettra les pris des concours Cucalambé 2013.

D’illustres plasticiens cubains exposeront des œuvres liées au milieu bucolique et des audiovisuels sur des personnalités de la culture traditionnelle d’Amérique Latine seront projetés.

« El Cornito », la ferme où El Cucalambé a développé une grande partie de son œuvre, sera le siège principal des Journées, qui s’étendront aussi dans des communautés et des institutions culturelles de Las Tunas.

 

AIN


Un musée cubain augmentera ses fonds d’art populaire africain

Matanzas, Cuba (PL) - Avec l´arrivée imminente de plus d´une centaine de pièces, le Musée d´art de la ville de Matanzas augmentera sa collection dédiée à l´Afrique, l´une des plus importante et complète de Cuba.

Le spécialiste de l´institution Yoan Álvarez a expliqué à l’agence Prensa Latina : « La salle dédiée à la région subsaharienne disposera de 240 œuvres appartenant à 110 ethnies et 16 pays. Elle comprend des sculptures, des statuettes, des masques, des textiles et des objets utilitaires faits avec différents matériaux tels que le bois, le métal, la céramique et l´utilisation des pigments, des perles, du cuir et des fibres ».

Yoan Álvarez a souligné la notable contribution d’œuvres africaines de la part du peintre, graveur et collectionneur Lorenzo Padilla originaire de cette ville et résidant à Paris depuis 1961. « Padilla a également fait don d’estampes, de peintures, de dessins et d’affiches du cinéma européen ».

Le Musée dispose de plus de deux mille pièces, entre gravures, photographies, meubles et objets décoratifs, parmi d’autres, acquis par le biais de transferts, d’achats et de dons. Il compte trois salles dédiées à l´art universel et cubain du XVIe au XXe siècle ; une représentant une salle à manger des familles de la classe moyenne cubaine du début du XXe siècle dernier, et celle de l´art africain traditionnel. Il possède aussi un salon pour les expositions temporaires, un patio orné de sculptures et une terrasse d’où l’on apprécier une partie du patrimoine naturel et architectural de la ville, connue depuis le XIXe siècle comme l´Athènes de Cuba.

L´institution a fêté son 15e anniversaire avec des projets infantiles, la conférence « Les origines de la culture Nok », la présentation du recueil de poèmes Umbral de transmutaciones et le panel « Empreinte de la culture africaine dans le contexte cubain ».

 

PL


Cuba et le Venezuela signent un accord sur un programme éditorial conjoint

La Havane, (RHC) - Le président de l´Institut Cubain de l´Art et de l´Industrie Cinématographique (ICAIC), Omar González, et Juan Carlos Lossada, directeur du Centre National Autonome de Cinématographie du Venezuela ont signé à La Havane un accord sur un programme éditorial conjoint.

L´accord exprime l´intérêt bilatéral pour le développement d´un projet de publications destinées à des réalisateurs, des critiques, des journalistes et des étudiants de cinéma ou d´autres spécialités qui y sont liées, pour contribuer à promouvoir une culture audiovisuelle.

L´accord prévoit également la publication, en deux tomes, de « Photogrammes du Feu », mémoire des échanges de réalisateurs latino-américains de documentaires du 21e siècle qui ont eu lieu en Équateur, au Venezuela, en Argentine et au Mexique.

www.radiohc.cu


Des virtuoses du piano de la Manhattan School à Cuba

Douze virtuoses du piano qui sont passés ces dernières années par la Manhattan School of Music (MSM) de New York offrent des concerts à La Havane, réalisant ainsi le rêve de leur professeur cubain, Salomon Mikowsky, de montrer sur l’île son « œuvre » de cinq décennies.

La liste comprend des noms tels que l’Étasunienne Simonne Dinnerstein, l´Espagnol Gustavo Díaz-Jerez, la Biélorussiene Alexandra Beliakovich ou la Chinoise Wenqiao Jiang, qui a eu à sa charge l’ouverture de la 1ère Rencontre des Jeunes Pianistes, ayant lieu du 25 mai au 9 juin à La Havane.

Salomon Mikowsky, reconnu comme l´un des plus importants pédagogues du piano au monde, a réuni certains des étudiants qui ont suivi ses cours pour réaliser ce projet artistique qui a beaucoup à voir avec une rencontre personnelle avec le pays où il est né en 1936 et qui est parti aux Etats-Unis en 1955 avec une bourse de la Juilliard School de New York, où il vit depuis lors.

« J´ai eu des élèves pendant plus de 50 ans, beaucoup d´entre eux se sont distingués, mais je ressens que je n’ai pas partagé le produit de mon travail avec ma patrie », a affirmé Mikowsky, professeur de la MSM depuis 1969.

En marge des appelés « échanges culturels » qui ont eu lieu entre les États-Unis et Cuba ces derniers mois, l´événement a été impulsé avec les efforts personnels de Mikowsky à côté du Bureau de l´Historien de La Havane que dirige Eusebio Leal, et on espère qu’un nouvel espace de « rencontre fraternelle » s’ouvrira entre les pianistes.

« À la fin de ma vie professionnelle c’était une illusion de venir avec eux à Cuba, qu’ils se mélangent avec l´école cubaine de piano, qu’ils s´écoutent et apprennent les uns des autres », a déclaré Mikowsky.

Ses classes dans le MSM incluent un répertoire de l´île et ses étudiants ont joué en Corée, Russie, Ukraine ou au Japon des classiques cubains comme Ignacio Cervantes et Ernesto Lecuona.

En effet, la Chinoise Wenqiao Jiang, âgée seulement de 15 ans, a surpris le public havanais cette semaine avec l´interprétation des Quarante danses de Cervantes, considéré comme l´auteur le plus influent du 19e siècle à Cuba et pour beaucoup la quintessence de la pianistique du pays.

Comme signe de ce carrefour musical et des nationalités, Jiang a joué quelques pièces à quatre mains avec Willanny Darias, âgé de 20 ans et le seul cubain étudiant actuellement dans la MSM après avoir gagné une bourse à La Havane.

« C´est une opportunité unique pour moi et mon professeur, dont l’un de ses plus grands rêves était d´avoir un festival ici », a souligné Darias.

Le Canarien Gustavo Díaz-Jerez, devenu cette semaine le premier pianiste à interpréter la suite complète Iberia, d’Isaac Albéniz à Cuba, a souligné qu’il s’agit d’une rencontre d’un très haut niveau et de conditions imbattables.

L´historien de La Havane, Eusebio Leal, a déclaré que son bureau ne ménagera aucun effort afin que le festival se répète et qu’il célèbre Mikowsky comme un « symbole » de la devise : « l´art n´a pas de patrie, mais les artistes si ».

« Cuba doit être l´île géographiquement, mais jamais dans le culturel, » a ajouté Eusebio Leal.

Mikowsky, qui voyage tous les ans à La Havane bien qu’il ne lui reste aucune famille dans l´île, a souligné que l´école cubaine de piano est très semblable à la sienne, car il provient de Russie et il a avoué que lui et ses étudiants seront heureux de donner et de recevoir des « conseils » dans une atmosphère de « camaraderie » à Cuba.

Les Chinois Sheng Yuan et Ruiqi Fang, les Sud-coréens Kim Khowoon et Youngho Kim, les Russe Alexandre Moutoukine et Tatiana Tessman et l´Égyptien Wael Farouk, sont les autres invités de la MSM participant à cette première réunion.

Par Cuba, en plus de Darias, sont présents certains des jeunes pianistes les plus importantes de l´île tels que Aldo López-Gavilán, Harold López-Nussa, Daniel Rodríguez et Liana Fernandez.

 

EFE


Lettres de Cuba : Juin 2013

La revue Lettres de Cuba est en ligne avec le numéro de Juin 2013.

L’illustration de cette édition est un hommage à l’artiste plastique Ernesto González Puig à l’occasion du centenaire de sa naissance. Une exposition de ses dessins a été inaugurée au Musée des Beaux-arts de Cuba lors de la Journée Internationale de Musées, afin de redimensionner son œuvre dans le contexte de l´avant-garde cubaine et de le placer au même niveau que des maîtres de son époque.

Le Festival du Cinéma Français à Cuba est l´un des plus attendus par le public de l´île et cette 16e édition a rendu hommage à Pierre Étaix et Sandrine Bonnaire. Cette fête du cinéma français dans notre pays est organisée par l´Institut Cubain de l’Art et de l´Industrie Cinématographique (ICAIC), Cinemania, l’Alliance Française et l’Ambassade de France à Cuba. Son programme a compris la projection de seize longs-métrages dont la comédie basée sur des faits réels Untouchable, d’Eric Toledano et Olivier Nakache, et Jappeloup présenté par son producteur Pascal Judelewicz.

Rencontres propose l’article « Pierre Étaix à Cuba : Un amant éperdu du cinéma » de Yinnet Polanco. Lors de l’inauguration de l’exposition « Pierre Étaix, le génie d´un acteur » dans la galerie de la salle Chaplin de La Havane avec la présence de Jean Mendelson, Ambassadeur de France à Cuba, l´acteur cubain Carlos Ruiz de la Tejera l’a qualifié comme « un poète de l´image, un fin artisan du rire et du sourire ».

Le critique du cinéma Joel del Río souligne que lors de la présentation du documentaire Elle s´appelle Sabine, Sandrine Bonnaire a exprimé : « Je suis convaincue que le cinéma est une arme politique, éducative, qui a de multiples utilisations et intentions ».

La journaliste Paula Companioni qualifie le film Jappeloup comme une histoire d´émotion. Une première qui fait sauter les spectateurs avec chaque obstacle franchi par ce cheval. La première de Jappeloup a eu lieu le 13 mars à Paris ayant actuellement un très grand succès avec 800 000 entrées vendues la première semaine.

Lettres se joint à la célébration du 90e anniversaire de la naissance de Fina García Marruz. Le Conseil d´Etat, sur une proposition de son Président, a décidé de remettre l´Ordre José Martí à cette poétesse de dimension universelle. Le chercheur Pedro Pablo Rodríguez exprime que ses essais sont une fête de la raison,  comme des grands fleuves avec des images où la sagesse glisse sans opprimer, sans chercher à nous aveugler avec sa luminosité.

Dans Interview, Mildrey Ponce rencontre l´historien canadien David Doyle qui a participé à la 3e Conférence Internationale « Pour l’Équilibre du Monde ». Parmi ses œuvres se trouve le livre The Prophet and the Apostle in the New World (Le Prophète et l´Apôtre dans le Nouveau Monde), une étude comparative sur la vie et les actions de Louis Riel, leader du peuple Métis du Canada et le Héros National de Cuba José Martí. Lors de cette entretien, il a affirmé : « Regarder Martí et Riel, deux hommes qui ont donné leurs vies et leurs pensées à leurs peuples, nous offre une meilleure compréhension du désir universel et chaque jour, ils nous inspirent pour leurs paroles et leurs actes. »

Le 14e Colloque International Ernest Hemingway aura lieu à La Havane du 20 au 23 juin. Cette édition sera dédiée à l´Afrique, un continent qui a marqué personnellement et professionnellement le romancier. On célèbrera aussi le 90e anniversaire de la première publication de son œuvre Trois histoires et Dix poèmes et le 60e de son prix Pulitzer.

Trésors nous approche au mystère d’Ernest Hemingway… Pour quoi Mary Welsh a-t-elle brûlé une partie de documents de son mari après sa mort ? Une question qui n’a pas encore de réponse. D’autre part, la chercheuse Gladys Rodríguez Ferrero démontre à travers des documents et la correspondance d’Ernest Hemingway que les renommés écrivains Scott Fitzgerald et John Dos Passos ont séjourné dans l’Hôtel Ambos Mundos.

Arts présente la danseuse et chorégraphe cubaine Rosario Cárdenas qui vient de recevoir le Prix National de Danse.  

L’article de Rubén Darío Salazar « Le Petit Prince de Saint-Exupéry et les marionnettes cubaines » est un hommage à l´écrivain français Antoine de Saint-Exupéry. Rubén Darío Salazar souligne : « L´écrivain français Antoine de Saint-Exupéry n´aurais jamais imaginé que son œuvre littéraire Le Petit Prince continuerait à inspirer des cinéastes, des peintres, des chorégraphes, des musiciens et des dramaturges soixante-dix ans après le 6 avril 1943. »

La journaliste Josefina Ortega dévoile les détails de la vie du peintre cubain Vicente Escobar né à La Havane en 1762. Ce Mulâtre, qui a fait irruption dans la peinture de façon autodidacte, est devenu le portraitiste le plus célèbre de son époque.

Lire Martí nous offre l’article Intelligence Latine sur le rôle de l’éducation en Amérique, où l’Apôtre souligne : « On ouvre des campagnes pour la liberté politique; on devrait en ouvrir avec la plus grande énergie pour la liberté spirituelle, et pour l´adaptation de l´homme à la terre où il est appelé à vivre. »

CUBARTE


La restauration du Capitole de La Havane

La Havane (AIN) – La première étape de restauration du Capitole de La Havane, un symbole architectural de Cuba, arrivera à la fin du premier semestre de l´année avec la majorité de ses actions accomplies.

On prévoit que les travaux dureront environ 5 ans, étant donné que cette construction, datant de 1929, présente une notable détérioration à la suite d’importantes infiltrations d´eau.

Jorge Cisneros, architecte et investisseur résident de l’œuvre – qu’assume le Bureau de l´Historien de la Ville (OFHC) - a expliqué à l´agence de presse AIN qu´à ce stade, l´essentiel est l’imperméabilisation de l’édifice, surtout le corps central, où se trouvent l’escalier, le portique et le dôme.

« Jusqu´à présent on a retiré plusieurs des anciennes couches  imperméables, y compris celles posées lors des restaurations antérieures, qui seront remplacées par d´autres basées sur le dessin original du Capitole », a précisé le spécialiste.

Un groupe de diagnostics continue à évaluer les affectations les moins visibles, ce qui peut amener des variations quant aux plans d´exécution, au coût et au temps de travail.

Par ses caractéristiques architecturales et la décoration générale, l’édifice demande le concours de plusieurs spécialistes pour une restauration complète, car on parle du sauvetage de la menuiserie, de précieuses pièces, de lampes en bronze, ou des sols et des murs en marbre.

Jorge Cisneros a assuré que malgré les grandes affectations, on ne peut pas qualifier l’état du Capitole comme critique, car ses structures principales sont bien conservées et les zones les plus touchées ont été restaurées les années précédentes.

 

AIN


Le Festival International de la Caraïbe à Santiago de Cuba

Le 33e Festival International de la Caraïbe, qui aura lieu du 3 au 9 juillet à Santiago de Cuba, sera dédiée à la culture colombienne et rendra un hommage aux illustres folkloristes de cette nation sud-américaine.

Kenia Dorta, directrice adjointe des recherches de la Maison de la  Caraïbe et coordinatrice du colloque « La Caraïbe qui nous unit », un espace théorique de l´événement, a déclaré à l’agence Prensa Latina que cette reconnaissance se concentrera sur les spécialistes Nina de Friedemann et Manuel Zapata Olivella, soulignant que les références de tels intellectuels enrichiront les débats sur les empreintes ancestrales dans la spiritualité diverse et multiple de ceux qui vivent dans la Caraïbe colombienne.

Selon le président de l´Union des Écrivains et des Artistes de Cuba (UNEAC), le poète, folkloriste et ethnologue Miguel Barnet, ce sera un hommage mérité à Nina de Friedemann, décédée en 1998 et considérée comme l´une des principales africanistes de cette nation.

Le médecin et écrivain Zapata Olivella, décédé en 2004, a laissé de nombreux ouvrages sur les Noirs et les autochtones colombiens, comme résultat de ses recherche anthropologiques et de ses expériences vécues.

Les séances académiques mettront l´accent sur la société et l´histoire de la  Caraïbe colombienne, les relations caribéennes et les processus de construction identitaires, les cultures de résistance dans la région, les migrations et les diasporas, parmi d´autres sujets. Jusqu´à présent plus de 190 artistes et spécialistes d’une trentaine de pays ont confirmé leur participation au festival, connu aussi comme la Fête du Feu, une évidence de sa grande capacité de convocation.

En plus de la Colombie, parmi les nations ayant une grande présence se trouvent le Venezuela, le Mexique, l’Argentine, Porto Rico, les États-Unis, le Brésil et Curaçao, selon le comité d´organisation.

 

PL


L´Association des Études Latino-américaines rend hommage à Nancy Morejón

Washington (PL) – Le 31e Congres de l´Association des Études Latino-américaines (LASA) a honoré la poétesse cubaine Nancy Morejón avec la présentation du film Paisajes Célebres, qui recueille des aspects de sa vie et de son œuvre. Ce documentaire réalisé par Juanamaria Cordones-Cook aborde les racines de la poétesse, Prix National de Littérature et président de l´Académie Cubaine de la Langue, depuis le milieu artistique et familiale, dont un parcours dans son oeuvre.

Lors d’une conversation avec l’agence Prensa Latina, Nancy Morejón a exprimé sa satisfaction avec la facture du film qui reflète non seulement la sensibilité de Juanamaria Cordones-Cook, mais aussi une grande connaissance de son œuvre poétique et le contexte dans lequel elle est créée.

Cordones-Cook, en plus de l´approche de l’œuvre poétique, présente un parcours dans « La Havane de Nancy Morejón », ses racines africaines et le contexte de son oeuvre, avec l´utilisation équilibrée d’entrevues et des images d’archives et du présent.

Un succès du film est l´utilisation équilibrée de 15 poèmes de Nancy ainsi que des entrevues de Rogelio Furé, Inés María Martiatu, Martha Valdés, Gerardo Fullera et Georgina Herrera, avec la touche magique de l´interprétation du poème Cuanto te amo par la chanteuse cubaine Elena Burque.

Nancy Morejón, lauréate du prix de la Section Cuba dans LASA 2012, est considérée par la critique comme l´une des principales représentantes de la poésie latino-américaine actuelle.

Le LASA est la plus grande organisation d´études latino-américaines du monde, avec plus de 7 000 membres (dont 45 pour cent résidant aux États-Unis) et il centre son travail sur les échanges académiques pour l´étude multisectorielle de la région.

 

PL


Plus de 60 titres cubains dans une exposition de livres aux Etats-Unis

Washington (PL) – Lors du 31e Congrès de l´Association des Études Latino-américaines (LASA), Cuba a présenté plus de 60 titres liés aux Sciences Sociales dans l´île.

L´écrivain Jorge Ángel a précisé à l’agence Prensa Latina que l´échantillon apporté à Washington par la Chambre Cubaine du Livre met l´accent sur les différentes disciplines des Sciences Sociales, en particulier des publications récentes, y compris la fiction, le récit et le théâtre qui abordent directement les problèmes sociaux.

Les thèmes les plus abordés sont les changements et les transformations à Cuba, un sujet d´une attention particulière lors du Congrès de la LASA, le plus grand groupe mondial des études latino-américaines, comptant plus de 7 000 membres.

L´échantillon contient également des classiques tels que l´édition critique d’Ecue Yamba O, d’Alejo Carpentier ; Cecilia Valdés, de Cirilo Villaverde et des thèmes de l´Histoire et de la culture cubaine.

Parmi les nouveautés il y a Los Reyes de la Salsa, de Rafael Lam ; Esplendor y decadencia del azúcar en Las Antillas, d’Oscar Zanetti ; La estrategia revolucionaria del Che, de Luis Suárez ou Escenarios que arden, de Norge Espinosa.

 

PL


Une importante présence cubaine dans un festival culturel en Grèce

Athènes (PL) – La 5e édition du festival de la culture ibéro-américaine « Littérature à Athènes » comptera une forte présence de lettres cubaines avec Leonardo Padura et Alexis Díaz-Pimienta, ont expliqué les organisateurs à l’agence Prensa Latina.

La rencontre, en seulement quatre éditions, a obtenu une grande importance nationale, aussi bien pour les artistes invités que pour la participation d´un public chaque fois plus nombreux et intéressé par les expressions culturelles ibéro-américaines.

Cette année, parmi les plus éminents participants se trouveront le Prix National de Littérature 2012, Leonardo Padura, et l’écrivain et improvisateur Alexis Díaz-Pimienta, qui présentera les caractéristiques de son œuvre au public grec et à l’importante colonie latino-américaine résidant dans cette capitale. L’événement comptera un cycle de cinéma et de nombreux ateliers, rencontres, soirées littéraires, tables rondes et concerts, ainsi que trois journées dédiées à la culture grecque, à la langue espagnole et à la portugaise respectivement.

Alexis Diaz-Pimienta, qui est également le directeur de la Chaire expérimentale de poésie improvisée de La Havane, offrira une activité où il conjuguera ses facettes de musicien, de conteur et de poète lors de la Journée de l’espagnol.

Leonardo Padura sera le point culminant du festival lors d’un dialogue avec un des grands auteurs de romans policiers, le Grec Petros Márkaris. Les deux sont parmi les romanciers les plus vendus actuellement en Espagne, en Allemagne et en France.

À côté d´eux il y aura également l´Uruguayen Jorge Arbeleche, le poète mapuche Elicura Chihuailaf, la dramaturge mexicaine Esther André, l´écrivaine brésilienne Ana Paula Maia, les Colombiens Omar Figueroa Turcios et Adriana Nani Mosquera, la Portugaise Dulce Maria Cardoso et les Espagnols Juan Vicente Piqueras, Luis Alberto de Cuenca et Alicia Mariño.

Le festival, organisé par le magazine Sol Latino, l´Institut Cervantes d´Athènes et de la Fondation Maria Tsakos, aura lieu du 12 et 22 juin et il sera inauguré avec une exposition de photographies de l´artiste argentin Daniel Mordzinski intitulée « Teinte et lumière », rassemblant une centaine de portraits de grands auteurs hispaniques tels que Jorge Luis Borges et Gabriel Garcia Marquez.

L’événement compte aussi la collaboration des 12 missions diplomatiques latino-américaines accréditées en Grèce et la Direction des Lettres du Ministère de la Culture et du Tourisme de ce pays.

 

 

PL


Une exposition de Leysis Quesada à Sydney

Australie - Une exposition de photographies de l´artiste cubaine Leysis Quesada a été inaugurée dans la galerie Black Eye, de Sydney, dans le cadre du Festival International de Photoreportage. Dans cet important événement se trouvent d’éminents journalistes de l’envergure de Stephen Dupont, président du Festival ; David Burnett et Tom Evangelidis, parmi d’autres.

Les paroles d’inauguration ont été à la charge de Stephen Dupont et de l´Ambassadeur de Cuba, Pedro Monzón. Stephen Dupont a mis l´accent sur les caractéristiques exceptionnelles de Leysis en tant qu´artiste et il a souligné son admiration pour Cuba et son peuple.

L´ambassadeur Pedro Monzón s’est référé à la formation historique de la culture cubaine où se combinent diverses influences ethniques, européennes, africaines et asiatiques, qui se sont mélangées dans le creuset chaud de notre climat et de l’exubérante nature tropicale pour donner lieu à un résultat unique et homogène. Cette tradition s’est exprimée chez une population ayant des compétences particulières, avec une capacité indépendante pour assimiler et transformer les influences étrangères et le fait qu’au cours des 50 dernières années la Révolution Cubaine a fait grandir et mûrir un peuple de haut niveau d´instruction (ce qui constitue un terrain fertile pour l´émergence de multiples talents) expliquent l´impact et l´influence internationale qu’a eu pris notre culture, plus connue dans le domaine de la musique et de la danse, mais qui est présente dans toutes les autres manifestations de l´art, y compris la photograph ie.

L’ambassadeur a affirmé que dans une identité nationale si bien définie, Leysis Quesada est née à Cienfuegos, une belle ville cubaine, connue comme la Perle du Sud et elle a développé sa vocation comme photographe, où elle se distingue comme une artiste exceptionnelle. Sa sensibilité, son talent et son intelligence lui permis de trouver dans la réalité ordinaire, et de l’exprimer magistralement, ce qui nous importe vraiment comme êtres humains : l´esprit et la beauté derrière les choses matérielles qui, pour une spectateur commun, pourrait même paraître comme vulgaire.

Cette exposition est la troisième de photographes cubains dans le Festival de Photoreportage. Le premier était Raúl Cañibane suivit par Arien Chang et maintenant Leysis Quesada. Le 5 juin les trois artistes soutiendront une conversation avec des photographes et le public participant à l’événement.

EmbaCuba Australia


Une exposition de peintures de Tony Guerrero aux Etats-Unis

Washington (PL) – L’exposition de peintures « Yo me muero como viví », d’Antonio Guerrero, un des cinq antiterroristes cubains condamnés à de longues peines d´emprisonnement aux États-Unis, a été inaugurée à Washington.

Cette exposition de 15 œuvres, réalisées avec l´utilisation de la technique de l´aquarelle, représentent le nombre égal des injustes années d´emprisonnement injuste, est l´une des principales activités des journées célébrées dans la capitale étasunienne pour soutenir cette cause. Les œuvres reflètent également les 17 mois durant lesquels Antonio Guerrero, Gerardo Hernández, Ramón Labañino, Fernando González et René González – Les Cinq - sont restés dans les cellules de détention maximale, appelées « le trou », quand ils ont été arrêtés à Miami le 12 septembre 1998.

Gilbert Brownstone, conservateur, collectionneur et philanthrope, présentateur de l´exposition, a avancé à l’agence Prensa Latina, par courriel, ses paroles pour l´ouverture de l´exposition, dans lesquelles il déclare que « les peinture d’Antonio Guerrero et également ses poèmes et ses écrits, comme ceux de ses quatre frères, sont exceptionnels dans leur clarté et leur sens de justice ».

Gilbert Brownstone, un grand ami de Cuba et des Cinq, souligne que ces hommes ont lutté contre le terrorisme comme peu de gens dans le monde et en particulier aux États-Unis.

Les œuvres ont été exposées, le même jour où ont eu lieu des panels d’intellectuels, de juristes et d’autres personnalités de parlementaires d´autres pays qui assistent à l´événement, organisé par le Comité International pour la Liberté des Cinq.

Des personnalités et des représentants des 23 pays se sont réunies lors des Secondes Journées « Cinq jours pour les Cinq » à Washington pour réclamer également la cessation de la politique hostile du gouvernement des États-Unis contre Cuba ; la fermeture de l’illégale prison de la base navale étasunienne à Guantanamo, située sur un terrain occupé dans le sud-est du territoire cubain et que Cuba soit retirées de la liste du Département d´État comme un pays parrainant le terrorisme.

Parmi les actions déjà menées il y a eu une concentration en face de la Maison Blanche samedi, à laquelle ont participé environ 500 personnes et un service œcuménique dans l´église St. Stephen où se trouvait la légendaire activiste afro-américaine Angela Davis, parmi d´autres personnalités.

Angela Davis a affirmé que le cas des Cinq est scandaleux et elle a demandé de créer un mouvement de masse pour leur libération.

Les journées, qui s’étendront jusqu´au 5 juin, comptent une plus grande participation que lors de la première édition, en 2012.

 

 

PL


Pour nous aider a améliorer notre travail, nous vous prions de bien vouloir nous envoyez vos suggestions à: journalcubarte@infocubarte.cult.cu

Les souscriptions et les annulations des souscriptions au service de Cubarte, le Portail de la Culture Cubaine se réalise au travers de : http://listas.cult.cu/mailman/listinfo/cubarte

18:46 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

01/06/2013

LML 31 mai: Justice pour les travailleurs accidentés

 
 
From: LML
Sent: Friday, May 31, 2013 10:23 PM
 
Subject: LML 31 mai: Justice pour les travailleurs accidentés
 

18:22 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

[La lettre électronique de Cubacoopération France] Les nouveaut és depuis le 1er mai 2013

http://static.skynetblogs.be/media/1353/artoff1117-63ccd-thumb.jpghttp://static.skynetblogs.be/media/1353/artoff1130-8f8e4-thumb.jpg

 
 
Sent: Saturday, June 01, 2013 10:30 AM
Subject: [La lettre électronique de Cubacoopération France] Les nouveautés depuis le 1er mai 2013
 

La lettre électronique de Cubacoopération France

Chers amis,

A nouveau merci de votre fidélité. Malgré notre rappel sur la possibilité de désinscription seulement une vingtaine de destinataires l'ont utilisée, et cela sur quelques 15.000 ! Et nous avons connaissance de nombreux amis qui se servent de leur fichier personnel pour faire connaitre notre « Lettre ». Formule à utiliser sans modération !

Pour cette livraison beaucoup d'informations sur Cuba. En ce qui concerne la mise en œuvre des orientations nouvelles de la politique économique, à retenir l'intervention du Président Raul Castro lors du dernier conseil des ministres : »La grande bataille c'est la lutte contre nos propres limitations et nos insuffisances ! » ainsi que les articles sur les modifications en cours « La campagne cubaine se métamorphose… » et le changement de génération avec l'élection de Miguel DIAZ CANET…Et aussi le revirement d'attitude d'anciens prisonniers cubains partis dans le paradis espagnol et qui aujourd'hui clament « Je veux rentrer chez moi »

Plusieurs articles sur la culture, la plupart-dus à notre ami Michel Porcheron et comme en reflet avec la situation dans notre pays un riche compte-rendu de la « 6ème journée cubaine contre l'homophobie »

Notre Lettre ne reflète pas ce mois-ci encore la multitude des initiatives et actions de notre association et de ses comités. Partie de la mission du secteur assainissement de Cuba Coopération, vous lirez la lettre d'intention signée avec la direction de la célèbre « Ecole Internationale du cinéma et de la télévision » à ,San Antonio de los Banos, à l'occasion de l'installation dans l'enceinte de l'école d'une station météo, liée au vaste projet ARIGUANABO, que nous animons avec le soutien du SIAAP et de la fondation VEOLIA…

Des échos des activités de la Maison Victor Hugo qui a largement ouvert ses portes à la chanson !

Un peu de tourisme : « La belle Cienfuegos », « Habana libre » le célèbre hôtel, et « La Baie de La Havane »

Mais la Lettre c'est bien plus que ce résumé et n'hésitez pas à vous rendre sur notre site www.cubacoop.org nous mettons chaque jour un nouvel article !

Bonne lecture,

Bien cordialement,

Roger Grévoul

Président Fondateur de Cuba Coopération France

Si vous ne visualisez pas cet email, lisez-le sur le site.

En visite à Cuba ...

le 1er juin 2013

Ci-dessous, un rapide compte-rendu d'une visite à Cuba, rédigé par une des participantes. Une restitution publique du voyage aura lieu le 14 juin à 19 heures, au siège de la section du Parti Communiste Français 25 rue Jacques Duclos. L'association "Court circuit" vous invite à cette soirée d'échanges, de discussions et à venir partager le repas...

RENCONTRE ILE DE FRANCE

par Gérard le 31 mai 2013

RENCONTRE REGIONALE des Adhérents et Amis de Cuba Coopération France de la région parisienne

TENTATIONS CUBAINES ET SOLIDARITES AU BOUQUET FINAL DE « LA FÊTE DES MAIRES »

par Jacques Burlaud le 31 mai 2013

Vendôme Anniversaire du jumelage TENTATIONS CUBAINES ET SOLIDARITES AU BOUQUET FINAL DE « LA FÊTE DES MAIRES » Ils ont du s'arracher les cheveux ceux qui, de manière officielle ou privée, ont voulu tra- duire à leurs hôtes le petit discours de bienvenue qu'a adressé Jacques Burlaud aux quel- ques deux cents personnes présentes au Centre culturel dimanche soir pour la soirée « Cinémusicuba », concoctée et (...)

Un peintre français vécut et travailla à Cuba pendant plus de 15 ans (1838-1854)

par Michel Porcheron le 31 mai 2013

« Voyageurs français à Cuba », exposition d'estampes du Musée National des Beaux- Arts de La Havane, rassemble à Bordeaux jusqu'au 9 juin 2013 une sélection 77 de lithographies réalisées par trois artistes français durant leur séjour sur l'île au XIX e siècle. L'un d'eux, d'origine bordelaise, Frédéric Mialhe, qui s'est fait de la lithographie une spécialité à partir de 1832, est appelé en 1838 à Cuba pour collaborer à l'atelier de lithographie fondé par un autre Français, Alexandre Moreau de Jonnès. Mialhe y publie quantité de paysages lithographiés, qui rencontrent un franc succès au sein de la bourgeoisie florissante de l'île. Mialhe semble participer pleinement à la vie havanaise, pendant les quinze années de son séjour : il s'y marie, et enseigne le dessin et la peinture au Liceo Literario y Artistíco. De retour en France en 1854, il poursuit une carrière de peintre, exposant régulièrement au Salon. Toujours méconnu (euphémisme) dans l'Hexagone, le Français Mialhe a une notoriété toute autre à Cuba. Les 77 lithographies de Mialhe, Garneray et Laplante sont autant de chefs d'œuvre français venus de Cuba.

Le golf, premier et seul sport extraterrestre…

par Michel Porcheron le 31 mai 2013

Sur la Lune, les divertissements sont rares, les moments de loisir aussi, a fortiori quand vous foulez pendant 33 heures un sol de plusieurs mètres de poussière lunaire et de régolithe. Le 5 février 1971, Alan B. Shepard (1923-1998), premier astronaute américain (1961), commandant de la mission Apollo 14 (31 janvier-9 février) descend du module EM Antares et marche sur les collines lunaires, tourmentées et accidentées, de Fra Mauro. Il devient alors le cinquième homme à marcher sur la Lune et le premier joueur de golf lunaire (comme il l'avait promis à son père et à Bob Hope), lors de la dernière sortie extravéhiculaire. Ses deux balles sont restées sur la Lune, aux côtés d'autres objets. L'astronaute a tapé quelques coups sur la Lune avec un fer 6 et les deux balles de golf qu'il avait emportées dans la capsule de la mission spatiale. Auparavant, avant le retour vers Antares, Al Shepard avait chargé près de 45 kg d'échantillons de roche lunaire, et avant de s'embarquer définitivement, il s'accorde un petit divertissement : il sort une balle de golf de sa poche, monte la tête de fer-6 sur le manche télescopique d'un collecteur d'échantillons, et tente d'exécuter le premier swing lunaire : ratage complet, le club passe à côté de la balle, il ne soulève que de la poussière. Le deuxième swing projette la balle à quelques dizaines de centimètres…Shepard effectue un 3e swing, cette fois l'impact est franc, la balle décolle et parcourt environ 200 mètres. Pour son dernier coup il frappe sa 2 e balle qui va mourir 400 mètres plus loin. Il s'exclame : « Miles and miles and miles ! » (A des kilomètres, des kilomètres et des kilomètres). Le tout filmé par la caméra de Houston. Lire : http://www.anecdotes-spatiales.com/... Le golf devenait ainsi le premier (et le seul à ce jour) sport extraterrestre, un lancer (un seul) de javelot par Mitchell durant la même mission ne méritant pas d'être homologué.

Miguel Díaz Canel, le changement de génération

par Posté par RG le 31 mai 2013

Nous publions ci-après un article "de Cartas desde Cuba" publié sur le site CUBANIA.

Lire également l'article d'Arturo Lopez-Levy publié sur le site Epoch Times : "Cuba une ère post-castro se dessine..."

Internet à Cuba : l'ouverture des 118 salles n'est qu'une première étape. L'Internet mobile, à domicile et la WIFI, c'est pour…demain ou bientôt.

par Michel Porcheron le 30 mai 2013

L'extension de l'accès public à Internet à Cuba : les commentaires ne font l'impasse sur rien Dans les heures qui ont suivi l'annonce de 118 nouvelles salles d'Internet à Cuba, plusieurs centaines d'internautes de l'Ile (*) ont envoyé leurs commentaires laudatifs, critiques, agacés, irrités, parfois ironiques, mais toujours avisés et connaisseurs, adressé leurs préoccupations et observations, notamment sur les sites de juventudrebelde.cu et cubadebate.cu. La presse, en premier lieu le quotidien Juventud Rebelde, qui a sorti l'affaire, a fait appel à des responsables du secteur, pour mieux éclairer les lecteurs et internautes : l'ouverture annoncée pour le 4 juin de 118 nouvelles salles de navigation n'est qu'une première étape. Dans un deuxième temps, de nouvelles salles seront mises en service, les modalités de connexion seront améliorées, les tarifs seront revus à la baisse, le débit à la hausse, et rien n'est exclu, disent ces responsables, ni la connexion au domicile des utilisateurs, avec un contrat personnel, ni l'Internet mobile ou la WIFI, qui existe déjà dans les grands hôtels du pays (où la population a accès).Resterait à avoir une idée sur les délais. (*) – ce qui veut dire qu'ils ont déjà leur connexion personnelle chez eux pour un bon nombre ou sur leurs lieux de travail.

Le point pour ceux qui lisent l'espagnol :

http://www.juventudrebelde.cu/cuba/... http://www.cubadebate.cu/noticias/2... (avec 206 commentaires) http://www.cubadebate.cu/noticias/2... (avec 140 commentaires)

http://www.cubadebate.cu/especiales...

La campagne cubaine se métamorphose grâce à une série de réformes de Raúl Castro.

par Posté par RG le 30 mai 2013

Un article d' ISABELLE MASSÉ pour le journal canadien "La Presse" La campagne cubaine se métamorphose, grâce à une série de réformes de Raúl Castro. On la défriche, la cultive, on y plante du maïs, on y traie des vaches aux aurores. En prêtant les terres de l'État à ses habitants, le gouvernement cubain transforme à la fois les paysages de sa province et la production agricole du pays. Mais le prêt massif de terres ne rime pas avec transformation radicale du quotidien des Cubains. La Presse Affaires l'a constaté à Moron et Chambas, à 400 km à l'est de La Havane.

Les jeunes communistes cubains vont s'impliquer dans le secteur privé

par Posté par Michel Porcheron le 29 mai 2013

La mise en place du secteur privé dans la production cubaine des biens et des services n'est pas une mesure de circonstance vouée à la disparition, une fois remise à flot une économie déprimée dont la centralisation à l'extrême a révélé depuis de nombreuses années son incapacité et son archaïsme. Selon des perspectives officielles, le domaine privé devrait atteindre entre 40 et 45 % du PIB du pays, dans un délai de cinq ans. Aujourd'hui, et en deux ans à peine, c'est presque un demi-million de personnes qui travaillent légalement à leur compte. Avec des résultats plus ou moins significatifs. Une plus grande flexibilité quant au nombre et la nature de secteurs concernés et au niveau des revenus est une des revendications des actuels et futurs « cuentapropistas ». Qui, satisfaite, pourrait être un argument supplémentaire pour capter la jeune génération, celle qui, par définition bien connue, est la plus exigeante, la plus créative et la plus perplexe, avec des rêves affichés d'ailleurs.

118 salles d'accès à Internet à Cuba via le câble de fibre optique

par Michel Porcheron le 28 mai 2013

L‘accès à Internet va être étendu à Cuba à partir de 118 salles de navigation, dès le 4 juin prochain. Ces nouveaux services publics, payables en peso convertible (CUC. Il faut 25 pesos cubains pour avoir un CUC), sont rendus possibles grâce à la mise en fonctionnement du câble de fibre optique qui relie le Venezuela et Cuba. CubaCoop (voir Francis Rosemond) le laissait entendre dès le début de l'année. Avant de mettre en perspective ces nouvelles mesures qui constituent un saut quantitatif et qualitatif réel, nous fournissons au lecteur, dans un premier temps, le texte paru ce lundi 27 mai, dans le quotidien Juventud Rebelde. Qui, au-delà de l'annonce, donne le mode d'emploi complet d'accès à Internet pour la population, avec tous les détails utiles à commencer par les tarifs. Il s'agit bien d'un accès public à Internet. L'accès à Internet au domicile de l'utilisateur n'est pas –officiellement- à l'ordre du jour. On peut penser que, dans un délai difficilement précisable, les autorités compétentes se pencheront un jour publiquement sur le sujet. Comme l'extension actuelle des connexions publiques – qui ne manqueront pas d'être très attractives- l'internet à domicile constituerait également une source importante de revenus en monnaie convertible.

RELATIONS CUBA-UNION EUROPÉENNE Une exception qui ne saurait perdurer

par Posté par RG le 28 mai 2013

Un article de SERGIO ALEJANDRO GOMEZ pour Granma International en français.

• M. Christian Leffler, directeur pour les Amériques du Service européen d'action étrangère (SEAE), a offert des déclarations sur les avancées d'un accord de coopération avec l'Île

La belle Cienfuegos Une ville cubaine fondée par des Français

par Posté par RG le 27 mai 2013

LA PERLE DU SUD ... Détails Écrit par Lucía López Coll La déclaration du Centre Historique de Cienfuegos comme Patrimoine Culturel de l´Humanité est devenue publique le 20 octobre, Journée de la Culture Cubaine. C'est un événement sans précédent dans la vie déjà centenaire de la ville qui n'est pas connue par hasard comme la Perle du Sud. Cienfuegos s'ajoute ainsi aux sept sites cubains qui ont déjà obtenu cette condition qu´accorde l´Organisation des Nations Unies (...)

Cuba parmi les pays ayant de très faibles taux de sous-alimentation

par Posté par RG le 26 mai 2013

Cuba figure parmi les pays ayant de très faibles taux de sous-alimentation, selon un rapport publié par le Programme alimentaire mondial (PAM), qui comprend la période 2010-2012. L'île des Caraïbes à côté de l'Argentine, du Chili, Venezuela, Etats-Unis, le Canada, l'Uruguay et le Mexique, tous avec moins de 5% de leur population touchée par la faim. L'indicateur utilisé pour cela est une estimation de la proportion de la population n'ayant pas accès à (...)

Laurent Cantet va tourner son prochain long métrage à Cuba

par Michel Porcheron le 25 mai 2013

Laurent Cantet (1961) s'était fait connaître par son film Ressources humaines (2000). Le 25 mai 2008, le réalisateur reçoit la Palme d'Or lors du 61 e Festival de Cannes, pour son film Entre les murs. En 2010, il se mobilise pour la cause des travailleurs sans-papiers en grève aux côtés de nombreux cinéastes et artistes. En 2005, il avait réalisé Vers le sud, dont le tournage s'était déroulé en République dominicaine et Haïti, sujet du film. Après le demi-échec de Fox Fire (2012), Cantet fit son premier voyage à Cuba pour signer La Fuente, un des sept sketches de « 7 Jours à La Havane ». Il va y réinstaller ses caméras pour Vuelta a Itaca.

6èmes Journées cubaines contre l'homophobie...

par Posté par RG le 24 mai 2013

• Dans le cadre de la 6e Journée cubaine contre l'homophobie, qui se déroule du 7 au 17 mai, Mariela Castro Espin, directrice du Centre national d'Éducation sexuelle (Cenesex) a livré ses impressions à notre journal

DALIA GONZALEZ DELGADO

Visionner l'excellente vidéo réalisée par Anna Delstanche sur les journées cubaines contre l'homophobie : http://www.youtube.com/watch?v=9tqN...

Un film cubain en competition au festival de New York

par Posté par RG le 23 mai 2013

Le film "Pablo", le premier long-métrage de fiction du Cubain Yosmani Acosta Martínez, est nominé à cinq prix dans la prochaine édition du Festival International de Cinéma de New York, qui aura lieu durant le mois de juin dans cette ville étasunienne.

A la Casa Victor Hugo, en avril, du cinéma et de la chanson ...

par Posté par RG le 22 mai 2013

Lisa, la directrice de la Maison, nous donne ci-après un aperçu des activités présentées en avril. Nous retiendrons en particulier sa participation exceptionnelle à la programmation de l'immense Festival du Cinéma Français et le retour, attendu d'une activité chanson, "La vie en rose"... Mais ce n'est qu'un coup de projecteur sur un programme notoirement plus riche ! RG

Environnement : Importante Convention internationale en préparation ...

le 21 mai 2013

Des délégués de 40 pays confirment leur participation à la Convention sur l'Environnement – Un millier de délégués de 40 pays ont confirmé jusqu'à présent leur participation à la 9e Convention Internationale sur l'Environnement et le Développement, prévue du 8 au 12 juillet prochains. Dans des déclarations faites à la presse, Gisela Alonso, présidente du Comité Organisateur, a relevé que la rencontre aura lieu dans un contexte international marqué par la crise (...)

Santiago de Cuba, 5 mois après Sandy !

le 20 mai 2013

Un article d' OSCAR SANCHEZ SERRA pour Granma International en français.

Lire également l'article de CUBARTE qui rend compte de l'inauguration par le Dr Eusebio Leal Spengler, Historien de la ville de La Havane, de l'inauguration de l´exposition photographique « Borrar las Huellas » (Effacer les Empreintes) ayant pour thème le passage de l´ouragan Sandy à Santiago de Cuba : http://admin.cubarte-francais.cult....

Raul Castro : La grande bataille, c'est la lutte contre nos propres limitations et nos insuffisances

le 19 mai 2013

LE général d'armée Raul Castro Ruz a réitéré la nécessité de lutter contre le gaspillage des ressources, car « la bonne gestion des ressources constitue la principale source de revenus de notre économie », et on ne lui accorde pas toujours l'importance qu'elle mérite. « Rien ne sert d'aller chercher ailleurs ce que nous pouvons produire chez nous », a-t-il dit.

Le président a formulé ces remarques lors de la réunion élargie du Conseil des ministres, qui a traité de plusieurs points essentiels pour l'actualisation du modèle économique cubain, et où les participants se sont accordés sur le fait que la grande bataille actuelle, c'est la lutte contre nos propres limitations et nos insuffisances.

"Je veux rentrer chez moi, à Cuba !"

le 18 mai 2013

Un article de Jose FORT pour le journal LE GRAND SOIR.

Le voyage à Cuba d'Ernest Hemingway

le 18 mai 2013

Ernest Hemingway a vécu, écrit quelques romains, et laissé un incroyable patrimoine à La Havane.

Si Paris est une fête pour Ernest Hemingway, La Havane aussi. Dans les années 1930-1940, malgré sa santé fragile, le célèbre écrivain américain s'installe temporairement à Cuba. Il y trouve un toit, un lieu de détente et surtout un endroit pour écrire. C'est l'époque de Mort dans l'après-midi (1932) et Les Vertes Collines d'Afrique (1937). En 1960, l'auteur de Pour qui sonne le glas rencontre Fidel Castro, l'un de ses plus grands admirateurs. Fort du succès du Vieil Homme et la Mer, il reçoit en 1954 le Prix Nobel de la littérature qu'il dédie au peuple cubain.

Y A-T-IL UNE LIBERTÉ RELIGIEUSE A Cuba ?

le 17 mai 2013

Un article de Dalia Gonzalez Delgado pour le quotidien GRANMA traduit par Gaston LOPEZ et publié sur le Blog de CUBASI PROVENCE.

Cuba confie ses archives à l'INA

le 16 mai 2013

Pour la première fois, Cuba a livré à l'Institut national de l'audiovisuel, à Bry, un fonds d'images classé par l'Unesco à numériser et à restaurer. Un article de Laure Parny pour le journal LE PARISIEN Bry-sur-Marne, hier. Jean Varra, directeur technique de l'INA, découvre les premières bobines arrivées de Cuba. Lundi matin, à l'Institut national de l'audiovisuel (INA) à Bry, tout le monde avait les yeux rivés sur ces caisses de (...)

2000 documents de la Finca Vigia d'Hemingway numérisés pour la JFK Library de Boston

par Posté par Michel Porcheron le 15 mai 2013

Les rues de La Vieille Havane sont parcourues de visiteurs étrangers à la recherche du Floridita, coin favori de Papa Hemingway pour siroter un daiquiri, dans la plus pure tradition touristique. Mais « Papa » fut d'abord et avant tout un écrivain, un des plus grands.

Désormais, c'est un peu plus de la vie de l'auteur qui sera accessible aux citoyens des Etats Unis sur leur propre sol. Un institut privé américain a numérisé quelque 2.000 documents, photographies, écrits, ayant appartenu à l'écrivain tout au long de sa vie à Cuba (1939-1960).

La baie de La Havane à la recherche de sa splendeur historique

le 14 mai 2013

- Les pélicans sont de retour dans la baie de La Havane, signe d'une renaissance écologique qui va de pair avec les projets des autorités cubaines de redonner au port de La Havane sa splendeur historique passée.

Ils avaient disparu depuis longtemps, mais avec le nettoyage de la baie, les poissons sont revenus et donc les pélicans aussi, se réjouit Eduardo Lozano, un des pêcheurs qui tous les jours croisent dans la baie de La Havane, longtemps en proie à une intense pollution.

Cuba et la FAO : une relation intense et fructueuse

le 13 mai 2013

D'extraordinairement fructueuse peut être qualifiée la coopération que Cuba et la FAO maintiennent depuis plusieurs décennies, une coopération qui s'est traduite par la mise en exécution de nombreux projets conjoints en territoire cubain, destinés au développement économique de la plus Grande des Antilles, mais aussi dans une aide à d'autres nations.

Un nouveau départ pour l'association des Etats de la Caraïbe...

le 13 mai 2013

L'ASSOCIATION des États de la Caraïbe (ACE) a renouvelé l'engagement –pris en 1994 – d'être un espace de consultation, d'action concertée et de coopération entre les 25 pays membres.

Le bloc des pays de l'ACE a célébré en Haïti, le 26 avril, son 5e Sommet des chefs d'État et de gouvernement.

Auparavant, des spécialistes, des fonctionnaires, des ministres des affaires étrangères s'étaient réunis pendant 3 jours, pour préparer les documents à présenter aux chefs d'État et de délégations pour les signatures.

Prostitution à CUBA (1959-2011)

par Posté par RG le 12 mai 2013

Une étude de Dominique GAY-SYLVESTRE Professeur des Universités (civilisation hispano-américaine) Directrice EA DYNADIV/FRED

Responsable réseau Amérique latine Europe Caraïbes (ALEC) Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, LIMOGES, France

Publiée en ligne le 20 décembre 2012

Le Habana Libre ou l'Histoire d'un Insubmersible…

le 11 mai 2013

Un article de Bertrand Ferrux pour le site Cubania.

Il fallait une situation enviée qui ne serait jamais égalée. On choisit la Rampa, considérée comme avenue la plus importante du milieu du XXème siècle

Le Habana Libre, créé sous le premier nom de Habana Hilton, est comme le vaisseau amiral d'un quartier aujourd'hui en plein essor, le Vedado.

 

13:08 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |