12/07/2014

La lettre de Patrick Le Hyaric

lpv/cal
 
Sent: Friday, July 11, 2014 11:35 AM
 
Subject: La lettre de Patrick Le Hyaric
 
 
 
       
 
 
Des bombes tombent dans un silence assourdissant !
 
 
Depuis 3 jours, le gouvernement israélien a déclenché son opération « Haie de protection » sur la bande de Gaza qui vit sous blocus inhumain depuis 2006.
 
Chaque jour qui passe est encore plus meurtrier que le jour précédent. Le gouvernement israélien dit avoir bombardé 840 cibles dans le cadre de cette campagne, notamment des sites de tirs de roquettes et les logements de membres du Hamas ou du Djihad islamique que l’Etat hébreu considère comme des centres de commandement des activistes palestinien. Cette opération militaire de grande ampleur, se justifierait selon Netanyahou, pour répondre aux nombreux tirs de roquettes dirigés contre les principales villes d’Israël, notamment Tel-Aviv, Jérusalem ou encore Haïfa.  Heureusement, elles ont soit été arrêtées par le système de défense « Dôme de fer », soit se sont écrasées dans des endroits où elles n’ont fait aucune victime.

Au moins  85 personnes ont été tuées dont 14 femmes et 25 enfants, plus de 764 blessés dont plusieurs dizaines se trouvent dans un état grave. 103 maisons, 12 mosquées, 20 bâtiments publics, 22 coopératives agricoles et 6 centres éducatifs sont totalement détruits. 10 écoles et 4 clubs sportifs se trouvent très endommagés.
 
Le gouvernement israélien envisage le pire.
 
 
       
 
 
Derrière l'affaire BNP Paribas
 
 
La condamnation par la justice Nord Américaine de l’une des plus importantes banques française – BNP Paribas – mérite qu’on s’y attarde un peu plus.
Elle nous renseigne sur les volontés hégémoniques persistantes dans les classes dirigeantes nord-américaines. Elle fait suite à leurs multiples dispositifs protectionnistes, quand leurs sociétés multinationales multiplient les rachats d’entreprises européennes et à l’espionnage généralisé auquel se livrent leurs services secrets.
 
Mais elle nous renseigne aussi sur la manière dont les dirigeants et les institutions européennes et françaises courbent l’échine face à l’impérium.
 
Il ne s’agit pas ici de défendre la stratégie bancaire et financière de BNP Paribas qui dans l’actuel système capitaliste financier, favorise l’évasion fiscale ou alimente les paradis fiscaux. Il est question d’alerter sur une stratégie multiforme et très agressive des dirigeants des Etats-Unis - policière, militaire, financière, monétaire – au moment où se discute dans le plus grand secret deux traités internationaux qui concernent nos vies quotidiennes : le projet de traité transatlantique et le traité sur les services (baptisé TISA) incluant notamment les services financiers.

Parallèlement, les Etats-Unis négocient un troisième traité dit traité transpacifique avec les pays asiatiques excluant la Chine.
 
 
        
 
 
Non à l'augmentation des prix de l'électricité et du gaz!
 
 
Il y a deux mois, nous alertions sur le possible racket concernant les factures d’électricité. Le Conseil d’Etat venait d’invalider la décision prise par le gouvernement Ayrault de limiter à 2% la hausse des tarifs pour la période d’août 2012 à août 2013. Saisit par les concurrents d’EDF, c’est-à-dire Powéo, Direct Energie, Lampiris…le Conseil d’Etat demandait donc au gouvernement de prendre un nouvel arrêté « dans un délai de deux mois » pour augmenter rétroactivement les prix, car il estimait que l’augmentation de « seulement 2% » n’était pas suffisante pour couvrir les coûts de production !
 
La décision vient de tomber et l’Etat doit publier durant le mois de juillet, l’arrêté qui va permettre à EDF de demander à ses clients de payer 30 euros par foyer (et 45 euros pour les abonnés professionnels) au mois d’octobre ou novembre. Cela s’ajoutera à la hausse de près de 5% du tarif décidé par EDF. Pour les abonnés d’EDF, c’est-à-dire pour 29 millions de foyers, au retour des vacances, ce sera la double peine ! Hausse de la facture significative décidée par EDF et racket en bande organisé pour le « rattrapage » du prix de l’électricité d’il y a deux ans ! Cette décision va peser encore plus lourd pour près de 600.000 foyers modestes qui sont menacés de coupure d’électricité car ils n’arrivent plus à payer leur facture énergétique.
 
Voici la conséquence de la dérégulation, de la libéralisation et des principes dits de la « concurrence libre ».
 
 
       
 

20:20 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.