17/02/2017

CUBA : Les "Dames en blanc" cherchent à enrôler L’Église catholique cubaine.


CUBA : Les "Dames en blanc" cherchent à enrôler L’Église catholique cubaine.
(Par Arthur González *, traduction Michel Taupin)

Utilisant de vieux artifices, Berta Soler, la salariée du gouvernement des États-Unis a tenté à nouveau d'enrôler la haute hiérarchie catholique cubaine, pour la soutenir dans ses campagnes tendancieuses contre la Révolution.

Pendant des années, la "dissidente", grossière et corrompue, a essayé d'attirer dans ses filets le Cardinal Jaime Ortega, sans succès, jusqu'à lui manquer de respect et l'offenser plusieurs fois, face à son refus.

Bien qu'Ortega Alamino ait reçu Berta Soler à contrecœur, il n'est jamais tombé dans le piège tendu depuis Miami. Cela lui a valu la répudiation de la mafia terroriste anti-cubaine, pour ne pas accepter de mentir devant Dieu et consentir aux affirmations mensongères sur les coups qu'ils disent recevoir de la police cubaine.

Jamais aucun des "dissidents" n'a été en mesure de prouver ces faits et tout le monde sait qu'ils se jettent au sol dans la rue pour stopper la circulation et provoquer des troubles à l'ordre public, de sorte qu'ils sont déplacés par les femmes policières qui ne portent pas d'armes ou de gaz lacrymogènes comme on peut l'observer couramment dans d'autres pays.

Les campagnes médiatiques qui sont développées aux États-Unis pendant des semaines, prétendent créer l'illusion d'une augmentation de la "répression", dans le but de faire pression sur le nouveau président des États-Unis et de revenir ainsi sur les mesures prises par le président sortant Barack Obama envers Cuba.

C'est publique : la mafia anti-cubaine de Miami dirigée par Ileana Ros-Lehtinen, Mario Diaz-Balart et Marco Rubio, s'oppose au rétablissement des relations diplomatiques, à l'augmentation des visas pour voyager à Cuba, au commerce et à tout ce qui permet la normalisation des relations entre les deux pays.

Il faut bien financer les voyages des "dissidents" à Miami, où ils reçoivent un entraînement aux actes de provocation et aux conférences de presse, bien que chaque jour on accorde de moins en moins d'attention aux allégations de répression inventées et que ne voient jamais les différentes confessions religieuses présentes sur l'île, ou les centaines d'agences de presse étrangères ou la plus d'une centaine de missions diplomatiques et encore moins les 4 millions de touristes étrangers qui visitent chaque année Cuba.

Dans un effort désespéré pour retrouver l'importance perdue par son style dictatorial et grossier, Berta Soler a insisté à plusieurs reprises pour que l'archevêque de La Havane, Mgr Juan de Caridad Garcia Rodriguez, la reçoive dans une audience qui a finalement eu lieu ces des derniers jours.

La réunion terminée, la salariée a immédiatement informé les agences de presse de Miami que le prélat lui avait accordé sa bénédiction et l'avait écouté attentivement.

Souvenons-nous que les "Dames" en Blanc n'ont jamais été reçues par les trois papes qui ont visité l'île depuis 1998, que la hiérarchie de L’Église catholique est pleinement consciente de la mauvaise réputation de sa "présidente" et de ses acolytes, qui touchent des centaines de dollars mensuels pour les spectacles auxquels ils doivent se livrer, mais qui manquent totalement de soutien populaire et de crédibilité de la part de la presse étrangère.

L'Église a trop d'expérience pour se laisser entraîner dans des actions qui nuiraient au rôle qu'ils ont eu à Cuba au cours des dernières années, et sa grande diplomatie ne peut pas être ternie par une douzaine de femmes sans idéologie que seul l'argent de Miami mobilise.

José Martí n'avait pas tort quand il a dit :

"Rien n'est plus pitoyable qu'un être servile ; on dirait une tache ; on dirait qu'il fait constamment du mal. "

* Arthur Gonzalez, un spécialiste de Cuba dans les relations Cuba-États-Unis., Rédacteur en chef de El Heraldo Cubano Blog.


17:08 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.